Home Israel Des drones kamikazes en appui des F-35 d’Israël ?

Des drones kamikazes en appui des F-35 d’Israël ?

1
3414

Des drones kamikazes en appui des F-35 d’Israël ?

Par |novembre 9th, 2019|Catégories : DEFENSE

Si des récents raids pourraient révéler des améliorations dans les forces de défense aérienne de la Syrie, ils ont aussi révélé la capacité d’Israël à continuer à vaincre, y compris par l’utilisation probable de drones kamikazes.

Lorsqu’un missile balistique de courte portée Fateh 110 tiré par les Gardiens de la révolution iraniens a ciblé une station de ski israélienne sur le mont Hermon, elle a été interceptée et détruite par deux missiles du système de défense aérienne israélien Dôme de Fer.

L’attaque semble venue d’un Pantsir-S2 – une variante améliorée du Pantsir-S1 qui a été introduit dans l’armé russe en 2015, capable d’employer des missiles 57E6-E avec une portée d’engagement de 50 % supérieure de 18,6 miles (30 km) et une portée de détection radar légèrement supérieure de 25 miles (40 km). Durant cet assaut, deux Pantsir et un ancien système de défense aérienne à courte portée 9K33 Osa (SA-8) ont été détruits.

Pourtant, les performances du Pantsir-S lui permettent normalement de contrer à la fois les missiles de croisière à faible altitude qui se trouvent à distance et les drones kamikazes. Mais dans ce cas, il semble que les batteries de défense aérienne aient été submergées par une attaque à saturation. Cela implique donc que les attaques israéliennes ont rendu les défenses aériennes syriennes plus coûteuses en exigeant d’elles l’achat de munitions supplémentaires et plus chères, mais qu’elles demeurent incapables de mettre un terme aux frappes israéliennes.

Dans ces circonstances, il est difficile de juger de l’efficacité du Pantsir étant donné l’ampleur de la force mobilisée contre lui par les forces israéliennes expérimentées et bien équipées.

Dans les mois à venir, la Syrie pourrait éventuellement activer des systèmes de missiles sol-air S-300 à longue portée qui pourraient imposer des risques et des coûts supplémentaires aux frappes israéliennes. Toutefois, il semble peu probable que cela mette un terme à la lutte de longue date entre Israël, l’Iran et la Syrie.

Source : Nationalinterst & Israël Valley

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.