Impertubable pendant une épreuve de saut tourmentée, impeccable stratégiquement pendant le ski de fond, Jason Lamy Chappuis a remporté dimanche son premier titre olympique.

Ni le vent qui s’est levé pour le plaquer vers le sol quelques minutes avant son envol, ni la stratégie collective des Américains pour le semer en ski de fond : rien n’a pu faire dévier Jason Lamy Chappuis de la voie tracée depuis 2006 vers les sommets olympiques, dimanche, lors de la première épreuve de combiné nordique. Pour décrocher la médaille d’or sur la piste de Whistler, quatre ans après sa frustrante quatrième place à Turin, le serein Jurassien de 23 ans a su exploiter au mieux son intelligence de course, mais aussi ses qualités en saut. Car derrière une cinquième place (100 m) en apparence décevante sur le petit tremplin, « Flying Jason » a réussi le meilleur saut des sept derniers concurrents en lice, pendant que Felix Gottwald (41e) ou Magnus Moan (42e) mordaient la poussière.

Parti à l’assaut des 10 km de ski de fond en cinquième position, à 43 » du Finlandais Janne Ryynaenen, Lamy Chappuis a suivi la stratégie fixée après l’épreuve matinale : «partir fort et prendre la roue des Américains». Très sûr de son ski, le leader de la Coupe du monde a rapidement intégré le peloton emmené par Todd Lodwick (parti 2e à 34 ») et Johnny Spillane (parti 4e à 44 »). Ces deux derniers ont imprimé un rythme suffisant pour rapidement reprendre Ryynaenen, victime d’une chute en descente, et décourager Hannu Manninen (13e à l’arrivée). Dans leur sillage, Lamy Chappuis a gardé assez d’énergie pour ne pas lâcher prise et assez de sérénité pour ne pas s’affoler dans le dernier des quatre tours de 2,5 km.

«Depuis ma quatrième place en 2006, j’ai travaillé dur. Je voulais que 2010 soit pour moi». En quatre ans, le sauteur hors pair est devenu un fondeur solide qui a fait parler ses qualités dans les derniers hectomètres. «Pendant les deux premiers tours, j’étais dans le rouge. Je me suis reposé un peu ensuite et je me suis senti de mieux en mieux au fil de la course», raconte-t-il. Ses efforts calculés lui ont ainsi permis de rattraper Johnny Spillane, parti dans la dernière montée, et de le déposer au terme d’un sprint intense, alors que l’Italien Alessandro Pittin complète le podium. «On va bien fêter cela ce soir avec ma famille qui est à Whistler. On va ensuite encourager les coéquipiers dans les autres sports C’est cela, les JO.» – A. T.-C., à Whistler

http://sport.sfr.fr/HTML/Ski/breves2010/20100214_231130_lamy-chappuis-en-or.html?sfrintid=HPA_actu_MEA1_portail

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.