Var: un élu PS se dit scandalisé après avoir vu un religieux bénir la patinoire de La Garde

Le conseiller municipal Michel Durbano (PS) a déclaré avoir saisi le préfet, l’enjoignant à “rappeler les principes fondateurs de notre République et dans ce cas précis, celui de la laïcité”, rapporte Var Matin.

Les faits, relatés par Var Matin, se sont déroulés samedi 23 octobre, jour de réouverture de La Garde, seule patinoire du Gard. Après plus de cinq ans de fermeture, l’établissement accueillait de nouveau du public. Mais l’événement s’est retrouvé au cœur d’une polémique, puisque deux jours plus tôt, la patinoire avait été bénie par un religieux, observent nos confrères, auprès desquels Michel Durbano, conseiller municipal PS, s’est insurgé : « Cet établissement est financé à 100 % par de l’argent public et il doit, en l’occurrence, respecter les principes de la laïcité. Notre émotion n’a été que plus vive lorsque tout l’aréopage d’élus […] n’a eu aucune réaction, hormis des applaudissements ». L’homme politique a précisé avoir saisi le préfet, l’enjoignant à « rappeler les principes fondateurs de notre République et dans ce cas précis, celui de la laïcité ».

Les usagers de la patinoire ravis de la réouverture

Dans le même temps, les usagers de l’établissement ont accueilli cette réouverture avec beaucoup de joie. « C’est une libération après la période du Covid, une redécouverte des sensations, car j’ai commencé le patinage artistique moins d’un an avant la fermeture, s’est réjoui un visiteur, dans les colonnes de Var Matin. Je retrouve une patinoire aux installations optimisées et des gens enjoués. Ça fait du bien. » Par ailleurs, une famille n’a pas hésité à parcourir 50 kilomètres pour profiter des joies de ce sport.

Par valeursactuelles.com Publié le 27 octobre 2021 à 14h14

Après plus de cinq ans de fermeture, l’établissement accueillait de nouveau du public. Photo d’illustration © SYSPEO/SIPA

2 Commentaires

  1. Il pourrait simplement en rire…mais l’élu PS en question doit être encore plus étroit, sot et « intégriste » dans le bornage de ses croyances que l’est le religieux lui-même.

  2. Je vois pas le problème, tant qu’il s’agit de bénédiction. Pendant les JMJ de 1997 a Paris, les jeunes on fait un cordon autour du centre de Paris pour bénir la ville. Personne ne s’en as offusqué, même pas le maire de l’époque. Il ne faudrait pas confondre laïcité et anti-religieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.