Hatikva d’Abu Dhabi et d’Or pour Sagi Muki! Vidéo

7
862

Abu Dhabi: Sagi Muki remporte la médaille d’or lors de la finale de judo hommes 81kg

Azerbaijan’s Rustam Orujov (white) competes with Israel’s Sagi Muki during their men’s -73kg judo contest semifinal B match of the Rio 2016 Olympic Games in Rio de Janeiro on August 8, 2016.
Jack Guez/ AFP

Le judoka israélien Sagi Muki a remporté dimanche la médaille d’or lors du Grand Chelem d’Abou Dhabi, permettant ainsi à l’hymne national “Hatikva” d’être joué pour la première fois aux Émirats arabes unis.

Sagi Muki a battu le Belge Matthias Casse dans la catégorie des moins de 81 kg.

Trois athlètes israéliens ont également remporté une médaille de bronze samedi lors de la compétition de judo du Grand Chelem d’Abu Dhabi, où ils étaient autorisés à participer sous les couleurs de l’Etat hébreu pour la toute première fois.

Gili Cohen, Baruch Shmailov et Timna Nelson Levy sont tous trois arrivés troisième dans leurs catégories de poids respectives.

“Je suis très fier de l’équipe féminine [israélienne] qui a participé à la compétition du Grand Slam. Fier pour l’association de Judo, pour le sport israélien et pour notre pays. Je suis heureux d’écrire l’histoire en portant les couleurs du drapeau d’Israël pour la première fois sur les terres d’Abu Dhabi”, a indiqué Shani Hershko, ancien judoka israélien et actuel entraîneur des deux femmes médaillées samedi.

 

Lors du précédent tournoi d’Abu Dhabi en octobre 2017, les organisateurs émiratis avaient refusé que l’hymne israélien ne soit joué et avaient interdit aux sportifs de l’Etat hébreu de porter un quelconque signe faisant référence à leur nationalité.

Miri Regev à Abu Dhabi

Autre grande première: le déplacement de la ministre israélienne de la Culture et des Sports Miri Regev aux Emirats arabes unis alors que Jérusalem et Abu Dhabi n’entretiennent pas de relations diplomatiques officielles.

Des vidéos montrant Miri Regev aux côtés des entraîneurs et des membres de l’équipe de judocélébrant l’office de l’accueil du Shabbat (jour de repos hebdomadaire juif) aux Emirats arabes unis ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

“Je suis très fière d’être ici à Abou Dhabi pour représenter Israël avec l’équipe de judo et notre drapeau”, a écrit Mme Regev sur sa page Facebook. “J’espère que nous remporterons une médaille d’or et que nous vivrons le moment palpitant d’entendre jouer la Hatikvah dans l’arène d’Abou Dhabi”, avait-t-elle déclaré, faisant référence à l’hymne national israélien.

Courant juillet, la Fédération internationale de judo (FIJ) avait annoncé qu’elle suspendait deux tournois organisés aux Emirats arabes unis et en Tunisie, les deux pays arabes refusant de garantir que les sportifs israéliens puissent participer aux compétitions avec leurs drapeaux et hymnes.

“Afin de prendre une position ferme et constructive dans le domaine de la lutte contre les discriminations dans le sport, la fédération internationale de judo annonce qu’elle suspend deux de ses événements”, avait expliqué l’institution sportive dans un communiqué.

Un mois et demi plus tard, les organisateurs émiratis étaient revenus sur les interdictions faites aux judokas de l’Etat hébreu. La fédération de judo avait alors levé la suspension du tournoi prévu aux Emirats arabes unis.

7 COMMENTS

  1. J’ai toujours trouvé qu’il y avait un décalage entre la situation de ces jeunes qui réalisent des exploits et gagnent des médailles et qui se battent en même temps pour défendre leur pays .

    Ce sont des héros .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.