© 2009 AFP (Khaled Fazaa) Un Airbus A310 de Yemenia s’est abîmé en mer près des Comores avec à bord 153 personnes, dont des Français et des Comoriens, a indiqué mardi un responsable de la compagnie nationale yéménite.Des avions de la compagnie Yemenia le 23 janvier 2001 sur le tarmac de l’aéroport de Sanaa

Un Airbus A310 de la compagnie Yemenia, transportant des passagers en provenance de Paris et Marseille, a disparu dans la nuit de lundi à mardi entre le Yemen et les Comores avec 147 personnes à bord, a-t-on appris de source aéroportuaire.

L’appareil se serait « abîmé en mer à quelques kilomètres des côtes » comoriennes alors qu’il se trouvait « en phase d’atterrissage », a ajouté cette source, sans plus de précision.

Un A330-200 de la compagnie avait décollé de Roissy lundi à 09H14 (07H14 GMT), selon le site internet d’Aéroports de Paris (ADP), pour se rendre à Marseille, puis Sanaa, au Yemen. A Sanaa, les passagers ont changé d’appareil pour embarquer à bord d’un A310, selon la source aéroportuaire.

L’A310 a décollé pour Djibouti puis Moroni, aux Comores, où il devait arriver mardi à 01H00 heure de Paris (23H00 GMT lundi). L’avion a disparu des écrans radar, selon cette source.

Il s’agit du vol IY 749, selon le site internet d’ADP.

Une cellule de crise a été activée à l’aéroport parisien de Roissy peu après 05H00 (03H00 GMT), selon la source aéroportuaire.

On ignorait la nationalité des passagers se trouvant à bord mais, selon la même source, « il pourrait y avoir des Français ». Sur les 147 personnes qui se trouvaient à bord, 67 avaient embarqué à Roissy.

Un Airbus de la compagnie Air France s’était abîmé en mer entre le Brésil et la France le 1er juin avec 228 personnes à bord.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires