ÉTATS-UNIS – C’était devenu un véritable feuilleton au pays de l’Oncle Sam. Depuis le 10 mai dernier et une apparition à l’occasion de l’accueil fait à des otages libérés de Corée du Nord, Melania Trump n’avait pas été vue en public.

Une absence surprenante voire inquiétante, d’autant que quatre jours plus tard, l’entourage de la première dame des États-Unis avait annoncé qu’elle venait de subir une opération des reins.

Depuis, les rumeurs s’étaient donc multipliées, certains médias et commentateurs parlant d’une aggravation de son état, d’une convalescence anormalement difficile ou même d’une rupture d’avec Donald Trump, avec qui l’ancien mannequin de 48 ans est mariée depuis treize ans. Son compte Twitter officiel avait même dû publier un message pour tenter de faire taire ces ragots.

 

« Je vois que les médias font des heures supplémentaires pour se demander où je suis et ce que je fais. Soyez rassurés: je suis là, à la Maison Blanche, avec ma famille. Je me sens très bien et je travaille dur au nom de mes enfants et du peuple américain. »

 

Un message qui n’avait eu que très peu d’effet, d’autant qu’il avait été annoncé dans la foulée que Melania Trump ne serait pas au côté de son mari à l’occasion du sommet du G7, les 8 et 9 juin prochains au Canada, ni lors du sommet de Singapour, où le président américain doit enfin rencontrer Kim Jong-un. Et les rumeurs étaient reparties de plus belle.

Mais ce lundi 4 juin, la première dame a finalement reparu publiquement, lors d’une réception à la Maison Blanche, donnée en l’honneur de 40 familles de soldats décorés de manière posthume après des actions héroïques. Sa première sortie après 24 jours d’absence donc.

Si l’événement était fermé à la presse, comme l’an passé, une vidéo la montre effectivement arriver, et la première dame a elle-même publié des photos de la réception. Et à en croire des invités de la soirée, Donald Trump était revigoré par le retour de sa femme, au point de multiplier les boutades après avoir dans un premier temps expliqué qu’elle avait eu « un petit problème ».

« Il paraît qu’elle l’a quitté », a-t-il notamment plaisanté, imitant des journalistes. L’esprit léger, le président américain a également blagué en répétant à qui voulait l’entendre « Où est Melania? » pendant plus d’une minute.

Voilà qui ne devrait pas arranger les relations entre la presse et l’entourage du milliardaire, d’autant que le porte-parole de Melania Trump s’en était pris un peu plutôt aux « journalistes enragés » qui réclamaient des informations sur la première dame.

 

Par Paul Guyonnet

 Le HuffPost

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.