Présidentielle 2022 : Zemmour peut bouleverser les rapports de force de la droite à l’extrême-droite.

Sur Europe 1, le directeur de la rédaction du JDD, Hervé Gattegno, revient sur l’irruption d’Eric Zemmour dans la campagne présidentielle et analyse les forces et faiblesses de ce potentiel candidat.

Bonjour Hervé Gattegno. Vous revenez sur l’irruption d’Eric Zemmour dans la campagne présidentielle. Le journaliste du Figaro et de CNews est de plus en plus candidat et un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien le situe à 8% des intentions de vote. Est-ce qu’il peut bousculer la campagne?

La campagne, on ne sait pas encore – il faudra voir s’il réussit à entrer vraiment en lice, c’est-à-dire surtout à réunir les 500 signatures d’élus qui sont nécessaires. Ce qui sûr, c’est qu’il peut bouleverser les rapports de force à l’intérieur d’un espace qui va de la droite à l’extrême-droite. Dans le sondage dont vous parlez, on voit qu’il prend mécaniquement 2% au candidat de droite (quel qu’il soit), 2% à Nicolas Dupont-Aignan et 3% à Marine Le Pen. Donc il affaiblit ces candidats ; il va en plus contribuer à durcir leurs positions, parce que l’essentiel de son discours est fondé sur l’immigration et l’islam, et qu’il cherche à les déborder tous sur leur droite puisqu’il trouve même le RN trop modéré. Donc c’est un candidat qui, à la droite de la droite, favorise la radicalisation et la division.

Il ne suffit pas d’être une star en librairie pour gagner des élections

Les Républicains n’arrivent pas pour l’instant à choisir leur candidat, Marine Le Pen est distancée dans les sondages par Emmanuel Macron ; est-ce qu’Eric Zemmour, avec son profil qui n’est pas celui d’un politique traditionnel, peut avoir une chance dans cette course?

Il a des atouts, il faut le reconnaître. C’est un bon dialecticien, ses téléspectateurs le savent, il a de la répartie mais il lui manque un parti pour faire campagne. Il vend beaucoup de livres mais il ne suffit pas d’être une star en librairie pour gagner des élections – Nicolas Sarkozy et François Hollande en savent quelque chose. Il est surtout très clivant : il a un socle de fans qui est assez flatteur, mais ses multiples condamnations pour incitation à la haine raciale vont évidemment ressurgir dans la campagne. Alors c’est vrai qu’il y a dans beaucoup de pays une vogue des candidats OVNI, comme Zelensky en Ukraine, le clown qui est devenu président, ou l’humoriste Beppe Grillo qui a créé le parti 5 étoiles en Italie. Eric Zemmour n’est pas un fantaisiste – il n’est d’ailleurs pas drôle du tout ; mais il mise sur ce côté « intrus » de la politique qui est un autre versant du populisme.

Entre un candidat marginal et un candidat sérieux, il y a l’expérience et la compétence. On n’attend pas des incantations mais des solutions.

Donc si je vous entends bien, Eric Zemmour démarre bien mais vous êtes loin d’en faire un favori…

La campagne va être dure pour lui. Ce dont les politiques amateurs n’ont pas l’habitude, c’est la violence des attaques. Tous les candidats de droite et d’extrême droite vont s’en prendre à lui – ils commencent d’ailleurs. Ensuite, il y a une question de dimension. Entre un candidat marginal et un candidat sérieux, il y a l’expérience et la compétence. On n’attend pas des incantations mais des solutions. Eric Zemmour se moque d’Emmanuel Macron, « stagiaire de l’Ena à l’Elysée » ; sauf que lui, il a raté l’ENA. Et il répète que ce qu’il dit aujourd’hui sur l’immigration, c’était le programme du RPR en 1986. Mais Zemmour, à l’époque, il était chevènementiste, c’est-à-dire très à gauche! Tout cela ne forge pas un personnage de présidentiable très convaincant. Il ne va pas lui suffire de dénoncer le « péril islamique » pour gagner de la crédibilité. Ce qu’on connaît d’Eric Zemmour, ce sont ses polémiques. Ce qu’on attend d’un candidat à l’Elysée, c’est une politique.

