Attaque au couteau dans le centre de Jérusalem, l’assaillant abattu.

Un terroriste Palestinien a mené samedi une attaque au couteau, ayant blessé au moins une personne dans le centre de Jérusalem, et a été tué par les forces de l’ordre israéliennes, ont indiqué les secouristes et la police israélienne.

« Vers 16H30, un assaillant (…) a poignardé un passant près de la porte de Damas, à Jérusalem-Est, puis a tenté de poignarder un officier de la police des frontières », a indiqué la police israélienne disant avoir « neutralisé » l’homme en question. Ce dernier, un terroriste Palestinien, est décédé, a précisé à l’AFP le Croissant-Rouge palestinien, alors qu’un photographe de l’AFP sur place a vu le corps inerte du jeune homme au sol près de la porte de Damas, juste à la sortie de la Vieille Ville Jérusalem.

EDITORS NOTE: Graphic content / Israeli forces inspect the body of a Palestinian man killed by policemen after he stabbed an Israeli man on December 4, 2021 outside Damascus Gate in Jerusalem’s Old City. (Photo by Ahmad GHARABLI / AFP)

La vidéo telle qu’elle circule sur les médias arabes…

 

Ce qui s’est vraiement passé

Selon le Magen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, la personne blessée est un jeune juif âgé de 20 ans, hospitalisé pour des coups de couteau, « dans un état oscillant entre modéré et grave ».

Des images de témoins diffusées sur les réseaux sociaux montrent le terroriste Palestinien étendu au sol, blessé, sur lequel un membre des forces de l’ordre israélien ouvre le feu à au moins deux reprises et à une distance de quelques mètres.

Cette vidéo risque de porter fortement préjudice à Israël. Il ne faut pas traiter la chose à la légère. Elle risque d’être exploitée pour mettre Israël en accusation. Vu le nombre de soldats autour et leur inaction face à ce tir qui ne semble pas justifier sauf par un doute quant à la possibilité d’un port d’arme ou d’un engin explosif.

« J’apporte mon plein soutien aux forces qui ont répondu comme il le fallait à cet incident, ont neutralisé le terroriste et ont empêché d’autres atteintes contre les forces de l’ordre et les civils dans la zone », a indiqué le commandant de police Amir Cohen.

EDITORS NOTE: Graphic content / Israeli forces inspect the body of a Palestinian man killed by policemen after he stabbed an Israeli man on December 4, 2021 outside Damascus Gate in Jerusalem’s Old City. (Photo by Ahmad GHARABLI / AFP)

Jérusalem et Israël ont été le théâtre à partir d’octobre 2015 et pendant des mois d’attaques terroristes anti-israéliennes commises le plus souvent par de jeunes terroristes palestiniens manipulés. Ces violences ont depuis diminué d’intensité, mais persistent de manière sporadique. Un Israélien originaire d’Afrique du Sud, Eliyahu Kay, 25 ans, avait a été tué et trois autres personnes le 22 novembre dernier lors d’une rare attaque à l’arme à feu menée par un terroriste Palestinien membre du Hamas dans la Vieille Ville de Jérusalem. Dans la foulée, les forces israéliennes avaient mené une opération dans un camp de réfugiés de Jérusalem-Est où vivait l’assaillant, prélude à des heurts sur place avec des Palestiniens.

L’avocat Shmuel Horowitz qui est l’avocat Nadav Gedaliah, qui le représente , déclare que l’inspection militaire confirme que le combattant qui a tué le terroriste lors de l’attaque qui a eu lieu aujourd’hui à Jérusalem, a agi comme prévu. Dans une conversation avec Channel 14, Horowitz a déclaré : « Le combattant a agi comme prévu et sans erreur. L’incident a été filmé et ne doit plus être relayé qu’avec le soutien total du ministre de la Sécurité intérieure, du commandant du district et du commandant des frontières.

L’inspection militaire a interrogé le soldat avec un avertissement au soldat des frontières qui a éliminé le terroriste à Jérusalem. L’inspection militaire affirme qu’il s’agit d’une procédure standard, de tout incident de tir qui se termine par la mort et implique des policiers. Cependant, il ne faut pas exclure qu’une procédure standard l’inspection militaire puisse se terminer par un acte d’accusation contre un brave combattant qui a tué un terroriste venu assassiner des Juifs.

Au bout de deux heures, les combattants ont été libérés d’un interrogatoire de l’inspection militaire sous les applaudissements de plusieurs civils, le commandant du poste les a reçus chaleureusement et les a honorés de beignets.

La vidéo de la scène montre des agents de la police des frontières tirant à plusieurs reprises sur le terroriste alors qu’il était allongé sur le sol. « Nous avons vu pas mal de cas dans le passé où des terroristes se sont levés et ont tenté de frapper des civils et des forces de sécurité, que ce soit avec un couteau ou une ceinture explosive. Par conséquent, les combattants ont cherché le contact et ont mis fin à l’incident le plus rapidement possible.  » Le Département des enquêtes policières.L’inspection militaire a ouvert une enquête sur cet incident. Le Palestinien Muhammad Salima a passé trois mois dans une prison israélienne pour incitation à la violence.

