Je vous donne un aperçu de l’enfer . C’est ainsi que le monde voit ce qui se passe à Gaza.

La compassion a disparu. La barbarie ne laisse plus de place à l’humanité. Un jour peut-être, même certainement, une fois les plaies pansées, et quand le temps aura fait son œuvre, alors reviendront les regards sereins.

Des vies ont été brisées, cela de chaque côté. La cause : les discours de haine, qui ont laissé place aux actes. Nous savons quant à nous l’importance de la parole. La parole créatrice du monde, entre autres, et la parole destructrice, le « lashon Hara » (la parole du Mal) dont personne n’est exempt. Mais, quand cette parole de haine est l’alfa et l’oméga de tous les discours, elle révèle la nature de ceux qui les profèrent.

Les habitants de Gaza, en grande partie complices volontaires ou involontaires du Hamas, paient le prix fort, non seulement du pogrome du 7 octobre 2023, mais de toute leur haine accumulée durant des décennies au cours desquelles ils ont minutieusement préparé leurs crimes abominables. En grande partie, leur énergie a été consacrée à élaborer les meurtres barbares du 7 octobre 2023, déclenchant ainsi un séisme inédit à Gaza, comme si la terre s’était ouverte sous leurs pieds pour les avaler vivants.

Y a-t-il une place pour le romantisme d’une adolescente qui regarde l’instant présent, oubliant l’instant d’avant.

La perception de l’histoire sert de référentiel à l’éthique. Les Hébreux considèrent l’histoire dans sa totalité, en prenant soin de la prendre à son point de départ. D’autres modifient ce point de référence et gomment une partie de l’histoire. D’autres vont jusqu’à réécrire l’histoire pour la mettre en conformité avec leur éthique.

Les falsificateurs de l’histoire le font pour justifier leur morale. Mais, parfois, quand la morale de certains est insupportable, parce que l’histoire qu’ils portent l’est encore plus, alors ceux qui insupportent cette histoire deviennent des ennemis existentiels. Les porteurs de l’histoire deviennent les témoins gênants de l’autre récit qui fait perdre toute crédibilité à l’histoire falsifiée et à la morale qu’ils veulent porter. Cette fausse morale qui au lieu d’être le devoir du bien devient le pouvoir du mal. C’est à l’aune de ce rapport que la falsification de l’histoire a un urgent besoin d’une autorité suprême pour valider l’escroquerie intellectuelle et morale.  C’est ce que fait la CIJ, à la demande du Hamas et son complice, et c’est ce que font les médias comme la CNN.

———————————————————–

Une jeune femme de Gaza a partagé sur CNN ses sentiments comme réfugiée à Khan Yunis : « Quand cette guerre se terminera, une autre commencera pour nous : retourner chez nous et voir tout brisé en morceaux. » Les médias du monde entier ont parlé de l’incident au cours duquel 12 Palestiniens réfugiés dans le bâtiment de l’ONU ont été tués. Tsahal a nié avoir tiré sur le bâtiment.

Mort, destruction et chaos » : voilà comment Gaza est vu à travers les yeux d’un jeune Gazaoui de 20 ans. Ce témoignage a été inclus dans l’émission du journaliste respecté Christian Omanpour sur le réseau CNN et a atteint des centaines de personnes. Des milliers de vues sur le réseau, où des militants pro-palestiniens partagent des vidéos et des photos des destructions dans la bande de Gaza – dans le cadre de la campagne de délégitimation à l’action israélienne. Dans l’article, la jeune femme Naora Diab, qui parle couramment anglais, décrit la mort de deux de ses amis suite aux attaques de Tsahal et montre les conditions difficiles des réfugiés à Khan Yunis.

Je me demande à quoi aurait ressemblé ma vie, avec mes amis qui ont été tués chez eux par les frappes aériennes de Tsahal. Mon cœur s’est brisé quand j’ai dû les abandonner. Je ne pense pas que nous aurons d’autres bons moments. Je me lève quotidiennement et j’essaie de survivre.
L’eau est la plus difficile à trouver. Parfois, ils nous aident, mais il y a des jours où nous devions boire de l’eau de mer. Si nous ne mourons pas à cause des bombardements, nous mourrons de déshydratation et de faim. Quand cette guerre se terminera, une autre commencera pour nous : rentrer chez nous et voir tout brisé. »
À la fin de l’article, elle dit : « J’espère que vous pourrez nous voir comme des êtres humains et non comme des chiffres. C’est moi qui vous donne un aperçu de l’enfer. »
Aujourd’hui, les médias du monde entier ont largement couvert, entre autres, la mort de 12 Palestiniens et 75 blessés qui, selon l’UNRA, ont été blessés après l’attaque d’un bâtiment de l’ONU à Khan Yunis qui abritait des réfugiés. Certaines affirmations sur les réseaux sociaux faisaient référence au fait qu’il s’agissait d’un obus tiré depuis un char – une affirmation que Tsahal a démentie aujourd’hui.
Ces derniers jours, une opération de Tsahal a été menée dans la région et l’encerclement de Khan Yunis a été achevé, mais concernant l’incident, un porte-parole de Tsahal a déclaré qu’« après avoir vérifié les systèmes opérationnels, Tsahal a désormais exclu la possibilité que l’incident a été causé par une frappe aérienne ou des tirs d’artillerie des forces de Tsahal. »
Dans le même temps, Tsahal procède à un examen approfondi de l’activité des forces terrestres dans la zone de l’incident. L’armée israélienne examine la possibilité que le bombardement ait été causé par des tirs du Hamas. »
Dans un autre article publié dans le journal britannique « Guardian », concernant la situation à Khan Yunis, il est affirmé que des milliers de Palestiniens ont trouvé refuge dans les hôpitaux de la région, mais y sont assiégés à cause des attaques de Tsahal. Aujourd’hui, 88 000 Palestiniens vivent à Khan Yunis, mais ils sont désormais 425 000, pour la plupart déplacés du nord de la bande de Gaza, 18 000 d’entre eux se trouvent dans le complexe hospitalier Nasser. « Personne ne peut entrer ou sortir de l’hôpital, à cause des bombardements », ont déclaré au journal des sources des organisations humanitaires de la bande de Gaza.
JForum.fr & YNET

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wall

si vous n’étiez pas complices , fallait virer ces nazislamistes , point barre .