2022 : ces élus LR prêts à déserter pour soutenir Eric Zemmour, d’autant que les deux prétendants X Bertrand et V Pécresse ne font pas partis des LR.

Alors que le polémiste pose chaque jour un nouveau jalon à sa candidature, une frange conservatrice des Républicains envisage de plus en plus de le soutenir.

Il est des lieux secrets du pouvoir où les discussions se font entre deux portes et les décisions se prennent de manière informelle. Les couloirs du Sénat en font partie. A la Haute Assemblée, les élus de tous bords se côtoient, se toisent, s’abordent. Pour l’heure, c’est à droite de l’échiquier que les choses bougent, depuis que des discussions régulières se sont installées entre des élus LR et des proches du candidat putatif Eric Zemmour, bien décidés à faire céder les digues séparant le parti de droite du polémiste. Car depuis le renoncement de Laurent Wauquiez et de Bruno Retailleau de se présenter à la primaire de la droite, des voix s’élèvent chez Les Républicains. Déçus que cette ligne conservatrice et identitaire ne soit pas représentée dans le processus de sélection, une partie des élus commencent à lorgner du côté d’un nouveau champion.

Charles Gave, le financier d’extrême droite qui roule pour Zemmour.

Le riche entrepreneur, connu pour ses positions ultralibérales et identitaires, a jeté son dévolu sur le polémiste de CNews, avec qui il partage la théorie du «grand remplacement».

 

Longtemps, Charles Gave s’est tenu à distance de la vie publique nationale. Mais depuis qu’il est revenu en France en 2015, l’homme d’affaires, assis sur une fortune faite de longue date dans la finance, s’investit généreusement dans la cité.

La politique, les idées, les médias, le sport : cet entrepreneur et essayiste d’extrême droite, inspiré par les pratiques anglo-saxonnes de financement de la démocratie par les grandes fortunes, arrose large, avec l’ambition de faire accéder au pouvoir la ligne dure, libérale, conservatrice et identitaire dont il se revendique.

Son dernier chouchou en date s’appelle Eric Zemmour. Charles Gave, 78 ans dans quelques jours, est l’un des principaux soutiens du polémiste de CNews et du Figaro, tout près de se déclarer candidat à l’élection présidentielle de 2022. «Il arrive du fin fond du Sahara et parle de la France avec les accents de Bernanos», s’est enflammé le multimillionnaire à propos de Zemmour dans Paris Match début juillet. «Sa campagne ne coûtera pas cher, on lancera une chaîne YouTube depuis la Russie et on se débarrassera des sangsues, des brigands, de cette haute fonction publique», a-t-il annoncé.

Charles Gave, né le  à Alep, est un essayiste, financier et entrepreneur français, dirigeant fondateur de Gavekal, société de conseil financier. Il est l’auteur de plusieurs essais, dans lesquels il annonce notamment la fin du modèle de l’État-providence et la faillite de l’euro. Libéral-conservateur, proche de l’extrême droite identitaire, il se rapproche brièvement de Debout la France à la fin des années 2010, puis soutient Éric Zemmour en vue de l’élection présidentielle de 2022.

Charles Gave naît le  à Alep. Il est le fils du commandant Pierre Édouard Gave, rallié à la France libre en août 1941 après les combats en Syrie, et condamné à mort par contumace par le régime de Vichy. Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Toulouse (promotion 1967). Il obtient une bourse de l’université de Binghamton aux États-Unis, dont il sort avec un MBA de finance et gestion.

JForum : Sources diverses ( JDD – Libération – Express)

 

8 Commentaires

  1. On chuchotte que Zemmour entend des voix la nuit .

    Si cela s’avére exacte………

    Il finirait par se rendre chez S.A.R Louis de Bourbon qui serait appelé  » Louis XX  » pour le faire sacré à Reims .

    Ensuite il. délivrera Saint Denis et Barbés

    J’espére qu’il ne finira pas brûlé vif à Rouen aprés avoir été jugé et condamné par un Cauchon.

    Ce qui est certain on ne l’appellera pas le  » puceau de Barbés « .

    Par ailleurs……

    Peut on imaginer dans cent ans un JM Le Pen commémorer en hommage à Zemmour la libération de Saint Denis et Barbés devant sa statue équestre ?

