Les États-Unis ont découvert un complot, intitulé « Jérusalem ne deviendra jamais juive » (allusion directe à la reconnaissance par Donald Trump et au projet de la faire chèrement payer).

Il s’agissait de lancer une nouvelle frappe aérienne par détournement d’avion, dans le style des Twin Towers à l’initiative d’a-Shabaab

 

Neuf mois avant le 20e anniversaire des attentats terroristes du 11 septembre, les forces de sécurité américaines ont annoncé aujourd’hui, mercredi 16 décembre, la dénonciation d’un complot en vue de lancer une nouvelle frappe aérienne par détournement, cette fois à l’initiative de l’organisation terroriste somalienne a-Shabaab qui prévoyait de faire s’écraser un avion au-dessus d’un gratte-ciel.

Abdi Abdullah, 30 ans, citoyen kényan, a été extradé hier vers les États-Unis depuis les Philippines, où il est détenu depuis juillet 2019 pour des délits internes. Al Shabaab orchestrait ce complot pour assassiner en masse des civils américains, conspiration en vue de détourner un avion et complot en vue de commettre des actes de terrorisme transfrontaliers.

L’acte d’accusation allègue qu’au début de 2016, Abdullah s’est rendu aux Philippines sur les ordres d’un haut commandant d’al-Shabaab, responsable de nombreuses attaques, y compris l’attaque d’un hôtel à Nairobi en janvier 2019, que l’organisation terroriste a définie comme l’acte d’ouverture de l’opération « Jérusalem ne deviendra jamais juive ».

attaque d’un hôtel à Nairobi en janvier 2019

Cholo Abdi Abdallah, le Kenyan d’Al Shabaab appréhendé

Abdullah s’est inscrit à l’école de pilotage, a terminé ses études en 2019 et a reçu une licence de pilote. Il a ensuite commencé à rechercher comment détourner un avion de passagers, y compris les moyens de pénétrer dans le cockpit de l’extérieur, en plus de recueillir des informations sur le plus haut bâtiment de l’une des principales villes américaines. Il a également demandé comment obtenir un visa américain. Cependant, les autorités philippines ont réussi à déjouer le complot avec l’aide du Federal Bureau of Investigation (FBI).

« L’annonce d’aujourd’hui montre que les organisations terroristes étrangères, comme al-Shabaab, sont toujours déterminées à planifier et à conspirer en vue de mener des attentats terroristes à travers le monde contre les États-Unis, nos intérêts et nos partenaires internationaux », a déclaré Jill Sanborn, directrice adjointe du FBI. Le projet terrifique de « Chuli ‘Abdi’ ​​Abdullah comporte bien des similitudes et suit des lignes parallèles aux attaques odieuses du 11 septembre. »

Al-Shabaab en Somalie | Éditeurs Hurst

Crédit: Dr Chaim Aisrobitz,   vue dU Réseau World Telegram

Un ressortissant kényan mis en examen pour avoir conspiré en vue de détourner un avion au nom de l’organisation terroriste affiliée à Al-Qaïda, Al Shabaab

Cholo Abdi Abdullah a obtenu une formation de pilote et a recherché comment détourner des aéronefs afin de mener une attaque de type 9/11 sous les ordres de la direction d’al Shabaab

Le ministère de la Justice a annoncé le dévoilement d’un acte d’accusation contre Cholo Abdi Abdullah, portant six chefs d’accusation d’infractions liées au terrorisme découlant de ses activités en tant que membre de l’organisation terroriste étrangère al Shabaab, y compris de complot en vue de détourner un avion afin de mener une attaque de style 11 septembre – aux États-Unis. Abdullah a été arrêté en juillet 2019 aux Philippines sur des accusations locales, et a ensuite été transféré le 15 décembre 2020 dans le cadre de son expulsion des Philippines sous le régime de la garde à vue par les forces de l’ordre américaines aux fins de poursuites sur les chefs d’accusation. Abdullah a été transporté des Philippines aux États-Unis hier et devrait être présenté aujourd’hui devant le juge d’instance Robert W. Lehrburger devant la cour fédérale de Manhattan.

