Une cellule terroriste de membres du Hamas de Jérusalem-Est, qui prévoyait de commettre des attentats terroristes en Israël et de nuire à Ben Gvir, a été démasquée

Le Shabak et la police israélienne ont découvert une cellule terroruste, dans laquelle les suspects avaient planifié une fusillade sur des cibles israéliennes.

Autorisé ce jour à la publication : début avril, une organisation terroriste a été découverte composée de membres du Hamas, des habitants de Jérusalem-Est, qui prévoyaient de mener des attaques contre des cibles israéliennes, blessant des personnalités publiques et enlevant des soldats. De graves actes d’accusation ont été déposés par le bureau du procureur du district de Jérusalem contre les personnes impliquées, Spian Ajaloni, Hamza Abu Nab, Muhammad Salima, Mansour Tzafdi, Rashid Reshek.

Le Shabak, en coopération avec le district de Jérusalem de la police israélienne, a révélé l’existance d’une organisation, dans laquelle les suspects prévoyaient des attaques par balles contre des cibles israéliennes et des personnalités publiques, y compris une intention de nuire au député Itamar Ben Gvir. Des projets d’attentats ont également été révélés avec la production d’engins explosifs pour mener une attaque et l’enlèvement de soldats. Les membres ont également acheté un drone armé pour mener une attaque en l’utilisant contre le tramway de Jérusalem. En outre, une caméra destinée aux photos des personnes à enlever, de l’argent et de l’équipement de l’organisation du Hamas.

Selon l’acte d’accusation, qui a été déposé par l’avocat Ravit Kodinsky et est basé sur l’enquête du Shabak, il y a plusieurs mois, Mansour Tzafdi et son ami, connu comme  membre de l’organisation terroriste Hamas, ont décidé de créer deux brigades militaires dirigées par eux pour commettre des attentats terroristes contre des Israéliens. Les deux hommes prévoyaient que les objectifs de l’équipe dirigée par Mansour Tzafdi seraient, entre autres, l’enlèvement de soldats israéliens dans le but d’échanger des prisonniers, des attaques par balles contre les forces de sécurité et des civils et l’assassinat du député Itamar Ben Gvir.
Suite à cela, Tzafdi a approché Salaima et Abu Nab, leur a proposé de rejoindre l’équipe militaire dirigée par lui et les deux ont accepté. Afin d’atteindre les objectifs de l’équipe, Tzafdi s’est équipé de deux armes « Airsoft » de fusil M16, a entraîné et a demandé aux membres de son équipe d’utiliser l’arme. Selon l’acte d’accusation, Tzafdi et Salaima ont conspiré pour connecter une bombe artisanale au planeur et la faire exploser au-dessus du tramway à Jérusalem ou la faire exploser au-dessus de maisons juives à A-Tur.

Environ deux mois avant le Ramadan, Safdi et Abu Nab ont distribué des feux d’artifice, des affiches du Hamas, des drapeaux du Hamas et des photos de Muhammad Daf, chef des Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, aux jeunes hommes pour les amener au Mont du temple. De plus, au début du Ramadan, les deux hommes ont acheté une grenade à gaz et une grenade assourdissante, afin de les utiliser lors d’affrontements contre les forces de sécurité sur le Mont du Temple. Début avril, Tzafdi a été arrêté alors qu’il se rendait au mont du Temple afin de participer à des affrontements avec les forces de sécurité ou des juifs qui arriveraient sur les lieux. Selon l’acte d’accusation, les accusés ont participé à des émeutes et à des affrontements sur le mont du Temple lors de l’opération Wall Guard il y a environ un an, les accusés ont jeté des pierres et tiré des feux d’artifice sur les forces de sécurité sur le mont du Temple.
L’acte d’accusation impute aux prévenus la commission des infractions d’entente en vue de commettre un meurtre aggravé et d’enlèvement à des fins d’extorsion, d’entraînement ou d’instruction à des fins terroristes, d’entente en vue de commettre des actes terroristes à l’aide de matériel explosif, de préparation en vue de commettre un attentat à l’explosif et des sabotages, mise à disposition de moyens pour commettre un crime ou un crime, en lien à une organisation terroriste, délits avec armes, tentative d’agression sur un policier avec circonstances aggravantes et émeutes. Le parquet demande au tribunal d’ordonner la détention des prévenus jusqu’à la fin des poursuites judiciaires à leur encontre.
Pendant ce temps, le Premier ministre Naftali Bennett a récemment été informé en permanence des actions d’enquête et de contrecarrement. Bennett a demandé au Shabak et aux forces de l’ordre de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre la main sur quiconque menace les citoyens israéliens.
Lors de la publication de la révélation de la cellule terroriste, le député Ben Gvir a déclaré : « L’écriture était sur le mur. L’incitation des gauchistes contre moi et les déclarations de Bennett et Lapid à mon égard ont joué leur rôle et il s’est avéré qu’une escouade de terroristes avait prévu d’essayer de me faire du mal, à moi et à ma famille. Les mots peuvent tuer ! « Merci aux forces de sécurité qui ont déjoué la tentative de me faire du mal, et aux gardes de sécurité de la Knesset Guard qui font tout pour me protéger, moi et ma famille, jour et nuit. »

JForum

 

1 COMMENTAIRE

  1. La répression sur les islamistes Hamas Fatah et autres idiots doivent continuer avec férocité, afin que toute envie de continuer du faire du mal à la nation juive soit stoppé, la loi sur les condamnations à mort doit être parlé avec franchise et mise sur la table en Israël, car seul les moyens mis en place avec force et justice permettront de garder le contrôle du pays et d’en débouter nos ennemis…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.