Israël se prépare à plusieurs jours de combat

1
754

ISRAËL SE PRÉPARE À PLUSIEURS JOURS DE COMBATS ALORS QUE 160 ROQUETTES ONT ÉTÉ TIRÉES DEPUIS GAZA

Tsahal a renforcé ses troupes et s’est préparée à de multiples situations possibles. Des abris à Ashkelon ont été ouverts et l’école a été suspendue, la situation étant qualifiée d ‘”événement grave pour la sécurité”. Ashdod est en état d’urgence.

PAR ANNA AHRONHEIM, TOVAH LAZAROFF, KHALED ABU TOAMEH, TZVI JOFFRE
 12 NOVEMBRE 2019 15H41

 

Les pompiers éteignent un véhicule qui brûle après l'incendie d'une usine à Sderot

Les pompiers travaillent à éteindre un véhicule à la suite de l’incendie d’une usine à Sderot. (crédit photo: REUTERS)
Israël se prépare à plusieurs jours de combats après que plus de 160 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza sur l’Etat juif mardi à la suite de l’élimination ciblée du chef du Jihad islamique palestinien, Bahaa Abu Al-Ata, dans une frappe aérienne israélienne de précision.
À 14 h 30, heure d’Israël, l’armée israélienne a signalé plus de 160 tirs de roquettes et plus de 70 interceptions.
Après une réunion du cabinet de sécurité à Tel Aviv, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré : “Les terroristes pensent qu’ils peuvent frapper les civils et se cacher derrière les civils. Nous avons démontré que nous pouvons  frapper les terroristes avec un minimum de dégâts pour les civils.  Quiconque croit pouvoir frapper nos civils et s’en tirer bien loin d’ici a tort. Si vous nous frappez, nous vous frapperons. “

 

Le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kochavi, a déclaré qu’Al-Ata était la personne qui avait tenté de saper les efforts d’Israël pour parvenir à un cessez-le-feu avec le Hamas dans la bande de Gaza. “Ces derniers jours, il travaillait pour lancer des attaques contre Israël”, a-t-il déclaré. “Nous avons essayé de contrecarrer ses efforts de différentes manières sans succès et nous avons alors recommandé une liquidation ciblée.”

Maison où Bahaa Abu Al-Ata, dirigeant du Jihad Islamique Palestinien, a été éliminé par Tsahal (Crédit: Majdi Fathi / TPS)

Kochavi a ajouté: “Nous ne sommes pas intéressés par une escalade, mais nous sommes prêts – sur le terrain, dans les airs et en mer.”

Le coordonnateur des activités gouvernementales de l’armée dans les territoires a fermé les points de passage d’Erez et de Kerem HaShalom entre Israël et la bande de Gaza et a restreint la zone de pêche où les Palestiniens peuvent entrer au large des côtes de Gaza.

“Nous soutenons les forces de sécurité, qui œuvrent depuis longtemps pour le succès des opérations de ce matin”, a déclaré le président Reuven Rivlin dans un communiqué. “Je sais qu’elles-mêmes et le gouvernement israélien qui a approuvé l’opération, n’ont que la sécurité d’Israël, et seulement cela, à l’esprit.

“Ce n’est pas le moment d’entretenir des querelles politiques, et ceux qui le font ne s’en sortent pas glorieux. C’est le moment d’arrêter de telles déclarations tout de suite. Citoyens israéliens, écoutez les instructions du Front Intérieur qui permettent de sauver des vies et prenez soin de vous-mêmes. ”

Le chef d'état-major de la FID, le lieutenant-général. Aviv Kochavi [L] avec le ministre de la Défense, Naftali Bennett. (MOD)Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kochavi [à gauche] avec le ministre de la Défense, Naftali Bennett. (MOD)

 

Le secrétaire général de l’OLP, Saeb Erekat, a qualifié de “crime” la neutralisation du criminel de guerre terroriste Al Ata.

