Le responsable du tir sur la station de Miron, le haut responsable de la force Radwan du Hezbollah a été tué dans le sud du Liban.

Jawad al-Tawil, un haut commandant de la force Radwan du Hezbollah, a été tué par un drone lors d’une attaque attribuée à Israël dans le sud du Liban, alors qu’il conduisait sa voiture. L’attaque a été menée à quelques kilomètres de la frontière avec Israël.

Il a été tué alors qu’il conduisait sa voiture dans le village de Khirbat Salem. Il y a quelques semaines à peine, le terroriste proche de Hassan Nasrallah a été nommé à un poste au sein de l’organisation terroriste. Le Hezbollah a confirmé via son porte-parole son assassinat.  

En outre, il était même une connaissance personnelle de Qasem Soleimani, avec qui il a également été photographié dans le passé. L’élimination spectaculaire a été réalisée à l’aide d’un drone, à une dizaine de kilomètres de la frontière avec Israël. Selon une source de Tsahal, il serait responsable du tir survenu sur la base aérienne de Miron. « C’était une attaque très douloureuse », a été dit une source militaire à Reuters. 

Cette élimination intervient dans le contexte d’attaques croissantes à l’égard de l’organisation terroriste libanaise, depuis le massacre meurtrier du Hamas début octobre dernier, qui a déclenché la guerre. Le commentateur des affaires arabes de News 13, Tzvika Yehezkali, a commenté hier (dimanche) l’émission sur l’attaque inhabituelle du Hezbollah contre le nord samedi et les tirs incessants contre les villages du nord d’Israël.

C’est un piège, car Nasrallah profite de la situation et de demandes des États-Unis pour ne pas entrer en guerre. Nous lisons l’image à l’envers. Aujourd’hui, Kasem a publié une déclaration : « Nous ne faisons pas partie de ceux qui veulent déclencher une guerre totale, mais si Israël décide d’entrer dans une guerre totale contre nous, nous n’hésiterons pas », a raporté Yehezkali.

Le lieu de l’élimination

En attendant une guerre totale, le Hezbollah peut augmenter la portée des missiles, qu’il s’agisse d’une attaque de roquettes ou de missiles, et nous sommes dans une sorte de piège. Nous sommes sur une pente glissante, en augmentant constamment la portée. Mais, je veux dire quelque chose, Nasrallah profite de la position américaine, des messagers arrivent à lui, pour lui rappeler la motion 1701 de l’ONU, que leur dit-il – arrêtez le feu à Gaza. Nasrallah se sent assez fort pour tirer la couverture à lui, et pour conditionner la bande de Gaza parce qu’il sait que nous ne voulons pas la guerre – en d’autres termes – par peur d’une guerre sur plusieurs fronts », a-t-il ajouté.

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires