Le Shin Beth arrête plus de 50 membres du Hamas palestinien en Cisjordanie.

Les services de sécurité israéliens ont annoncé lundi avoir démantelé ces dernières semaines une cellule composée de plus de 50 membres du mouvement islamiste palestinien Hamas en Cisjordanie, qui préparait des attaques anti-israéliennes. Cette annonce du service de sécurité intérieure Shin Beth est intervenue au lendemain d’une attaque perpétrée à Jérusalem par un membre du Hamas, qui a coûté la vie à un Israélien et blessé trois personnes. L’assaillant a été abattu.

Le Hamas, au pouvoir dans l’enclave palestinienne de Gaza sous blocus israélien, est un ennemi juré d’Israël qui le considère comme une « organisation terroriste ».

Plus de 50 membres du Hamas impliqués dans des activités de la cellule ont été arrêtés, a indiqué le Shin Beth dans un communiqué, affirmant avoir saisi des sommes d’argent, des armes et du matériel pour fabriquer des explosifs. Active en Cisjordanie, la « cellule terroriste du Hamas » était « dirigée par des responsables du mouvement à l’étranger » et s’apprêtait à commettre des attentats à Jérusalem, en Cisjordanie et en Israël, selon la même source. Le Shin Beth a affirmé avoir mené cette opération en coopération avec l’armée et la police israéliennes.

Selon le communiqué, l’une des personnes arrêtées est Hijazi Qawasmeh, membre du Hamas à Hébron en Cisjordanie. Il est soupçonné d’avoir reçu des sommes d’argent importantes à l’étranger pour mettre sur pied la cellule et obtenu la promesse de recevoir un million de dollars pour enlever un Israélien, toujours d’après le Shin Beth.

« Les activités (de la cellule) ont été financées par de hauts responsables du Hamas, notamment Saleh al-Arouri (…) à la tête d’un groupe qui agit de l’étranger pour développer les activités du Hamas en Cisjordanie et à Jérusalem », a assuré le Shin Beth.

L’effort livré par Israël pour démanteler cette cellule était en cours depuis plusieurs mois. Des raids d’arrestation avaient initialement eu lieu en septembre, avec notamment une opération lors de laquelle deux soldats israéliens avaient été grièvement blessés. Des suspects palestiniens avaient aussi été abattus dans le cadre d’un échange de coups de feu.

« Vous avez déjoué une vaste infrastructure, dont certains membres étaient prêts à passer à l’acte avec des ceintures explosives, mais aussi avec des grenades et autres bombes », a déclaré le chef d’État-major Aviv Kohavi aux commandants militaires dont les unités ont pris part aux raids.

Selon le Shin Bet, la cellule du Hamas était dirigée par Saleh al-Arouri, un haut responsable du groupe terroriste en Cisjordanie et – à distance – par Zacharia Najib, membre de l’organisation libéré d’une prison israélienne suite à l’échange de prisonniers Gilad Shalit en 2011 et qui s’est depuis exilé en Turquie, d’où il continuerait à travailler aujourd’hui pour le compte du Hamas.

Le Shin Bet a noté qu’al-Arouri avait investi des centaines de milliers de shekels dans les activités de la cellule et qu’il avait offert une récompense d’un million de dollars si les membres de la cellule parvenaient à effectuer à un enlèvement.

Najib, qui a participé à l’enlèvement et au meurtre du soldat israélien Nachshon Wachsman en 1994, aurait été impliqué dans un complot raté du Hamas visant à assassiner des Israéliens à l’étranger en 2019.

« Cela a été un effort majeur de prévention qui a permis de déjouer une infrastructure terroriste dangereuse, qui prévoyait de commettre de graves attentats. L’objectif de ces activités terroristes, entreprises par des membres du Hamas à l’étranger et à Gaza et avec des membres de l’organisation qui sont présents sur tout le territoire de la Cisjordanie, était de déstabiliser la région tout en faisant payer un prix lourd aux résidents locaux », a déclaré un officier du Shin Bet, en référence à l’impact de ces activités sur les Palestiniens de Cisjordanie.