Erekat, dans un communiqué publié par l’agence de presse Wafa, basée à Ramallah, a déclaré que le gouvernement israélien porte “l’entière responsabilité des conséquences de ce “crime”.

Au moins 160 roquettes (à 13h) ont été tirées vers Israël mardi matin selon Tsahal, qui a confirmé qu’il avait tué al-Ata à Gaza lors d’une «frappe aérienne chirurgicale». Une heure après la frappe, des sirènes ont été activées dans de nombreuses communautés riveraines de la bande de Gaza ainsi que dans les villes d’Ashkelon, Ashdod et Gedera. Deux roquettes au moins ont touché la ville de Sderot, causant des blessures légères et endommageant deux maisons.

Des sirènes de roquettes ont également été activées dans les villes israéliennes centrales de Rishon Lezion et Holon.

Plusieurs Israéliens ont été blessés, y compris une fillette de huit ans qui s’est effondrée alors qu’elle courait se réfugier à Holon. Elle a été évacuée vers l’hôpital Wolfson dans un état grave.

Le Porte-parole de Tsahal, le brig.-gén. Hidai Zilberman a confirmé mardi matin que l’armée avait reçu des informations spécifiques sur l’emplacement d’Al-Ata et ciblé la pièce où il dormait, laissant le reste de l’immeuble intact afin d’éviter des pertes civiles.

Zilberman a souligné que si l’opération visant à tuer Al-Ata avait été approuvée par le chef d’état-major de l’armée israélienne, le chef du Shin Bet (agence de sécurité israélienne), Netanyahu et le gouvernement, Israël ne retournait pas pour autant à une politique d’éliminations ciblées(point destiné à calmer les angoisses des chefs du Hamas pour les inciter à ne pas se mêler à la lutte).

«Au cours des derniers mois, Tsahal averti à plusieurs reprises, et de différentes manières, qu’il devrait cesser ses activités», a déclaré Zilberman. “Le chef d’état-major a décidé de cette opération car il n’y avait pas d’autre moyen.”

Tsahal a renforcé leur déploiement de troupes près de Gaza et se sont préparées à de multiples développements. Des abris anti-bombes ont été ouverts à Ashkelon et l’école a été annulée pour les enfants de la région en raison des tirs nourris de roquettes auxquels on s’attend. Ashdod a déclaré l’état d’urgence et la ville a annoncé l’ouverture de centres d’accueil publics.

L’opération contre Al-Ata a été approuvée par le cabinet de sécurité dirigé par Netanyahu, qui était encore également ministre de la Défense israélienne. Cela a été réalisé après des consultations avec les hauts responsables de l’armée israélienne dans le cadre d’une opération conjointe avec le Shin Bet.

Le Jihad islamique a confirmé qu’Al-Ata avait été tué. Le groupe a déclaré qu’un missile avait frappé sa maison, le tuant ainsi que sa femme sur le coup. Deux de ses enfants ont été grièvement blessés et ont été transportés à l’hôpital, a ajouté le groupe terroriste.

Le ministère de la Santé contrôlé par le Hamas a confirmé que deux Palestiniens avaient été tués mardi dans l’attaque israélienne.

Le secrétaire général du Jihad islamique, Ziad al Nakhaleh, basé au Liban, a déclaré en réponse à l’élimination ciblée, que Netanyahu avait “franchi toutes les lignes rouges”.

“Nous allons faire la guerre, a déclaré Nakhaleh.

La brigade Al-Quds du JIP a déclaré que le groupe terroriste était au plus haut niveau d’alerte après l’élimination.

Le mouvement terroriste du Hamas a également averti que la neutralisation d’Al-Atah “ne restera pas impuni”.

Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a déclaré dans un communiqué que “le sang de notre peuple et de nos dirigeants est une ligne rouge et précieuse pour tous les Palestiniens”. L’envoi en enfer d’Al-Ata, a-t-il déclaré, est une “escalade dangereuse et une continuation de l’agression et des crimes contre notre peuple et sa résistance”.

