Elections : la plupart des listes de candidats sont publiées

1
635

La plupart des listes de candidats sont publiées

 

Par Manfred Gerstenfeld

Le 21 février, on devra avoir transmis au Comité Electoral CeNtral les listes pour les élections à la Knesset. Yesh Atid, qui n’a pas mené de primaires, a publié sa liste de candidats qui contient essentiellement ses Députés déjà présents. La seule nouvelle-entrante parmi les dix premiers candidats est le Général-Major (à la retraite) Orna Barbivai, la première Générale-Major féminine de Tsahal.

Lapid a déclaré qu’elle occuperait un poste important de ministre au gouvernement qu’il espère diriger[1]. L’un des députés actuels, Elazar Stern, qui se situe en huitième position sur la liste, est aussi Général-Major à la retraite. Deux nouveaux entrants, l’ancien directeur-adjoint du Mossad, Ram Ben-Barak et l’ancien officier haut-gradé de la police, Yoav Segelovitch, sont en onzième et douzième place[2].

Lapid a confié avoir fait un effort important pour parvenir à l’accord passé avec Gantz. Au départ, ils n’ont pas réussi tout-de-suite parce que, selon Lapid, Gnatz n’avait pas éclairci son point de vue sur des questions cruciales. Lapid a donc fait la liste des questions centrales pour Yesh Atid, dont l’amendement à la loi sur l’Etat-Nation et les lois relatives au mini-marché, le vote du projet de loi sur le recrutement des Haredim (ultra-orthodoxes), et l’assurance que les élèves haredi étudient les maths et l’anglais. Il a aussi appelé à un processus diplomatique pour permettre la séparation à l’égard des Palestiniens et un engagement de ne pas siéger au sein d’un gouvernement sous la férule d’un premier Ministre inculpé[3].

Au cours de la semaine passée, il y a eu des reportages concernant l’avancée des négociations entre Israël Résilience et le nouveau parti Gesher mené par Orly Levy-Abekasis.[4]. Dans la plupart des sondages, cette semaine, Guesher ne franchit pas le seuil électoral. Cependant, quand la liste d’Israël Resilience a été publiée le 19 février, les candidats de Gesher n’y étaient pas présents. L’ancien Ministre Likoud de la Défense, Moshe Ya’alon y est posté à la seconde place, avant de céder plus tard cette position à Yaïr Lapid, à l’issue de la fusion. Le parti Telem de Ya’alon, avait préalablement obtenu six des 23 places sur la liste. Ce classement a, depuis été, bouleversé[5].

Le même jour, le leader du parti Avigdor Liberman a révélé la liste des candidats d’Yisraël Beitenu. La députée chevronnée et ancienne ministre de l’Aliyah et de l’intégration, Sofa Landver, a été évincée au profit de jeunes candidats intégrés[6]

La Nouvelle Droite a, également, rendu publique sa liste de candidats. Elle comprend la propriétaire du club de football Hapoël Bersheva, Alona Barkat en troisième place et la journaliste au Jerusalem Post Caroline Glick, à la sixième place[7].

La dirigeante d’Hatnuah (Le Mouvement), Tzipi Livni, a annoncé que son parti ne participerait pas aux élections. Hatnuah n’a pas franchi le seuil électoral dans un suel des sondages du mois de février. Livni a commencé en tant que députée du Likoud et a, depuis, migré au travers d’un panel diversifié de partis et a détenu un certain nombre de postes ministériels.

La raison de sa décision tient au fait qu’aucun autre parti n’a voulu joindre ses forces aux siennes.[8]Elle a précisé qu’elle ne souhaitait pas que les bulletins de vote de ses partisans soient perdus pour l’opposition. Elle s’est, ensuite, retirée de la vie politique.

Selon certains sondages récents, le parti travailliste a recouvré une part de son électorat, depuis ses primaires. Plusieurs sondages le place à présent comme disposant de près de dix sièges[9]. Cela traduit encore une perte massive de ses dix-huit sièges obtenus aux précédentes élections à la Knesset. Le dirigeant du parti Avi Gabbaï a eu l’approbation pour nommer le candidat n°2 de la liste. Il a choisi le Général-Major à la retraite Tal Tusso[10].

Pour la première fois de son histoire, le parti d’extrême-gauche Meretz a organisé des primaires, avant que le Comité central ne choisissent les candidats.

Trois des quatre membres siégeant à la Knesset ont pris les premières places situées derrière la chef de parti, Tamar Zandberg. Dans les sondages, Meretz obtient quatre des cinq sièges. Sur 21.000 membres, 86 % ont voté[11].

Dnas le camp du Centre-Droit, l’inquiétude de perdre de nombreux suffrages est palpable. On a assisté à des pressions exercées, par le remier ministre Binyamin Netanyahu, sur le Foyer Juif pour qu’il constitue un bloc technique d’appoint avec le parti Ozma (Force[12]). Ce parti est dirigé par d’anciens élèves du Rabbin Meir Kahane, dont le parti a été interdit de se présenter à la Knesset, du fait de l’incitation raciale qu’il propage. Plusieurs sondages indiquent que le parti pourrait obtenir le soutien de suffrages équivalant à trois sièges, ce qui reste inférieur au seuil critique.

