Le coup de bluff commercial de Vladimir Poutine semble partout atteindre ses limites. En réalité, il ne vise jamais qu’à renforcer la province alaouite de Latakia, contribuer à reprendre certaines zones de la province d’Idlib en Syrie. Mais il ne s’avère pas en mesure d’être un véritable « game-changer » -soit de changer quoi que ce soit à la donne fondamentale de la guerre en Syrie et en Irak-, malgré un matraquage propagandiste intensif qui laisse telle quelle la situation réelle sur le terrain, en dépit des coordinations qu’il a établies autant avec Bachar al Assad, l’Iran, que l’Irak et divers autres acteurs régionaux. Son véritalbe ennemi n’étant pas Daesh, ce groupe n’a pas de souci pour continuer de conquérir des zones stratégiques. Daesh est, en fait, la meilleure garantie de survie d’Assad, puisque « après lui, le déluge »…

L’Etat Islamique-Daesh continue d’avancer sur les forces irakiennes et milices chiites près de Samarra

photo_2015-10-30_20-42-37

Djihadistes de l’Etat Islamique submergeant une position Irakienne près de Samarra

Les Milices chiites  irakiennes et l’Etat Islamique ou Daesh se sont engagés dans de lourds combats près de la ville historique de Samarra dans le centre de l’Irak. Les djihadistes de Daesh ont pris le contrôle de certaines zones à l’ouest de Samarra, après le retrait piteux des forces irakiennes, qui se revendiquaient d’une milice chiite fidèle au chef religieux Moqtada Sadr, inféodé à l’Iran.

Les provinces de l’Etat Islamique-Daesh ou Wilayats, de Salahadin et Shamal Baghdad [ le Nord de Bagdad ]ont publié de nombreuses photos détaillant les combats contre plusieurs positions irakiennes à l’ouest de Samara. Ces images montrent les forces djihadistes attaquant ces positions avec des mitrailleuses lourdes, des lance-roquettes, des mortiers, des RPG lance-grenades autopropulsées, des camions armés de canons et de petites armes légères. Daesh a aussi dévoilé que plusieurs barrages routiers ont été submergés par ses forces, le groupe djihadiste s’emparant des drapeaux irakiens au sommet de ces fortins et les remplaçant par les siens.

Plusieurs photos montrent des dépouilles de dizaines de policiers irakiens et de miliciens chiites supplétifs de l’Iran. Certaines photos d’horreur sont impubliables. Des images supplémentaires mettent en lumière le « butin » obtenu par le groupe djihadiste, dont de nombreuses armes légères, des RPG, des munition, et pluseirus véhicules. Daesh a aussi mis en scène son usage de plusieurs terroristes-suicide étrangers, dont des djihadistes du Tajikistan, Tunisie, Egypte, et Bahrein.

Les combats de Samarra ont été confirmé par les responsables Irakiens comme s’étant concentrés à l’ouest de la ville. Un responsable irakien de Salahadin a déclaré que “Daesh s’est avéré capable de ramper et de s’infiltrer dans ces zones.” De plus, cet officiel a appelé les forces de sécurité irakiennes à envoyer des renforts pour soutenir les hommes armés fidèles au gouvernement dans ce secteur. Les attentats-suicide à l’ouest de la ville se sont produits les 28 et 29 Oct, cependant les combats se poursuivent.

Saraya al Salam (Les Brigades de la Paix), une milice chiite conduite par Moqtada Sadr et soutenue à bouts de bras par l’Iran, rapportait le 1er novembre que ses forces avaient repris certaines zones conquises par Daesh ces derniers jours. Dans le même communiqué, la milice reconnaît que Daesh a été en mesure de conquérir ces positions à cause du « retrait des forces de sécurité gouvernementales de Bagdad ». Saraya al Salam a aussi  diffusé des vidéos, montrant ses forces en train de nettoyer le terrain près de la ville et prenant pour cible l’Etat Islamique dans diverses zones à l’ouest de la ville.

Le Commandement des opérations de Samarra affirme que les forces de sécurité ont tué au moins 146 djihadistes de Daesh dans les récents combats, mais ce chiffre n’a pas pu être confirmé par The Long War Journal. Les Brigades de la Paix sont la principale milice assurant la protection de Samarra, mais d’autres milices sont aussi présentes, dont le Jund al Imam. Dans l’une des photos publiées par Daesh, le groupe djihadiste montre ses forces en train de prendre pour cible le Jund Al Imam près d’un barrage routier irakien.

Daesh cherche à prendre le contrôle de Samarra et des villes situées au sud de la ville dans le but de sécuriser la ceinture nord de Bagdad. Le contrôle de cette zone par les djihadistes rend plus difficile pour les forces irakiennes de réapprovisionner et de renforcer ses unités militaires au nord de Tikrit et Baiji. De plus, Daesh cherche à utiliser cette zone pour briser la sécurité à Bagdad même, sans nécessairement chercher à prendre la ville trop lourde à contrôler.

Le gouvernement irakien a permis aux milices chiites, dont la Brigade Badr, les Brigades du Hezbollah, Asaib al Haq (la Ligue des Justes) et la Brigade du Jour de la Prmoesse de Sadr, toutes étant directement soutenues par les forces al Qods d’Iran, de renforcer les forces irakiennes encerclées et démoralisées à l’intérieur et autour de Samarra. Ces milices sont demeurées sur la ligne de front et ont sécurisé les villes, dont la plupart sont à dominante sunnite,le long de la route allant de Samarra à Bagdad.

Par  |  1er Novembre 2015 | bill.roggio@longwarjournal.org |

Photos released by the Islamic State from the recent fighting in Samarra:

Suicide bombers:

Abu Abdul Waleed al Tunisi (Tunisian):

___________________________________small

Abu Muhammad al Tajiki (Tajik):

_________________________________2_small

Abu Uthman al Yemeni:

_________________________________small

Abu al Maghera al Bahraini:

______________________small

Abu al Khadra al Iraqi:

_______small

Abu Musab al Masri:

CSa7XEoVAAAT0zF

The fighting:

00_small

04_small

07_small

08_small

09_small

25

2 (1)

3 (1)

 

13_small

photo_2015-10-30_20-40-37

16_small (1)

photo_2015-10-30_20-42-42

11_small

photo_2015-10-30_20-44-19

23_small

32_small

32

photo_2015-10-30_20-42-14

The “spoils”:

3

8

27_small

45_small

43_small

42_small

48_small

Bill Roggio

1 COMMENTAIRE

  1. Cet article avec ces photos qui glorifient des bêtes sanguinaires et des égorgeurs en dit long sur l’impact de la propagande nazislamique en Europe. Rien à ajouter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.