Barhoum a accusé le gouvernement israélien de chercher à “exporter ses crises internes et à imposer de nouvelles équations”. Israël, at-il ajouté, “doit en payer le prix et assumer la responsabilité des conséquences” de cette neutralisation de ce dangereux terroriste. Les Brigades Al-Qods ont déclaré dans un communiqué qu’Al-Ata, commandant du nord de la bande de Gaza, était devenu un “martyr alors qu’il préparait un attentat”et à poursuivre le jihad héroïque [guerre sainte] pour contrecarrer les conspirations et défendre le pays. ”

Le groupe a promis de continuer sur les traces de son commandant refroidi, afin de «compléter le processus de libération de toute la Palestine bien-aimée. Notre réponse choquera inévitablement l’entité sioniste. »

“L’armée a déclaré qu’elle s’attendait à une réponse ferme du JIP après la frappe, y compris des tirs de roquettes en direction du centre d’Israël et a exhorté les habitants du sud d’Israël à rester à proximité des abris anti-bombes”.

وكالة سوا الإخبارية@palsawa

( شهود عيان : مكان الانفجار في وحدة سكنية شرق مدينة غزة، وسيارات الطوارئ وصلت المكان ) ؛ ولا معلومات رسمية حتى اللحظة حول طبيعة هذا الحدث.

وكالة سوا الإخبارية@palsawa

صورة للمنزل الذي وقع فيه الانفجار شرق غزة الآن.

View image on Twitter
See وكالة سوا الإخبارية’s other Tweets

Le commandement israélien du front intérieur a déclaré qu’en raison de la situation sécuritaire délicate, des écoles ont été fermées dans le sud et dans la région centrale du Gush Dan, la première fois depuis l’opération Bordure Protectrice en 2014. Tous les travaux non essentiels ont également été annulés.

Israël a déclaré que l’opération avait été lancée pour arrêter al-Ata, qui était en train de lancer une série d’attaques contre des civils israéliens et des soldats de Tsahal, notamment des préparatifs en vue d’attaques par des tireurs isolés et des enlèvements, des attaques de drones tueurs et des tirs de roquettes dans tout Israël.

Le service des trains a été temporairement annulé entre Ashkelon et Beersheba et aux gares de Sderot, Netivot et Ofakim.

Le commandement du Front Intérieur a publié des directives à l’intention des communautés situées autour de la bande de Gaza et de la région de Dan et Shfela, dans le centre d’Israël. Les rassemblements dans les zones entourant la bande de Gaza ne peuvent pas inclure plus de 100 personnes dans des lieux fermés. A Lahish et dans le Néguev central, les rassemblements sont limités à 300 personnes; dans le centre d’Israël, ils peuvent avoir jusqu’à 1 000 personnes dans des zones ouvertes et sont sans restriction dans des zones fermées.

Les travaux non vitaux n’auront pas lieu dans les zones entourant la bande de Gaza. Les routes proches de la barrière frontalière seront fermées.

“[Al-Ata] et ses activités ont été une bombe à retardement qui a violé les accords et sapé la sécurité, et l’État d’Israël a donc mené une activité visant à éliminer cette menace et à empêcher de nouvelles tentatives d’atteinte à la stabilité et à la sécurité”, a écrit COGAT sur Twitter .

Al-Ata était considéré comme l’un des principaux terroristes de l’enclave côtière bloquée. Il avait participé à la planification d’attaques contre Israël, à la fabrication d’armes et à l’amélioration des capacités de lancement de roquettes à longue portée.

Deuxième groupe le plus important dans la bande de Gaza après le Hamas, le JIP a été évalué par les services de renseignements militaires comme un facteur augmentant le risque d’escalade dans l’enclave côtière bloquée, car il n’est pas sous le contrôle direct du Hamas mais agit de manière indépendante pour ses propres intérêts. .

jpost.com

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.