Augmentation de 20% de la demande d’aliyah suite à la crise des coronavirus

Cela s’ajoute à l’arriéré actuel de demandes après que les vols de l’Aliya ont été retardés de deux mois et que les visas d’immigration ont été suspendus en raison de la fermeture de bureaux.

Un enfant faisant de l'aliya au milieu de la pandémie de coronavirus arrive en Israël d'Ukraine à bord du vol parrainé par la Fraternité internationale des chrétiens et des juifs (crédit photo: ARIK SHRAGA)
Un enfant, faisant l’aliya au cours de la pandémie de coronavirus, arrive en Israël en provenance d’Ukraine sur le vol parrainé par la Fraternité internationale des Chrétiens et des Juifs (crédit photo: ARIK SHRAGA)
Au cours des dernières semaines, alors que les restrictions de voyage liées au coronavirus sont levées, la Fraternité Internationale des Chrétiens et des Juifs (l’International Fellowship of Christians and Jewish) a signalé une augmentation de 20% des demandes d’ aliyah (immigration en Israël).
Ces dernières semaines, alors que les restrictions aux voyages internationaux ont commencé à se relâcher, les demandes de faire l’aliya parmi les pays où la Fraternité opère ont augmenté de 20%. Cela s’ajoute à l’arriéré actuel de demandes, après que les vols de l’Aliya ont été retardés de deux mois et que les visas d’immigration ont été suspendus en raison de la fermeture de bureaux.
La Fraternité a aidé des Juifs ukrainiens à faire leur aliya au cours de la pandémie du coronavirus, et récemment un certain nombre de vols transportant plus de 100 olim (immigrants) chacun sont arrivés en Israël.

Des Juifs faisant leur aliya d'Ukraine arrivent sur le vol parrainé par la Fraternité internationale des chrétiens et des juifs (Crédit: Arik Shraga)Des Juifs faisant leur aliya d’Ukraine arrivent sur le vol parrainé par la Fraternité internationale des chrétiens et des juifs (Crédit: Arik Shraga)

Vadym Sergiyenko, 57 ans, est arrivé lundi en Israël sur un vol de 111 passagers. “Je suis tellement heureux de venir en Israël et je l’attends depuis longtemps. Les soins médicaux en Israël sont à un autre niveau et surtout en période de corona, c’est primordial”, a déclaré Sergiyenko, qui a fait son aliya seul.
Mercredi, un avion transportant 109 Juifs d’Ukraine a atterri en Israël. La ministre de l’Immigration et de l’Absorption,  Pnina Tamano-Shata, a souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivants: “Bienvenue en Israël! Chaque aliyah est un motif de célébration. Le retour des Juifs du monde entier est un symbole d’unité du peuple juif de Sion. J’ai eu le privilège de commencer ma prise de poste en tant que ministre de l’Aliya et de l’immigration avec l’arrivée de 109 nouveaux olim d’Ukraine. “
Tamano-Shata, qui a marqué l’histoire cette semaine en devenant la première ministre née en Éthiopie, a ajouté: “Avec eux, je suis ravie de commencer le voyage israélo-sioniste avec le souci de leur absorption optimale et de leur bien-être inconditionnel. L’Aliyah construit ce pays, et donc il était et continuera d’être sous ma surveillance. Bienvenue aux nouveaux Olim! “
Les olim qui ont débarqué mercredi devaient arriver en Israël en mars. Cependant, alors que le coronavirus se répandait en Ukraine, le gouvernement a fermé son espace aérien et resserré ses frontières. Malgré cela, la Fraternité a réussi à coordonner un vol de sauvetage avec le gouvernement ukrainien pour enfin permettre aux olim – qui avaient déjà vendu leurs maisons et quitté leur emploi avec l’intention de faire l’aliya, et attendaient depuis  deux mois – de faire le voyage vers Israël.
Les nouveaux olim qui ont récemment débarqué en Israël devraient suivre la réglementation du ministère de la Santé sur les mesures liées au coronavirus et seront mis en quarantaine pendant deux semaines. En supposant qu’il n’y ait aucun changement dans leur état de santé, les olim seront autorisés à emménager dans leur logement permanent et à commencer leur processus d’absorption en Israël à la fin de la période de quarantaine.
Sergiyenko, originaire de la ville d’Odessa, prévoit de déménager à Ashdod immédiatement après la fin de la période de quarantaine. “Cela fait longtemps que j’attends de faire une alyah en Israël”, a-t-il dit. “Pendant de nombreuses années, je n’ai pas eu l’impression de vivre là où je pouvais être fier de mon judaïsme. Avec la crise des coronavirus, j’ai le sentiment que la conduite (des mesures) en Israël est plus responsable. J’ai entendu dire qu’il y avait une canicule en Israël, mais je ne suis pas inquiet. Je préfère vivre dans un endroit chaleureux avec des gens chaleureux. “
Le premier cas de coronavirus en Ukraine a été découvert fin février dans la partie ouest du pays. C’est actuellement la région avec le plus grand nombre d’infections. De nombreux résidents de la région travaillent en dehors des frontières de l’Ukraine dans divers pays européens. Ils ont été parmi les premiers à contracter le virus et l’ont ramené en Ukraine à leur retour. Depuis la mi-mars, l’État est isolé, alors que la situation devrait se poursuivre jusqu’à au moins fin mai.
Selon un décompte de Reuters, près de 20 000 cas de coronavirus (en Ukraine) ont été signalés au 20 mai, avec 564 décès.
La présidente et PDG de la bourse de solidarité, Yael Eckstein (ci-dessus), a déclaré : «C’est une période difficile pour le monde entier et le monde juif en particulier. Malgré les difficultés et la situation, la Fraternité continue de travailler dur pour le bien des activités de l’aliyah. Je souhaite beaucoup de succès à la ministre de l’Immigration, Pnina Tamano-Shata, qui a pris ses fonctions cette semaine et s’est vue confier un poste difficile, mais particulièrement important pour la communauté juive mondiale et ses relations avec Israël. “

La Fraternité travaille en pleine coopération avec le ministère de l’Immigration depuis plus de 25 ans pour aider les Juifs à faire leur aliyah et a investi plus de 200 millions de dollars pour amener plus de 750 000 olim en Israël. La Fraternité a également été une contributrice majeure de l’Agence juive et a aidé à créer Nefesh B’Nefesh.

En 2014, la Fraternité a commencé à fonctionner de manière indépendante dans le domaine de l’immigration. Depuis lors, elle a amené plus de 23 000 olim en Israël de 30 pays à travers le monde. De plus, la Fraternité aide les familles immigrées à trouver un logement et un emploi et continue de les conseiller lorsqu’elles s’habituent à la vie en Israël.

1 COMMENTAIRE

  1. E X T R A O R D I N A I R E .

    Ce côté humain et cette main tendue m’ont toujours fasciné .

    Bravo à cette femme Ministre qui vient d’Ethiopie , souhaitons lui bon courage dans ses nouvelles fonctions .

    Quel exemple de ce pays minuscule dans ce monde où nous vivons .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.