Gantz a été appelé à des réunions urgentes à Washington.

Préoccupation des États-Unis : Netanyahu utilisera-t-il l’attaque en Iran pour empêcher la destitution? Tiens cela rappelle les accusations des démocrates contre Trump.

Gantz se rendra rapidement au département de la Défense des États-Unis au cours des prochains jours, avec aussi à l’ordre du jour l’opération Gardien des murailles.

La gauche nous refait le coup de Trump

Cabinet du premier ministre : « Il n’y a pas de limite aux élucubrations stupides. » Plus tôt, Netanyahou a déclaré qu’Israël agirait contre les armes nucléaires de l’Iran, même au prix de frictions avec les États-Unis :  » L’élimination de la menace existentielle devient urgente. »

Le ministre de la Défense Benny Gantz devrait décoller demain soir pour une visite à la Maison-Blanche et au département de la Défense des États-Unis, et devrait discuter de la question iranienne avec son homologue, ainsi que d’autres questions comme l’opération Gardien des murailles, des affaires régionales et d’approvisionnement en matière de sécurité pour l’armée israélienne. En arrière-plan, le Premier ministre Benjamin Netanyahu est  soupçonné de se servir de l’attaque en Iran pour empêcher son renvoi. La gauche israélienne utilise les mêmes arguments que les démocrates avec Trump. Ça en dit long sur l’état d’esprit de ceux qui véhiculent de telles sornettes.

La visite de Gantz, le premier haut responsable politique israélien aux États-Unis sous l’administration Biden, est motivée par des pourparlers entre Gantz et son homologue américain suite à l’opération de Gaza. Entre autres choses, il y a les changements dans l’accord nucléaire avec l’Iran, les positions du service de sécurité concernant les transactions de prisonniers, l’instauration de la paix à long terme, les investissements des États arabes dans la reconstruction de Gaza, le renforcement du dôme de fer, et l’accroissement des agressions dans le secteur libanais.

Le cabinet du premier ministre a répondu qu’il n’y avait pas de limite aux élucubrations les plus stupides et sordides contre le premier ministre. Le premier ministre croit que l’accord nucléaire doit être combattu à huis clos et dans l’opinion publique. Non seulement il n’y a pas de contradiction entre les deux, mais la sécurité d’Israël l’exige. »

Plus tôt dans la journée, le premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël agirait contre les armes nucléaires de l’Iran même au prix de frictions avec les États-Unis.

Le ministre de la Défense Benny Gantz l’a critiqué en retour, affirmant que les différends avec les États-Unis sur l’Iran seraient résolus dans le secret des bureaux – et non dans un discours provocateur qui nuit à la sécurité d’Israël ».

Le ministre de la Défense Benny Gantz devrait décoller demain soir pour une visite à la Maison-Blanche et au département de la Défense des États-Unis, et devrait discuter de la question iranienne avec son homologue, ainsi que d’autres questions comme l’opération Gardien des murailles.

Netanyahu s’est exprimé lors de la cérémonie de passation de pouvoir du chef du Mossad, avec la nomination de Didi Barnea comme remplaçant de Yossi Cohen, et a affirmé que le projet nucléaire iranien était une menace existentielle, « le plus grand » à ce jour contre l’État d’Israël. « Qu’il s’agisse de nous menacer directement de destruction alors que nous sommes un petit État mais doté de l‘arme nucléaire, ou de nous menacer avec des dizaines de milliers de missiles ou des dizaines de milliers de roquettes qui sont tirées, mais feront face à un parapluie nucléaire. Cette menace met en péril la survie de l’entreprise sioniste, et nous devons la combattre sans cesse », a-t-il souligné.

Il a félicité la CIA pour sa lutte sur cette question et a clairement indiqué qu’Israël continuerait à combattre cette nucléarisation aussi longtemps qu’il le faudrait. « Vous faites cela, nous avons parlé hier des mesures prises et ces mesures doivent se poursuivre. Je dis ces choses à mon ami depuis 40 ans Joe Biden et moi. Nous lui avons dit : « Avec ou sans accord, nous continuerons à tout faire pour contrecarrer les armes nucléaires iraniennes. Parce que l’Iran est différent des autres pays qui s’accrochent au nucléaire aujourd’hui. Par conséquent, l’accord n’est pas une option. »

Enfin, Netanyahou a clairement indiqué qu’Israël n’hésiterait pas à se confronter à la Maison Blanche sur cette question. « Si nous devons choisir, j’espère que cela ne se produira pas, entre un désaccord avec notre grand ami les États-Unis et l’élimination de la menace existentielle — l’élimination de la menace existentielle passera avant », a déclaré Netanyahu. « Cela dépend d’abord de vous, de la direction de l’État d’Israël, et de vous, Didi Barnéa– vous devez tout faire, mais absolument tout, pour vous assurer que dans aucun État comme l’Iran il puisse y avoir d’armes nucléaires. »

Gantz : Un discours provocant ne résoudra pas les différends

Gantz a répondu à Netanyahu, et bien qu’il soit d’accord sur la gravité de la menace de Téhéran, il a affirmé qu’il avait atteint son but  et parlé à Washington de ce sujet mais dans le huis clos des discussions. « L’Iran est une menace pour la stabilité régionale et la paix mondiale. Il s’agit d’un pays dirigé par des terroristes et qui fait la promotion d’un programme nucléaire dangereux pour l’État d’Israël. Pourtant, Israël est le pays le plus puissant de la région dans un rayon de 1500 milles autour de Jérusalem, a déclaré M. Gantz.

Les États-Unis ont été et continueront d’être l’allié le plus important d’Israël pour maintenir sa supériorité en matière de sécurité dans la région. L’administration Biden est un véritable ami d’Israël, et Israël n’aura pas de meilleur partenaire que les États-Unis. Même s’il y a des différends, ils seront résolus dans une conversation directe et à huit clos plutôt que par un discours provocateur qui pourrait nuire à la sécurité israélienne. »

Il n’en demeure pas moins que nos braves amis, les Etats-Unis engagent des discussions avec l’Iran qui a maintenant suffisamment d’uranium enrichi pour fabriquer des armes nucléaires. Que cet attentisme est très dangereux, puisque toutes les lignes rouges ont été déjà dépassées.

JForum – WALLA

4 Commentaires

  1. Vu les derniers développements à savoir l’escroquerie aux votes de Benett et Saar, l’armée doit prendre le pouvoir et organiser des élections auxquelles ne pourront se présenter que ceux qui reconnaissent Israël comme Etat juif et ne pourrons voter que ceux qui reconnaissent Israël comme Etat juif. Pas de liberté pour les ennemis de la liberté.

  2. Le désir narcissique de pouvoir fait de Bénett une girouette opportuniste Lapid est un mou défaitiste et Liberman n’existe que d’aimer éliminer les autres et gérer la finance Un « nihiliste bolchevique » digne des romans de Dostoïevski. Saar a une discrétion attentiste et intelligente mais passive et Shaked croit que le charisme de sa beauté lui doit le ministère de la justice et Raam notre partie islamiste veut siéger au ministère de l’Intérieur.
    Seigneur qu’avons nous fait pour hériter de ce goulasch de viande faisandée ?
    J’ai fait le maximum pour nuancer mon désespoir mais tel est le visage de la situation.
    Sergio26

    • Et toutes ces ordures nauséabondes sont des juifs!….???????
      Heureusement que je m’aime…… et déteste les antijudaiques…….sinon je partais m’inscrire derechef au NSDAP!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.