” Yerushalayim shel Zaav ” , le jour où Naomi Shemer l’a composée, par Haïm Musicant

Née le 13 juin 1930 au kibboutz Kvutzat Kinnereth, dont ses parents Meir et Rivka Sapir, venus de Vilna, sont les membres fondateurs, elle se découvre, très jeune des talents musicaux.

Elle apprend le piano, invente des comptines pour les enfants du kibboutz, fait son service militaire dans un groupe musical, puis part étudier à l’académie Rubin de musique de Jérusalem.

Naomi Shemer compose des chansons pour Yaffa Yarkoni, Rika Zarai, les Dudaim, et bien d’autres interprètes. Apres un séjour à Paris, elle traduit Georges Brassens et Jacques Brel en hébreu. Ces chansons sont reprises par Yossi Banai, qui monte un spectacle : « Il n’y a pas d’amour heureux ».

En ce début de 1967, le maire de Jérusalem, Teddy Kollek, qui est un ami de son père, fait passer le message à Naomi Shemer : « Écris une chanson sur Jérusalem pour le festival de Jérusalem ». Paradoxalement, nombreuses sont les chansons sur les villes et les différentes régions d’Israël, mais rares sont celles consacrées à la capitale d’Israël.

Dans un premier temps, la compositrice refuse : « Pas question de participer à une compétitions ! » On lui promet que sa chanson sera présentée hors-concours. Quatre autres compositeurs sont sollicités eux-aussi pour écrire une chanson sur Jérusalem. Au cas où. Mais ils déclarent forfait les uns après les autres. Que peut-on dire sur cette ville ?

Les pressions continuent sur Naomi Shemer, qui elle aussi hésite : « J’ai trop de souvenirs personnels qui me lient à Jérusalem. »

Partition originale écrite de la main de Naomi Shemer. (Wikipédia)

A force de penser à cette commande Naomi Shemer a un déclic. Dans la nuit de Pourim, prise d’insomnie, elle se met au piano et compose. Elle trouve un titre .Ce sera « Yerushalayim shel zaav, Jérusalem en or ». Lui est revenue cette légende selon laquelle Rabbi Akiva, mort en martyr pour avoir défié les Romains, et qui vivait dans la plus grande précarité , avait dit à sa femme : « Un jour, je deviendrai riche, et je t’offrirai un « Jérusalem en or », le plus beau des bijoux ».

Lire la suite

Tribune juive

Haïm Musicant

Copyright © 2020 Ambassade d’Israel, All rights reserved.
Ambassade en France

L’article ” Yerushalayim shel Zaav ” , le jour où Naomi Shemer l’a composée, par Haïm Musicant est apparu en premier sur Tribune Juive.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.