Paris : un rabbin agressé avec son fils à l’arme blanche

5
319

Un rabbin et son fils attaqués à l’arme blanche
Un déséquilibré échappé de l’hôpital a attaqué à coups de cutter un rabbin et son fils hier matin, devant la synagogue de la rue Saulnier (IXe).Agression antisémite ou acte de folie?

Il est un peu plus de 7h30 lorsque le rabbin Philippe B. et son fils Didier arrivent à hauteur de la synagogue Beth-El, rue Saulnier, dans le IXe arrondissement, à quelques encablures du Consistoire.

Les deux hommes, âgés de 49 ans et 18 ans, dont la tenue vestimentaire atteste sans qu’il soit possible d’en douter leur confession, viennent prier à la synagogue lorsque, brusquement, un inconnu se jette sur le rabbin aux cris d’« Allah akbar », selon plusieurs témoins de la scène, et taillade le cou de Philippe B.avec un cutter.

La scène, d’une rapidité et d’une violence inouïes, se déroule sous les yeux d’un livreur de farine qui vient approvisionner une boulangerie du quartier.

Immédiatement, le chauffeur se précipite vers les lieux de l’agression, tandis que le fils du rabbin, tentant de défendre son père, reçoit à son tour deux coups de cutter : l’un derrière l’oreille, le second à l’omoplate.

Le livreur, quant à lui, parvient à maîtriser l’agresseur et à prévenir les secours, pendant que les blessés sont conduits à l’intérieur de la synagogue pour y recevoir les premiers soins.

Tous deux ont été hospitalisés, et le rabbin, qui souffre d’une profonde entaille de huit centimètres de long, a été opéré hier.

Il se trouvait toujours en salle de réveil dans l’après-midi.

Fermement maintenu par le livreur, l’agresseur a, quant à lui, été livré à la police.

D’origine iranienne, âgé de 28 ans, l’homme s’était échappé le 16 avril dernier du centre psychiatrique du Vinatier, à Bron, dans le Rhône… et portait toujours la combinaison siglée du nom de l’établissement.

Il y avait été admis pour avoir dégradé le 23 mars, à grands coups de barre de fer, l’horloge de la cathédrale Saint-Jean de Lyon.

Entendu par les policiers, l’homme s’était montré si incohérent que son hospitalisation d’office avait été décidée.

La sécurité de la synagogue en question

Comment s’est-il évadé de l’hôpital du Vinatier et pourquoi s’est-il rendu à Paris, alors qu’il est originaire de Lyon?

Les questions restent aujourd’hui sans réponse.

Tout comme les motifs de l’agression du rabbin et de son fils qui a mis en émoi la communauté juive :

« On dit cet homme mentalement atteint, mais il a tout de même choisi sciemment sa cible, s’insurge Sammy Gozhlan, le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA).

Le rabbin et son fils étaient parfaitement identifiables en tant que juifs!

Il est par ailleurs inadmissible que cette synagogue, extrêmement fréquentée, ne soit pas placée sous vidéoprotection. »

Responsable de l’école talmudique de Bonneuil (Val-de-Marne) et de Montmagny (Val-d’Oise), le rabbin Philippe B. donne également des cours à la synagogue Beth-El.

Il est par ailleurs parent de la petite Myriam Monsonego, la fille du directeur de l’école Ozar-Hatorah de Toulouse, assassinée en 2012 par Mohamed Merah.

L’agresseur a été placé en garde à vue dans les locaux du 1er district de police judiciaire (DPJ), saisi de l’enquête.

Cécile Beaulieu/ Le Parisien Article original

———————————–

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression commise ce jour mardi 23 avril dans la synagogue Beth-El rue Saulnier Paris 9ème, par un individu décrit comme “musulman d’origine iranienne”.

Selon des témoins présents à l’office religieux de 7h l’auteur des faits a commis son acte en criant « Allah Akbar » ce qui pour nous, tend à prouver que l’auteur de ce crime était à la fois conscient déterminé et a probablement prémédité son geste.

Selon nos informations l’agresseur s’en serait pris également au fils du rabbin qu’il aurait tailladé dans le dos.

L’arme utilisée serait un cutteur.

Nous saluons l’intervention efficace des services de police qui ont procédé à l’interpellation de l’auteur des faits, nous demandons à ces services de tout mettre en œuvre pour identifier les mobiles réels qui ont conduit cet individu de s’en prendre à des juifs sans protection.

Le BNVCA s’étonne que ce lieu de culte très fréquenté tout au long de la journée ne bénéficie d’aucun service de protection ni de sécurité.

Le BNVCA demande à son avocat de déposer plainte contre l’auteur de ce crime.

Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 06 63 88 30 29

Le Président
Sammy Ghozlan

Drancy le 23 avril 2013

TAGS : Antisémitisme Agression Violences Iranien Hopital Psychiatrique

Paris France Judéophobie Faits Divers BNVCA Synagogue Paris

Rue Saulnier

5 COMMENTS

  1. IL PARAIT QUE C’EST L’ACTE D’UN DESEQUILIBRE QUI S’EST ECHAPPE D’UN HOPITAL PSYCHIATRIQUE

    MAIS LES 70 MORTS QUI SE FONT EXPLOSER A BAGDAD TOUS LES JOURS, LES 80 QUI SE FONT ABATTRE EN SYRIE, LES CENTAINES QUI SAUTENT DANS UNE MOSQUEE OU UN MARCHE A KABOUL ,QUOTIDIENNEMENT EUX AUSSI SE SONT ECHAPPES D’UN HOPITAL PSYCHIATRIQUE ?

    IL N’Y A PLUS DE PLACE DANS LES JOURNEAUX POUR TOUS LES CITER , SONT ILS TOUS SAINS DE CORPS ET D’ESPRIT ? EXCEPTE L”‘IRANIEN DE LA RUE SAULNIER ?

    EST CE QUE L’ISLAMISME EST SOLUBLE DANS UNE DEMOCRATIE ?

    IL N’EST MEME PAS SOLUBLE DANS UN HOPITAL PSYCHIATRIQUE……LES FOUS N’EN VEULENT PAS !

    VOUS COMPRENEZ J’ESPERE JUSQU’OU LES POLITIQUES ET LES MEDIAS NOUS PRENNENT POUR DES FOUS.

  2. L’ANTISEMITISME EST UN PETIT MOT PAR RAPPORT A LA REALITE.

    IL S’AGIT D’UNE ATTAQUE DE L’INTERNATIONALE ISLAMO IRANO FASCISTE QUI TENTE DE DECRIDIBILISER LE GOUVERNEMENT FRANCAIS ET ATTEINDRE LA SOUVERAINETE DU PAYS EN VISANT LE JUDAISME ET SES REPRESENTANTS .CE PHENOMENE AYANT DEBUTE EN FRANCE DEPUIS 2000.

    LES ISLAMISTES CIBLENT DE MANIERE DELIBEREE NON PAS LES INTERETS ISRAELIENS MAIS LES LIEUX DE CULTES LES ECOLES JUIVES ET LES JUIFS PIEUX..

    .

  3. En éduquant mes sensations, en raffinant mes traits de caractères, mes comportements, je sors de la consommation primaire, je peux alors trouver la lumière cachée de ce monde: les Tsadikims
    Quand mon cœur ne va plus me diriger, mais se met a mes ordres… Je vais commencer a comprendre qui je suis et ou je vais… Trouver ma place et chercher comment m’y mettre…
    La grandeur d’un homme c’est sa capacité a dire NON! FAIRE ce qu’il doit faire et non ce qu’il aimerait faire… Alors toutes les portes quelles soient spirituelles ou matérielles s’ouvrent devant lui.
    vimeo.com/64223247
    breslev.fr/avraham-ifrah-Je-suis-en-mesure-d-y-arriver,5329.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.