Israël invente une cornée artificielle qui promet de permettre à des millions d’aveugles de retrouver la vue

La procédure israélienne utilise une nanotechnologie cellulaire avancée qui pourrait révolutionner les greffes de cornée pour rendre la vue à des millions de personnes.

Par Yakir Benzion, Unis avec Israël le 15.07.2020

Une cornée artificielle développée par Israël est sur le point de révolutionner le monde des greffes de cornée, a annoncé cette semaine la société de biotechnologie CorNeat.

Avec plus de 44000 greffes de cornée effectuées chaque année aux États-Unis, il s’agit de la greffe humaine la plus courante après un don de sang.

Cependant, avec l’émergence des nouvelles craintes liées la transmission du virus de la pandémie de COVID-19 affectant tout ce qui concerne les tissus humains, la nouvelle cornée artificielle de CorNeat surmonte ce problème et la société a reçu l’approbation pour commencer des essais sur l’homme.

La cornée désigne la couche externe claire à l’avant de l’œil qui aide l’œil à concentrer la lumière pour que nous puissions voir. Trop souvent, la cornée est endommagée et cesse de laisser passer la lumière, mais elle peut être remplacée et des transplantations cornéennes sont pratiquées depuis plus d’un siècle.

Les greffes humaines ne prennent pas toujours, donc CorNeat a développé la première cornée synthétique qui « bio-intègre » la paroi oculaire. Bien qu’il existe trois autres types de cornées artificielles, le nouvel implant KPro est conçu pour remplacer les cornées déformées ou marquées qui devenues opaques.

On s’attend à ce que ce type de cornée artificielle réhabilite entièrement la vision des patients cornéens aveugles immédiatement après l’implant.

Les tests sur l’homme commenceront cette année en Israël avec 10 patients aveugles qui, pour diverses raisons, ne sont pas candidats à une greffe de cornée ou qui ont subi une ou plusieurs transplantations cornéennes humaines ayant échoué.

Des tests supplémentaires auront lieu plus tard cette année dans huit grands hôpitaux, dont le Canada et les États-Unis.

Les chercheurs de CorNeat ont développé une technique par laquelle la cornée artificielle s’intègre avec le tissu oculaire résident en utilisant un nouveau matériau de nano-tissu synthétique non dégradable breveté.

« Après des tests précliniques rigoureux et des essais sur animaux réussis, nous sommes confiants pour continuer à prouver l’innocuité et l’efficacité de notre appareil chez l’Homme« , a déclaré le Dr Gilad Litvin, inventeur de KPro, médecin-chef de CorNeat Vision. « La procédure d’implant de notre dispositif … ne repose pas sur le tissu du donneur, est relativement simple et prend moins d’une heure à effectuer. »

« Nous espérons que cela permettra à des millions de patients aveugles dans le monde, même dans les régions où il n’y a pas de pratique cornéenne ni de culture de don d’organes, de retrouver la vue« , a déclaré Litvin.

Le professeur David Rootman, un ophtalmologiste canadien de renommée mondiale qui a formé près d’une centaine de spécialistes de la cornée dans le monde, a déclaré que le nouveau dispositif « était sur le point de révolutionner la transplantation cornéenne ».

Rootman a déclaré que la nouvelle cornée artificielle possédait une qualité optique supérieure et une méthode d’implantation simple. Il s’attend à ce que cela réduise l’utilisation des cornées humaines données une fois que les essais auront prouvé que cela fonctionne.

« Cette nouvelle solution est entièrement synthétique et ne dépend pas de tissus de donneurs qui peuvent être porteurs d’un virus ou de toute autre maladie – un facteur de différenciation clé pendant cette crise du COVID-19 qui a eu un impact considérable sur la disponibilité des tissus cornéens », a déclaré Rootman.

https://unitedwithisrael.org/fr/israel-invente-une-cornee-artificielle-qui-promet-de-permettre-a-des-millions-daveugles-de-retrouver-la-vue/

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.