    L’avenir nous le dira .

  2. Peut-on être nationaliste sans être antisemite? Oui , mais après 50 ans de lavage de cerveau et de perversion de la Shoah la moindre évidence devient douteuse !
    Alors peut-être que Zemmour est au centre de cette problématique mortifère pour la France et qu’il est le seul à incarner la résistance dont la France a tant besoin.
    Même s’il n’est pas de l’ena, le plus important est la volonté et un bon entourage. Zemmour est un briseur de tabou…. La France a besoin d’un type comme ça pour se délivrer.

  3. Je suis sûr qu’il n’envisage pas une seconde d’être élu président de la république. Il n’en a ni l’envie, ni la capacité. Et il sait que, de toutes les façons, il ne serait pas élu.

    Alors que cherche-t-il à obtenir avec cette possible candidature ? J’ose espérer qu’il ne s’est pas lancé dans cette affaire sur un coup de tête. Pour l’instant il ne s’est pas encore déclaré candidat. Je pense qu’il renoncera à le faire.

  4. Je crains qu’il n’y ait nul besoin de E Zemmour pour bouleverser la droite, ou ses extrêmes, ils sont très capables de faire cela tous seuls..
    Je crains qu’il n’y ait nul besoin de E Zemmour pour bouleverser la gauche ou ses extrêmes, ils l’ont déjà fait, et même suicidée..
    Je pense qu’il y a beaucoup de candidats potentiellement capables chez LR, mais aucun sortant suffisamment du lot..
    Je pense du bien de Mme Pecresse et de Mr Bertrand, mais un est de trop…
    J’aime beaucoup E Zemmour, le polémiste, l’écrivain, le lanceur d’alertes, le souverainiste…
    Je n’aime pas du tout certaines postures sur la vision de la Femme, la colonisation, les gesticulations sur pétain (pas de majuscule pour l’indignité nationale et les crimes de guerre)…
    Les préoccupations de Mr Zemmour sur l’islam, les islamistes, (je ne parle parle pas des musulmans..ce serait illégal ..!) sont bien légitimes, et sont bien, je pense, une menace mortifère pour la France, l’Europe et le monde, mais as-t-il des solutions légales sans sortir de l’Europe, du conseil des nations..? NON.
    La France, ce merveilleux pays où mes parents sont nés de mes grands parents venus d’ailleurs est en Faillite, la maison qui rend fou des 12 travaux d’Astérix coûte un « pognon de dingue » avec de moins en moins d’efficacité, nul besoin de Mr Fillon pour l’apprendre, le constater, un simple boutiquier en retraite comme votre serviteur l’a compris depuis longtemps..
    La balance commerciale de notre sublime pays au millier de fromages en est témoin, on ne peut aller bien loin en achetant plus que l’on ne vend.. Pas besoin de l’ENA pour savoir ce que toute la « rie » des Rosiers sait depuis mille ans… (lol).

    Reste une question, pour moi sans réponse, pour qui aller voter au premier tour vers Pessah 2022, et contre qui au deuxième..?
    En France, bien sur.. Pas chez mes ancêtres, je n’y a pas le droit de vote.. Et je crois avoir entendu que c’était un peu une pagaille voisine..

    J’ai quand même, hélas, une petite intuition pour les prochaines Pâques, ce sera aux tisons… Hélas..! Et rimera en « on »..
    Parce que comme d’habitude, le choix sera : patates ou kartofen, peste ou choléra, ou tout et n’importe quoi, à la fois..
    OYE…

  5. C’est un bonapartiste et je l’apprécie beaucoup .

    Lui est capable de faire intervenir l’armée dans les cités et stopper l’immigration .

    Avec Zemmour si un jour la Seine déborde au Pont de l’Alma ce sera de la faute des juifs .

    seront nos relations avec Israël ?

    Pour Hanouka va t il allumer des bougies à l’Elysée ? Et pour Souccot… etc….

    Ou alors il y aurait comme pour l’église…. séparation de la synagogue et de l’état ? ah ah

    Oui un Président Juif en France risquerait de nous donner en plus du Covid 19 de l’urticaire à

    nous Juifs de France .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.