Éclats de rires: Aphorismes et périls (40) Vidéo

par Jforum

Les Pensées de Pierre Dac (1972)

Les discours les moins longs sont les plus courts.

Les bons crus font les bonnes cuites.

Les souvenirs récents qui ont le respect des anciens s’effacent devant eux.

Les rêves ont été créés pour qu’on ne s’ennuie pas pendant le sommeil.

Les murs ont des oreilles dans la mesure où les cloisons sont nasales et les conduits acoustiques.

Les gens superstitieux vous recommandent instamment de ne jamais passer sous une échelle, mais ils ne vous empêchent pas de passer sous un taxi.

Les forces de l’ordre sont celles qui sont aux ordres de ceux qui les donnent.

Propos sur le bonheur

Le vrai croyant est celui qui croit en ce qu’il croit et non à ce que les incroyants tentent de lui faire accroire.

 

 

 

C’est un homme qui va voir son médecin : -« Docteur j’ai

des trous de mémoire » -« ah et depuis quand ? »-

Depuis quand quoi ? »

 

 

Si la statue de Colbert

est une mini agression,ça lui fait quoi

à Rama Yade de vivre à

Washington, une ville qui

porte le nom d’un propriétaire

d’esclaves ?

 

 

Nul n’est sensé

ignorer la joie !

 

Canteloup, ou l’humour sélectif…

Tous les soirs, TF1 nous sert un humour passe-partout

Sur TF1, tous les soirs, le public non averti peut croire que l’imitateur tiédasse Nicolas Canteloup n’a pas de cible préférée…
C’est, paraît-il, un humoriste haut-de-gamme, qui se plaît à malmener, ironie aidant, les grands et les moins grands de ce monde. Avec un soin tout particulier, quand il s’agit d’un homme ou d’une femme politique de droite… Ce trublion sélectif semble à première vue égratigner tout le monde. C’est à voir… Le bon peuple de France qui chaque soir rigole de ses intermèdes télévisuels, n’y voit rien justement. Mais en grattant un peu, l’artiste se découvre.

Un humour qui trempe dans le fadasse convenu

Fillon – encore maintenant – est un arriviste sans vergogne, prêt à tout pour emplir encore son bas de laine ; Sarkozy un sempiternel escroc de haut vol, scribouillard en mal de vocabulaire ; Le Pen la copie conforme qui ressasse les errements passés de son père ; Nadine Morano a tout d’une poissonnière-camelot, aussi idiote que les gens qu’elle devrait éclairer ; quant à Zemmour, c’est le cauchemar fait homme à qui ne manque que le bras tendu et une croix gammée… La belle affaire !

À gauche, cependant, l’ironie incisive se transforme en moquerie délicate. Hollande est grimé en gentil benêt, un type un peu demeuré aux allures de Lou Ravi, bête mais honnête et pas calculateur pour quatre sous ; Mélenchon est un peu plus malmené mais les banderilles de l’imposteur ne vont pas jusqu’à se référer aux terres sibériennes du goulag et encore moins aux accointances avec certaines dérives religieuses extrémistes ; quant à Macron, seule sa lippe gourmande un rien prétentieuse et son égo surdimensionné un poil narcissique sont mis aux enchères de la comédie, qui trempe alors dans le fadasse convenu.

Circonstances atténuantes

Ah ! oui ! Dernière avanie en date – depuis quelques mois tout de même – la suprême délicatesse avec lequel est traitée la chaîne CNews en général et l’un de ses journalistes en particulier, à savoir Pascal Praud. Longtemps confiné au seul football, notre confrère est du genre gonflé à l’antenne. Haro sur l’impudent !

Certes, notre Molière du 21 heures a sans doute quelques excuses. Personne ne peut imaginer un seul instant que les accointances connues de son producteur avec le Château, puissent interférer avec la ligne éditoriale de ses sketchs… Sketchs, de surcroît, écrits en atelier, d’où ce formatage à sens unique, qui n’a évidemment rien de transgressif, bien au contraire. Qu’il est loin le temps où l’artiste ne devait son aura qu’à ses seuls neurones !

Bernard Bernard -19 novembre 2021  www.causeur.fr

Canteloup, ou l’humour sélectif…Capture d’écran MyTF1

 

 

On proposa en 1793 à Louis XVI

Thé ou café ?

Réponse du roi

Les 2, Déca pis thé

 

 

LA ROUMANIE N’EST PAS

UNE ADDICTION AUX PNEUS

 

 

Mesdames et messieurs …
Je vous signale tout de suite que je vais parler pour ne rien dire.
Oh ! je sais ! Vous pensez : « S’il n’a rien à dire … il ferait mieux de se taire ! »
Evidemment ! Mais c’est trop facile ! … c’est trop facile !
Vous voudriez que je fasse comme tout ceux qui n’ont rien à dire et qui le gardent pour eux ?
Eh bien non ! Mesdames et messieurs, moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache !
Je veux en faire profiter les autres !
Et si, vous-mêmes, mesdames et messieurs, vous n’avez à rien dire, eh bien, on en parle, on en discute !
Je ne suis pas ennemi du colloque.
Mais, me direz-vous, si on en parle pour ne rien dire, de quoi allons-nous parler ?
Eh bien, de rien ! De rien !
Car rien … ce n’est pas rien.
La preuve c’est qu’on peut le soustraire.
Exemple : Rien moins rien = moins que rien !
Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose !
On peut acheter quelque chose avec rien !
En le multipliant Une fois rien … c’est rien
Deux fois rien … c’est pas beaucoup !
Mais trois fois rien ! … Pour trois fois rien on peut déjà acheter quelque chose ! … Et pour pas cher !
Maintenant si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien :
Rien multiplié par rien = rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Cela fait rien de neuf !
Oui … ce n’est pas la peine d’en parler !
Bon ! Parlons d’autres choses ! parlons de la situation, tenez !
Sans préciser laquelle !
Si vous le permettez, je vais faire brièvement l’historique de la situation, quelle qu’elle soit !
Il y a quelques mois, souvenez-vous la situation pour n’être pas pire que celle d’aujourd’hui n’en n’était pas meilleure non plus !
Déjà nous allions vers la catastrophe nous le savions …
Nous en étions conscients !
Car il ne faudrait pas croire que les responsables d’hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d’aujourd’hui !
Oui la catastrophe, nous le pensions, était pour demain !
Raymond Devos

 

 

Galilée parlait de quelle actrice

en disant ‘et pourtant elle

tourne ..?…

 

 

Peut-on croire qu’un couple de

malentendants puisse

s’entendre toute une vie ?

par Jforum
La photo de l’en-tête montre le grand humoriste américain Jerry Lewis qui fait semblant d’étrangler Andy Nulman, cofondateur de Just for Laughs, en coulisses lors d’un spectacle à Montréal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.