Après l’incident, la police a utilisé des moyens pour disperser les manifestations afin de disperser les émeutes dans la région. « La vigilance et la réponse rapide de la police ont conduit à sa neutralisation », a indiqué la police. « De grandes forces de police sous le commandement du commandant du district de Jérusalem, le surintendant Doron Turgeman, sont arrivées sur les lieux. Récemment, le commandant du district a procédé à une évaluation spéciale de la situation avec les commandants sur les lieux.

« J’étais près de la porte de Naplouse et j’ai été précipité sur les lieux. Il était vigoureux et nous l’avons évacué à l’hôpital alors que son état était modéré à grave », a décrit l’ambulancier de MDA Israel Weingarten quelques instants après l’attaque.

À la suite de l’incident, le Premier ministre Naftali Bennett s’est entretenu avec le ministre de la Sécurité intérieure et le commissaire de police, le surintendant Yaakov Shabtai, et a soutenu les combattants : Gouvernement, « Je demande de leur donner tout le soutien. C’est ainsi que nos soldats devraient agir et c’est ainsi qu’ils agissent. Nous ne devons pas laisser notre capitale devenir un foyer de terrorisme. »

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (Yesh Atid) et le ministre des Finances Avigdor Lieberman (Yisrael Beiteinu) ont également répondu aux soldats qui ont abattu le terroriste criminel à la porte de Naplouse, et sauver des vies. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés de l’incident au couteau. » Lieberman a tweeté sur son compte Twitter : « L’attaque de ce soir contre Jérusalem est un incident terroriste brutal et intolérable. Je soutiens les forces de sécurité qui ont agi comme on s’y attendait,

Le Commandant est sorti aujourd’hui avec les parents des soldats et les a félicités. « Le combattant S. et le combattant L. qui ont agi de manière déterminée, professionnelle et rapide et grâce à eux la vie humaine a été sauvée ce soir », a déclaré le ccommandant. Agir correctement et comme prévu dans un événement de ce genre : « Je renforcerais votre main. Nous les soutenons y compris par une assistance juridique en espérant que la procédure aboutira dans les plus brefs délais.

L’interrogatoire des deux combattants a pris fin, leurs armes ont été confisquées et ils ont été relâchés libres à leur domicile.

Plusieurs membres de la Knesset ont critiqué la vidéo de la fusillade du terroriste. « Une autre exécutions extrajudiciaires a été fimée par la caméra », a déclaré le membre de la Knesset Ofer Casif (liste arabe commune). « Quelqu’un qui est blessé ou couché ne constitue pas un danger, c’ est clairement un crime de guerre. »

Sa petite amie de liste commune de Kassif H.  » Aida Toma Suleiman a répondu qu' » ils ont déjà parlé de ‘neutralisation’.

D’autre part, le député Itamar Ben Gvir (sionisme religieux) a déclaré qu’il «salue les agents de la police des frontières qui ont tué le terroriste, ils méritent une décoration. Et à tous les coups, même lorsqu’un terroriste est allongé sur le sol, il représente un danger et peut faire exploser un engin explosif. « Je félicite les combattants de la police des frontières pour leur action rapide et décisive, qui a tué le terroriste odieux, et il devrait être clair pour tout le monde qu’un terroriste qui va assassiner un Juif sera tué sur le coup. »

JForum

5 Commentaires

  1. je suis entièrement d accord avec Niro !!

    ces araboushim qui etaient 180.000 en 1949 sont aujourd hui dix fois plus nombreux

    il faut abattre ces dechets sans sommation et surtout leur eviter les prisons israéliennes d ou ils sortent en héros

    les enterrer avec une grosse chippolata …..dans le fion !!

    et le faire savoir !

  2. Si la hierarchie et le système judiciaire de tsahal lachent ces soldats, plus personne n’osera se défendre. Il faut au contraire approuver les tirs et féliciter les soldats. Un, on encouragera à la défense, deux on fait savoir aux nazillons qu’ils n’iront pas en prison jouer les héros

  3. Les dhimis de l afp vont encore raconter la propagande islamiste pour salir de façon délibérée le droit aux israéliens de se défendre contre le terrorisme

    Celui qui vient pour te tuer lève toi et tue le!!!
    (Au lieu de tendre ta joue/ ton c..etc….)

  4. BOUEHLEHAA LA DEMOCRATIE ISRAELIENNE. vous etes loin des emirats arabes unis ou la bas personne ne bouge!!! comment osez vous accepter des deputés arabes qui vomissent israel? ni le drapeau ni l’hyme national. les barouchachemistes se refairent à dieu,mais c’est insuffisant…. les grands voleurs de tel aviv se refairent qu’au dollar.BAROUCH hachem et le petit peuple travaillent pour joindre les deux bouts. dites moi quand vous allez tirer par le col en les trainant parterre,ces deputés muslimines,qui infectent,et souillent la kenesset
    Répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.