source : Josianne SBERRO – LE FIGAROLe premier ministre britannique Gordon Brown n’a pas obtenu d’entretien bilatéral avec le président américain à New York, malgré ses demandes insistantes, rapporte le Figaro du vendredi 25 septembre 2009.
L’Angleterre et la Maison-Blanche se sont empressées, jeudi 24 septembre, de démentir toute brouille entre les leaders britannique et américain, mais malgré ces démentis, les médias britanniques ont continué à affirmer que les services du premier ministre britannique avaient tenté à cinq reprises, sans succès, d’obtenir au moins une rencontre bilatérale avec le président Obama pendant le déplacement de Brown aux États-Unis, pour l’Assemblée générale de l’ONU et le G20 à Pittsburgh. Dans l’intervalle, le président américain a trouvé le temps pour des entretiens en tête à tête avec les chefs d’État ou de gouvernement chinois, russe, israélien, palestinien et japonais.

Le fait d’avoir été «snobé» représente un coup dur pour Gordon Brown, qui aimerait bien profiter de la très forte popularité de Barack Obama en Grande-Bretagne. Sa propre cote dans l’opinion britannique est toujours au plus bas, à moins de huit mois des prochaines législatives. Pour la plupart des éditorialistes londoniens, la raison de ce refus était évidente : Obama a voulu montrer son mécontentement après la libération, le mois dernier, d’al-Megrahi, le Libyen condamné à perpétuité pour l’attentat de Lockerbie.

Parallèlement, le département d’Etat américain a déclaré, jeudi 24 septembre, l’intention de réévaluer sa décision d’attribuer un fond de 2,5 milliards de dollars d’aide internationale à la Libye. Dans une lettre au secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, deux législateurs américains ont déclaré qu’ils s’opposaient à cette donation en raison de l’accueil chaleureux de Tripoli à al-Megrahi. Ils ont également accusé Mouammar Kadhafi de montrer «un manque de respect flagrant» pour les 270 victimes américaines de l’attentat.

Photo : D.R.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.