Selon le Shin Bet, la cellule prévoyait « de mener des attaques terroristes dans un certain nombre de formats en Cisjordanie et à Jérusalem, ainsi que la possibilité de mener des attentats à la bombe en Israël ».

Al-Arouri et Najib, qui vivent tous deux à l’étranger, ont recruté un certain nombre d’agents de haut niveau dans des villes palestiniennes de Cisjordanie, notamment à Jénine, Ramallah et Hébron, qui ont à leur tour trouvé d’autres membres, selon le Shin Bet.

L’agence de sécurité intérieure israélienne a identifié l’un de ces lieutenants comme étant Hijazi Qawasmeh, un homme de 37 ans originaire d’Hébron. Il a été arrêté plusieurs fois par Israël car il aurait planifié des attaques terroristes pour le Hamas, la dernière fois en septembre.

Photo non datée montrant les forces israéliennes effectuant un raid sur une maison dans le cadre d’un effort visant à démanteler une importante cellule du Hamas planifiant des attaques terroristes contre des cibles israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem. (Crédit: armée israélienne)

« Hijazi a recruté des agents en Cisjordanie, dont Hamzah Zahran, un agent du Hamas de 40 ans originaire du village de Bidu, près de Ramallah », a déclaré le Shin Bet.

Selon le Shin Bet, Zahran, qui a également été arrêté à plusieurs reprises pour des activités menées au nom du Hamas, a ensuite recruté plusieurs autres agents, y compris des membres de sa famille. L’un de ses frères, Ahmad Zahran, a été tué lors d’une fusillade avec les troupes israéliennes pendant l’un des raids menés à Bidu en septembre. Deux autres membres du Hamas – Mahmoud Hameedan et Zakria Badwan – ont été tués lors du même échange.

« Ils travaillaient en utilisant l’argent qu’ils recevaient de l’étranger pour obtenir des armes et créer des explosifs, qui ont été saisis dans le cadre des efforts visant à contrecarrer cette infrastructure », a déclaré le Shin Bet.

Selon l’armée, de grandes quantités d’explosifs ont été trouvées et détruites par la suite dans une série d’explosions contrôlées.

Le Shin Bet a identifié deux des principaux fabricants de bombes utilisés par la cellule : Muhammad Abu al-Hassan, du village de Burqin près de Jenin, et Ghani Hadour, de Bayt Sira près de Ramallah.

Les services de sécurité israéliens ont prévenu que les agents du Hamas dans la bande de Gaza et à l’étranger « acheminaient constamment des fonds pour financer diverses activités terroristes » en Cisjordanie.

Dans une menace tacite, le Shin Bet a identifié « l’une des personnes notables impliquées » comme étant Musa Dudin, un membre haut placé du Hamas qui, selon l’agence de sécurité, aurait dirigé une opération visant à envoyer d’importantes sommes d’argent au Hamas en Cisjordanie par le biais de coursiers.

Funérailles d’Eliyahu Kay, un Israélien de 26 ans, originaire d’Afrique du Sud, au lendemain de son assassinat par un terroriste palestinien dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 22 novembre 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

Ce démantèlement survient au lendemain de deux attaques terroristes, dont une qui a fait un mort, Eliyahu David Kay. Ce jeune homme de 26 ans, qui avait fait son alyah d’Afrique du Sud, a été enterré ce lundi à Jérusalem.

L’épouse du terroriste qui a tué Eliyahu David Kay a été arrêtée lundi par les forces de sécurité israéliennes au passage d’Allenby à son retour de Jordanie en Cisjordanie, a déclaré l’avocat de la famille, Medhet Dabih, aux médias palestiniens. Elle a été interrogée par le Shin Bet, selon les médias. La femme prétend qu’elle était en Jordanie pour rendre visite à sa mère, atteinte d’un cancer, selon le radiodiffuseur public Kan.

Divers – dont Times Of Israël

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.