Après les nombreux incidents qui ont débuté voilà six mois, la question que l’on peut se poser est la suivante : les Arabes imposeront-ils leur loi à Jérusalem ?

Tout a commencé quand des Arabes, sans raison, ont commencé à gifler des juifs orthodoxes en mars dernier. Puis les incidents se sont accrus petit à petit, et ils avaient tous pour objectif de remettre en cause la souveraineté juive sur Israël. Dans ce cadre-là, la nouvelle coalition marque une concession majeure faite aux Arabes, qui ont entre les mains la survie du gouvernement d’Israël, ce qui est inacceptable sauf bien évidemment pour la gauche israélienne. C’est dans ce contexte que se déroulent les incidents de ce jour.

 

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a accusé aujourd’hui (dimanche) les juifs qu’il appelle extrémistes d’avoir causé beaucoup de violence sur les places du Mur occidental. « Le jour de la destruction du Temple, les Juifs extrémistes ont décidé de profaner le caractère sacré du jour et du lieu et de provoquer une violente querelle sur la place du Mur des Lamentations. C’est exactement le zèle et la haine qui ont conduit à la destruction et à l’exil. Le Mur des Lamentations appartient à tous les courants du judaïsme, orthodoxe, réformé et conservateur. »

Le jour de la destruction du Temple, alors que les Juifs ont retrouvé leur souveraineté sur les lieux qui furent les leurs, et qu’ils entendent indiquer que le temps où les Juifs devaient baisser la tête est révolu, voilà que le ministre des Affaires qui lui sont étrangères Yaïr Lapid ose parler de haine gratuite, lui qui a tant fait preuve de cette haine à l’égard de Netanyahu, et profère des insultes envers des Juifs dans des termes que le procureur romain de l’époque n’aurait peut-être pas prononcés, c’est là un scandale d’État. Ne pas avoir de considération pour des Juifs qui célèbrent le Jour de Tisha BeAv et s’empresser de rassurer les musulmans qui occupent l’Esplanade du Temple est une forfaiture pour un juif et indigne d’un dirigeant d’Israël. Alors que lui-même a combattu un homme qui servit Israël (Netanyahu) et promut au gouvernement un ennemi d’Israël (le parti Ra’Am).

Vive tension aujourd’hui sur le Mont du Temple où plus d’un millier de Juifs ont fait un pèlerinage à l’occasion Tisha BeAv qui marque la destruction des deux temples. À cette occasion des Arabes ont jeté des pierres sur les Juifs, pour leur interdire de célébrer cet évènement.

Bennett après des hésitations a fini par ordonner de permettre l’ascension des juifs sur le Mont du Temple. Son alliance avec les Arabes est la cause de cette situation. Le député arabe Ahmad Tibi faisant partie du parti Ra ‘Am a crié à la trahison en déclarant que le gouvernement du changement était devenu un gouvernement d’extrême droite.

Le député Ahmad Tibi a critiqué la prière des Juifs sur le mont du Temple à l’occasion Tisha Be Av, et de dire « qu’ils sont entièrement responsables de tout ce qui peut arriver aujourd’hui ». C’est là une manière de démonter que pour lui les Juifs n’ont pas de droit sur Jérusalem, et cela alors que de nombreuses fouilles démontrent l’antériorité du droit des Juifs sur Jérusalem et Israël.

Un juif qui s’insurge contre la présence d’un arabe, alors que d’autres chante la Tikva sur le Mont du Temple

Le député Ahmad Tibi de la liste Ra’Am a attaqué vivement la décision du Premier ministre Naftali Bennett pour avoir laissé se poursuivre l’ascension des Juifs vers le mont du Temple à Tisha BeAv. Sur son compte Twitter, Tibi a écrit : « Le gouvernement du changement’ est devenu un gouvernement d’extrême droite sur tous les points, y compris la conquête de Jérusalem, l’appel à ‘la mort aux Arabes’ et les manifestations en faveur de la ‘reconstruction du Temple’ ».

Tibi a également fait allusion à des émeutes qui pourraient se produire à la suite des prières des Juifs sur le mont du Temple, « C’est une violation du statu quo historique » « Ils sont entièrement responsables de tout ce qui peut arriver aujourd’hui. Ahmad Tibi s’en est pris aussi à Mansour Abbas. Le député Tibi a critiqué les membres de Ra’am qui ont abandonné leur proposition pour la mise en place une commission d’enquête devant examiner la manière dont la police traite le crime dans la société arabe.

Plus d’un millier de Juifs sont montés sur le Mont du Temple aujourd’hui (dimanche) à l’occasion du jeûne de Ticha Be Av, le jour de la destruction du Temple. À partir de sept heures du matin, il est possible d’entrer sur le Mont du Temple sous la surveillance étroite de la police. Parmi les participants : les députés Amichai Shikli et Yom Tov Kalfon du parti Yémina.

