Essonne : deux mineurs isolés algériens interpellés pour cambriolage et relâchés

Les deux adolescents ont déjà par le passé été mis en cause plusieurs fois pour les mêmes faits avant de bénéficier d’un classement sans suite.

Deux mineurs isolés de nationalité algérienne ont été interpellés et placés en garde à vue pour un cambriolage dans l’Essonne, avant d’être relâchés, ce mercredi 29 novembre, selon nos informations de source judiciaire, confirmées par une source gendarmerie. Au cours de leur audition, les deux adolescents mis en cause ont nié les faits reprochés alors qu’ils étaient pourtant en possession des objets volés au moment de leur arrestation.

« Ils se sont déjà faits choper à plusieurs reprises pour les mêmes faits et chaque fois ils ont eu un classement sans suite », précise une source départementale de gendarmerie à Valeurs actuelles. Cette fois-ci, « pas de défèrement, ils sont convoqués en février prochain. Ils sont remis à l’Aide sociale à l’enfance mais ils font ce qu’ils veulent. À l’hôtel, ils récupèrent l’argent et les passes Navigo et se baladent toute la journée tous seuls. Ils rentrent quand ils veulent. »

Et, en « même temps »

A Romans-sur-Isère : jusqu’à dix mois de prison ferme pour six participants à une manifestation. Six jeunes hommes, interpellés samedi 25 novembre au soir, lors de la descente de l’ultra-droite dans le quartier de la Monnaie, étaient jugés ce lundi après-midi à Valence, notamment pour avoir tiré des mortiers d’artifice sur les policiers. Les peines vont de six à dix mois de prison ferme.

Six militants de l’ultra-droite étaient présentés, ce lundi après-midi, devant le tribunal correctionnel de Valence en comparution immédiate. Ils ont été interpellés samedi soir alors qu’ils tentaient de pénétrer dans le quartier de la Monnaie aux cris de « Justice pour Thomas », « l’Islam hors d’Europe », « la rue, la France nous appartient ». Cinq comparaissent pour violences sur les forces de l’ordre pour avoir tiré des mortiers d’artifice dans leur direction, le dernier pour sa participation à cette marche, précisément à « un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens ».

Contrairement à ce que l’on peut penser, la justice n’est pas à géométrie variable, pas du tout. Elle est à sens unique.

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Daniel

Maintenant, les choses sont clairs!

Franck DEBANNER

L’élimination ciblée de chaque rat de palais de francekipu, qui participe à ces injustices, est plus que jamais à l’ordre du jour.

KIGEM

LA JUSTICE EN FRANCE A CHOISI SON CAMP.IL FAUT L ACCEPTER OU PARTIR