Confinée par son mari pendant plus de 3 ans, une femme secourue par la fenêtre de son appartement.

Ce sont les cris de détresse de cette femme qui ont permis aux pompiers de Meurthe-et-Moselle de lui venir en aide ce mercredi 29 juin, et de découvrir qu’elle et son fils étaient retenus captifs depuis trois ans.
Une femme de 39 ans et son fils de 4 ans ont été secourus par les pompiers à Laxou Champ-le-Bœuf (Meurthe-et-Moselle), après avoir été séquestrés plus de 3 ans par le père et mari. La femme avait réussi à attirer l’attention d’un passant en criant depuis son balcon, c’est ce dernier qui a prévenu les pompiers.  Originaire d’Algérie, elle affirme avoir été retenue captive depuis 2019, année où elle arrive en France après s’être mariée avec son bourreau en Algérie. C’est au moment où elle avait signifié à son mari son envie de divorcer qu’il l’a menacée avec un couteau, enfermée, privée de téléphone portable et interdit d’interagir avec l’extérieur.

Elle n’avait le droit de sortir que sous « sa surveillance », explique Actu Grand Est.

Le mari jugé le 30 juin.

L’homme, un quinquagénaire également de nationalité algérienne, a été placé en garde à vue dans la foulée. Minimisant les faits qui lui étaient imputés, il a été placé sous contrôle judiciaire, jusqu’à son procès qui aura lieu le 2 septembre 2022, et est d’ici là interdit de paraître au domicile familial.

Durant 3 ans.

Menacée, confinée durant plus de 3 ans par son époux dans l’appartement familial, à Laxou Champ-le-Bœuf, la mère de famille n’a dû son salut qu’à un passant qui a entendu ses appels de détresse. La police a placé l’époux en garde à vue.
l’histoire est révélée par le média français “est républicain” ce jeudi 30 juin 2022. les deux conjoints son tous les deux d’origine algérienne, mariée en Algérie puis installée en France.
La femme était enfermée à la maison, sans possibilité de sortir. En effet, l’homme était très strict et avait mis en place les règles très rigoureuses. Elle n’avait pas le droit de sortir sans lui et l’ensemble de ses documents officiels lui avaient été confisqués. Pour une totale maîtrise de la situation, il gardait les papiers de la femme comme son passeport ou son titre de séjour en sa possession, ce qui limitait les possibilités de celle-ci.
Après ces trois années de souffrance, elle décida de mettre fin à cet emprisonnement. Sa seule solution a été de “crier” au secours, depuis la fenêtre. Heureusement pour elle, un passant a entendu son appel et a averti les autorités compétentes qui sont intervenues.
La femme a été secourue par la police qui l’a évacuée par la fenêtre de l’appartement. En ce qui concerne le mari, il a été placé en garde à vue, et présenté devant la justice le 30 juin 2022. Même s’il pourrait être remis en liberté après avoir été jugé pour “violences aggravées”, il devra se tenir à l’écart de sa femme.
L’homme avoue avoir été violent sur l’un de ses enfants l’appartement dans lequel elle était enfermée est situé dans la rue de la Moselotte, dans le quartier de champ le-bœuf, à Laxou.
Le mari, âgé de 53 ans, est sans emploi depuis la fermeture de son agence de voyages suite aux difficultés liées à la pandémie du covid-19. le couple a un enfant âgé de 4 ans, scolarisé dans la même ville. Les enseignants de l’enfant affirment “n’avoir jamais vu la maman tenir le petit par la main”, c’était toujours le père qui le déposait. il a d’ailleurs été évacué par la fenêtre en même temps que la mère par la police.
le père quant à lui, avait déjà des enfants d’une précédente union. Lors de sa garde à vue, il a tenté de minimiser ses actes auprès de sa femme, mais a tout de même avoué avoir été violent sur l’un d’entre eux.

JForum.fr

 

2 Commentaires

  1. Sans l’action de son mari, la femme aurait probablement été morte du coronavirus. Le confinement de 3 ans lui a permis de ne pas etre infectée.
    A part ca, est-ce que quelqu’un sait ou on peut commander un masque etanche a l’air ? Ce masque me permettra d’etre sur et certain de ne pas attraper le coronaivrus. Pas bete, non ?

  2. HA HA HA comme en France les hommes sont laissés libres avec interdiction de s’approcher de leurs ex femmes et dans la plupart des cas ça fini par un homicide (femicide) violent. Après on va accuser la police de ne pas avoir fait son boulot alors que c’est la justice qui est responsable !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.