Un certain nombre de nouvelles têtes se sont jointes à divers partis. Le plus prédominant et surprenant a été Avi Nissenkorn, le président du puissant syndicat général, la Histadrut, qui a rejoint les rangs d’Israël Resilience[13]. C’est un démarquage déterminant, eu égard à la tradition suivie par la Histadrut de s’aligner étroitement sur le parti travailliste. Nissenkorn a pris la troisième position sur la liste de son parti, la cinquième après la fusion avec Yesh Atid.

L’ancien chef d’Etat-Major Gabi Ashkenazi a décidé de revenir sur sa décision de ne pas se présenter à la Knesset[14]. Ce serait à la suite des efforts importants qu’il a fourni pour convaincre les dirigeants d’Israël Résilience et de Yesh Atid de se présenter ensemble. Un sondage réalisé par l’institut Maagar Mochot a posé la question de savoir si les électeurs souhaitaient assister au retour en politique de l’ancien premier ministre Ehud Barak. Il n’y a que 12 % qui se sont prononcés pour le “oui”, alors que 54% ont donné un “non” ferme et définitif et que 34% a avoué s’en moquer complètement[15].

Dans le cadre d’une évolution sans lien direct avec les élections, le dirigeant du Parti du Judaïsme Unifié de la Torah, l’adjoint au Ministre de la santé, Yaakov Litzman a fait l’objet d’uninterrogatoire de la police. Il planerait des soupçons qu’il a aidé un ancien principal d’école a échapper à l’extradition vers l’Australie, où il est soupçonné de pédophilie[16].

On s’attend à ce que le procureur général annonce finalement s’il va ou non inculper Netanyahu[17]. Si son intention est de mettre Netanyahu en examen, plus longtemps il attend avant d’annoncer sa décision, plus il sera accusé de s’être ingéré dans le processus électoral.

 

Par  Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

 

———————————-

[1] www.timesofisrael.com/yesh-atid-taps-idfs-first-female-major-general-to-run-on-party-list/

[2] www.jpost.com/Breaking-News/Yesh-Atid-publish-party-list-for-Knesset-581036

[3] Ibid

[4] www.timesofisrael.com/levy-abekasis-said-close-to-joining-her-party-with-israel-resilience/

[5] /www.timesofisrael.com/gantzs-israel-resilience-reveals-party-slate-for-april-elections/

[6] www.timesofisrael.com/liveblog_entry/liberman-unveils-yisrael-beytenu-knesset-slate-leaving-out-se

[7] www.jpost.com/Breaking-News/New-Right-releases-Knesset-seat-list-order-581190

[8] www.jpost.com/Israel-Elections/Livni-likely-to-quit-politics-this-week-Gantz-party-falls-in-polls-580955

[9] https://knessetjeremy.com/2019/02/18/kan-poll-likud-30-israel-resilience-20-labor-10-yesh-atid-10-hayamin-hehadash-8/;

[10] www.timesofisrael.com/seeking-to-boost-security-cred-gabbay-gives-labor-no-2-spot-to-ex-general/

[11] www.timesofisrael.com/with-huge-turnout-in-first-primary-meretz-voters-pick-incumbents-for-top-spots/

[12] www.timesofisrael.com/jewish-home-rejects-netanyahu-invite-to-discuss-merger-with-far-right-parties/

[13] www.jpost.com/Israel-Elections/Histadrut-chief-Avi-Nissenkorn-joins-Gantzs-Israel-Resilience-Party-580853

[14] www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-5464963,00.html

[15]  https://knessetjeremy.com/2019/02/17/maagar-mochot-103-fm-radio-poll-only-12-want-barak-to-return-to-political-leadership/; https://knessetjeremy.com/2019/02/18/kan-poll-likud-30-israel-resilience-20-labor-10-yesh-atid-10-hayamin-hehadash-8/

[16] www.timesofisrael.com/police-suspect-litzman-met-with-top-psychiatrist-to-sway-him-on-leifer-case/

[17] www.timesofisrael.com/ag-said-leaning-toward-charging-netanyahu-with-bribe-in-case-2000/

1 COMMENT

  1. Nous saurons donc si Ysraël sera suffisamment méritant pour affronter la prochaine guerre sans dommages ou pas. Elle sera de toute façon gagnée, certes, mais ce que nous avons fait de nos victoires jusqu’à présent n’a servi qu’à préparer les prochaines, et ce grâce à… nos généraux vainqueurs !
    Ceux-là se montent le bourrichon à chaque départ en retraite, et pensent pouvoir gagner les guerres intérieures comme celles où le Seigneur des Cohortes les avait inspirés !
    L’orgueil est une idole.
    Un veau d’or.
    Un vaudou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.