Étude britannique : 740 000 cas de cancer en 2020 dus à une consommation excessive d’alcool !

Une étude scientifique récemment publiée par la revue médicale The Lancet a conclu que plus de 740 000 cas de cancer en 2020 sont dus à une consommation excessive d’alcool, notant qu’il existe des preuves solides liant la consommation d’alcool et la prévalence de divers cancers, notamment du sein, du foie, du côlon, pharynx, gorge et œsophage.
Les chercheurs ont appelé à davantage de recherches, en ajoutant des signes avant-coureurs aux boissons alcoolisées, en leur imposant des taxes plus élevées et en réduisant les campagnes de marketing.
Les auteurs de l’étude ont obtenu leurs résultats sur la base de la documentation de la consommation d’alcool au cours des années précédentes, y compris les recettes fiscales et les ventes, et les diagnostics de cancer en 2020. Une partenaire de recherche, Harriet Rumji, du Centre international de recherche sur le cancer en France a souligné la nécessité de considérer le temps entre le début de la consommation d’alcool pour le diagnostic réel du cancer.
Alors que la plupart des cas sont liés à une « consommation excessive d’alcool », les chercheurs ont découvert que la consommation de 10 grammes d’alcool par jour (équivalent à un petit verre de vin) contribuait à 35 400 à 145 800 cas de cancer dans le monde en 2020.

Dans le passé, il était admis qu’une petite consommation d’alcool, équivalant à un verre ou deux par jour, ne faisait qu’améliorer la santé humaine à long terme. Il s’avère donc qu’il s’agit là aussi d’une autre légende urbaine de l’école des producteurs d’alcool cherchant à maximiser leurs profits au détriment de la santé publique.   

 

מחקר בריטי: 740 אלף מקרי סרטן בשנת 2020 בגלל שימוש מופרז באלכוהול!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.