Les Arabes se sont révoltés tôt le matin et ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre depuis le mont du Temple. Les policiers sont entrés dans l’enceinte de l’esplanade du Mont du Temple et ont dispersé les émeutiers.

Les Juifs ont pénétré sur l’esplanade du Mont du Temple sous haute sécurité, après que, quelques heures plus tôt, de jeunes Arabes aient jeté des pierres sur la police. Suite aux événements, il est question que les Palestiniens ne soient pas autorisés à entrer sur le mont du Temple lors de la fête du sacrifice.

Le député Amichai Shikli (Yamina), qui a gravi le mont du Temple ce matin (dimanche) avec des centaines de Juifs, a déclaré à Channel 7 : «  À mon avis, c’est très important. Cela ferme un cercle historique depuis les Romains à ce jour. Cette fois, nous avons demandé depuis deux semaines l’autorisation de venir sur l’esplanade du Temple à l’occasion de Ticha-BeAv et celle-ci a été confirmée avec beaucoup de difficultés ».

L’affrontement qui a eu lieu ce matin entre les forces de police et les jeunes Arabes intervient alors que des d’appels avaient été lancés depuis plusieurs jours par des musulmans à Jérusalem pour les inviter à venir aujourd’hui à la mosquée Al-Aqsa afin de bloquer l’entrée des Juifs. Ces appels ont également été repris par des religieux musulmans à travers le pays, et des dizaines d’Arabes, dont des résidents de Wadi Ara.

La police a déclaré que « la police israélienne a été déployée ces derniers jours avec des forces accrues pour permettre le maintien de l’ordre et de la sécurité publique. Hier soir, un cortège de « Femmes pour la sécurité d’Israël » a eu lieu, qui s’est déroulé sans incident à l’exception d’une petite de friction. Ce matin, vers 05h00 après la prière du matin, plusieurs jeunes ont commencé à lancer des pierres depuis l’esplanade du Mont du Temple sur les forces de police qui ont arrêté l’incident suite à quoi le calme est revenu.

La rue arabe à Jérusalem voit également la « Marche nocturne de Tisha Be Av », qui a eu lieu hier soir, comme une source de tension dans la région. Il s’agit d’une procession qui a lieu chaque année autour des murs de la vieille ville, et s’est également déroulée hier soir de manière habituelle, sans événements particuliers, et a été sécurisée par la police.

Dans le même temps, la Fête du Sacrifice aura lieu mardi prochain, et donc les Palestiniens devraient visiter le Mont du Temple et Jérusalem. Israël a limité les visites au mont du Temple et n’autorisera que les hommes palestiniens mariés de plus de 50 ans à gravir la montagne, pour éviter les affrontements. En vertu des restrictions, les femmes mariées de plus de 40 ans pourront également monter sur l’esplanade du Temple.

La dernière fête de Jérusalem, et les tensions sur le mont du Temple ont conduit au lancement d’une campagne militaire contre le Hamas dans la bande de Gaza dans le cadre de l’opération Le Gardien des murailles et des affrontements dans des villes mixtes en Israël, il y a un mois. Malgré les menaces du Hamas, un défilé des drapeaux a eu lieu à Jérusalem avec la participation de milliers de personnes. En marge de la marche, des affrontements ont éclaté entre des manifestants et des Palestiniens agitant des drapeaux, dans l’est de la ville, où une vingtaine d’habitants ont été blessés dans des affrontements avec la police, la plupart légèrement. Deux policiers ont été légèrement blessés lors du défilé.

Enfin, on constate une rébellion au sein même de la coalition gouvernementale, dans deux partis. A Yamina avec les deux députés Amichai Shikli et Yom Tov Kalfon. Quant au parti Ra’Am deux députés se sont prononcés contre les dernières lois votés. Ce qui fait que dans l’absolu ce gouvernement n’a pas de réelle majorité.

 

JForum – Sources diverses

4 Commentaires

  1. bibi n’a rien fait ,jerusalem EST est arabe ,et rien n’est liberé
    les juifs vivent dans le reve,puisqu’ils disent encore l’an prochain à jerusalem,alors que cette ville a eté entierement liberée à la guerre des 6 jours,ou encore chez les religieux nous ne pouvons reconstruire le temple (hachem a bon dos ).
    une seule solution ,deplacer cette population hostile vers la jordanie,et leur demander de rever à leur tour..
    le reste n’est que du blablatage

  2. S’il parle de ´reconstruction’ du Temple, il reconnaît implicitement qu’il y avait un Temple ! Étrange que ses con-frères ne l’ai pas traité de traître à leur ´cause ’ !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.