Éclats de rires: Aphorismes et périls (42) Vidéo

par Jforum

Un juif, un catholique et un musulman discutent de qui parmi eux est le plus fervent croyant. Le musulman leur dit:
– Un jour que j’étais sur mon chameau en plein Sahara, une énorme tempête de sable s’est levée. J’ai vraiment pensé que mon heure était venue. Pourtant, alors que j’étais par terre collé à mon chameau et recouvert de plus en plus par le sable, je n’ai jamais perdu ma foi en Allah le tout puissant. J’ai prié, prié, encore prié, et soudain, dans un rayon de 100 mètres autour de moi, la tempête de sable s’est arrêtée . Depuis ce jour, je suis tout dévoué à Allah et je suis capable de réciter le Coran de mémoire!
Le Catholique reprend la main et dit:
– Moi, un jour où je pêchais dans un petit canot, je me suis retrouvé à plusieurs miles des côtes sans m’en rendre compte, et une tempête s’est levée venant de nulle part! Comme toi, j’ai cru que ma dernière heure était venue, mais je n’ai pas perdu la foi et j’ai prié, prié, prié encore le Seigneur… Et soudain, dans un rayon de 100 m autour de moi, la tempête s’est calmée, et j’ai pu atteindre tranquillement le port sans encombre. Depuis ce moment, je vais à l’église deux fois par semaine, je fais le catéchisme et je recueille le denier du culte pour la paroisse!
Le juif prend la parole à son tour et dit :
– Moi, un jour que j’étais en ville, par une belle après-midi ensoleillée, un sac de sport est apparu devant moi, sur le trottoir, venu de nulle part. J’ai regardé dans le sac, et je me suis rendu compte tout de suite qu’il était plein de billets de banque. J’ai vraiment cru que mon heure était venue parce qu’on était chabat et qu’il nous est interdit de toucher à de l’argent le jour du Chabat… Mais je n’ai pas perdu la foi en l’Éternel ! J’ai prié, prié, encore prié, et soudain, dans un rayon de 10 mètres tout autour de moi, on est devenu Dimanche !
Peut être un dessin animé de debout
Les murs ont des oreilles
Arrière-pensées – Maximes inédites de Pierre Dac

Dans un centre plus ou moins hospitalier, le patient qui attend un calmant qui tarde à venir a parfois bien du mérite à l’être.

Dans notre société de consommation et d’épargne, un homme qui a de l’argent est un homme considéré. Un homme qui n’en a pas est également un homme considéré, mais lui, comme un pauvre type.

Les Pensées (1972)

A l’éternelle triple question toujours demeurée sans réponse: «Qui sommes-nous? D’où venons-nous? Où allons-nous?» je réponds: «En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j’y retourne».

Dans le monde affairiste du show business, il n’est pas nécessaire d’être bon musicien pour bien connaître la musique.

Dans la lutte pour la vie celui qui est à bout de souffle, à bout d’arguments, à bout de moyens et à bout de tout n’est heureusement et par contre pas au bout de ses peines.

Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des œufs mollets.

Concierge souhaite une loge au sixième étage pour descendre le courrier au lieu de le monter.

Ceux qui sont couverts d’or ne sont pas forcément immunisés contre le risque d’être désargentés un jour ou l’autre.

Ceux qui pensent à tout n’oublient rien et ceux qui ne pensent à rien font de même puisque ne pensant à rien ils n’ont rien à oublier.

Aucune description de photo disponible.
 

Pour s’endormir,

un mouton ne peut compter

que sur lui même.

 

Peut être une image de texte qui dit ’Animé d'une ferveur quasi mystique pour la religion du n'importe quoi, je songe sérieusement à rentrer dans le désordre’

 

Il n’y a que les imbéciles qui ne

changent pas d’avis,

je le pense depuis toujours!

 

Peut être une image de texte qui dit ’Partis dos à dos, ne devrions pas discuter face à face pour de nouveau nous retrouver côte à côte? Jacques Choque’

La gauche va-t-elle s’unir ?
 

Bon, d’après ce que j’ai

compris, on ne connait pas la

vraie couleur des dinosaures

parce que l’espèce s’était teinte…

 

Peut être une image de 1 personne

– Parfois, on ne sait plus à quel médecin se vouer

Peut être une image de une personne ou plus et texte qui dit ’Avec toutes ces conneries je ne sais toujours pas quel pyjama je vais mettre pour le réveillon’

Peut être une image de texte

Il y aura 80 ans dans une dizaine de jours, Pierre Dac écrivait en pensant à son épouse …
Jésus dîne avec les apôtres. On mange, on boit, on papote…
À un moment, le silence se fait à table car Jésus se lève et dit :
– En vérité, je vous le dis : ax² + bx + c = 0, puis il se rassoit.
Là, Matthieu, perplexe, chuchote à Jean :
– T’as compris quelque chose, toi ?
Et Jean répond :
– Non, rien du tout. Ça doit être une parabole.

 

A l’ approche de Noël, le jeune David Finkelstein regarde avec admiration à travers la vitre de la fenêtre, le sapin éclairé de lumières scintillantes des voisins.
ll s’adresse à son père:
-Dis Papa, pourquoi nous, les juifs n’avons pas de sapin scintillant comme nos voisins ?
-Je vais t’ expliquer, David: il y a fort longtemps, Moïse, notre ancêtre s’est arrêté, émerveillé, devant un buisson ardent et ensuite, notre peuple a erré pendant quarante ans dans le désert.

Par Jforum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.