«Cette affaire, qui impliquait un complot visant à utiliser un avion pour tuer des victimes innocentes, nous rappelle la menace mortelle que les terroristes islamiques radicaux continuent de faire peser sur notre nation. Et cela souligne également notre engagement à poursuivre et à tenir responsable quiconque cherche à nuire à notre pays et à nos citoyens. Peu importe où se trouvent les terroristes qui envisagent de cibler les Américains, nous chercherons à les identifier et à les traduire en justice », a déclaré le procureur général adjoint à la sécurité nationale John C. Demers. «Nous sommes redevables d’une forte dette de gratitude envers les détectives, agents, analystes et procureurs qui sont responsables de l’arrestation de cet accusé.»

«L’annonce d’aujourd’hui montre que les organisations terroristes étrangères, comme al Shabaab, restent déterminées à comploter, planifier et conspirer pour commettre des actes terroristes à travers le monde contre les États-Unis, nos intérêts et nos partenaires étrangers», a déclaré la directrice adjointe du FBI pour la lutte contre le terrorisme, Jill Sanborn . «Qu’il n’y ait aucun doute que le FBI et nos collègues chargés de l’application des lois, et dans ce cas en particulier ceux des Philippines et du Kenya, ne s’arrêteront pas dans notre mission de tenir les terroristes pour responsables de leurs actes. Les accusations annoncées aujourd’hui contre Cholo Abdi Abdullah établissent étrangement des parallèles avec les attaques odieuses contre ce pays le 11 septembre 2001. Le FBI, avec notre gouvernement américain et nos partenaires internationaux, continuera de rester en phase contre le terrorisme et ne permettront pas à ce que la sûreté et la sécurité du public soient menacées -peu importe où cela se situe dans le monde et qui que ce soit qui s’en montrerait responsable ».

 « Comme allégué, Cholo Abdi Abdullah, dans le cadre d’un complot terroriste dirigé par de hauts dirigeants d’al Shabaab, a obtenu une formation de pilote aux Philippines en vue de tenter de détourner un avion commercial et de le faire s’écraser contre un bâtiment aux États-Unis », a déclaré l’acte d’accusation posée par la Procureure américaine de Manhattan, Audrey Strauss. «Ce rappel effrayant des horribles attentats du 11 septembre 2001 est un rappel brutal que des groupes terroristes comme al Shabaab restent déterminés à tuer des citoyens américains et à attaquer les États-Unis. Mais nous restons encore plus résolus dans notre détermination à enquêter, à prévenir et à poursuivre ces complots meurtriers, et nous utiliserons tous les outils de notre arsenal pour arrêter ceux qui commettraient des actes de terrorisme dans le pays et à l’étranger. Grâce à l’excellent travail d’enquête du New York Joint Terrorism Task Force, et des partenariats internationaux tissés par le FBI, grâce aux agences d’application des lois à travers le monde, le complot d’Abdallah a pu être détecté à temps, avant que ses aspirations meurtrières n’entrent en phase de mise en œuvre, et aujourd’hui  il est confronté aux accusations fédérales de terrorisme devant un tribunal américain ».

 «Près de 20 ans après les attentats terroristes du 11 septembre, il y a ceux qui restent déterminés à mener des attaques terroristes contre des citoyens américains. Abdullah, selon nous, est l’un d’entre eux », a déclaré le directeur adjoint du FBI William F. Sweeney Jr.« Il a obtenu une licence de pilote à l’étranger, apprenant à détourner un aéronef dans le but de pénétrer nos frontières. Heureusement, le travail exceptionnel des hommes et des femmes affectés aux nombreuses agences qui composent la JTTF new-yorkaise du FBI a, une fois de plus, perturbé une menace pour nos communautés.

 «Comme allégué dans l’acte d’accusation fédéral contre lui, Cholo Abdi Abdullah avait suivi une formation de pilote et avait commencé à planifier une attaque terroriste contre une cible aux États-Unis», a déclaré le commissaire du NYPD, Dermot Shea. «Mais le travail remarquable de nos détectives de la police de New York et des agents fédéraux du groupe de travail conjoint sur le terrorisme du FBI à New York, ainsi que de tous nos partenaires chargés de l’application de la loi, a mis fin à ces plans et assuré que personne n’en serait victime.

Comme le prétend l’acte d’accusation [1], aujourd’hui rendu public devant le tribunal fédéral de Manhattan:

Les charges dans l’acte d’accusation non scellées aujourd’hui découlent d’un plan coordonné de l’organisation terroriste Harakat al-Shabaab al-Mujahideen, communément appelé «al Shabaab», visant à viser les Américains tant au pays qu’à l’étranger. Al Shabaab, qui a prêté serment d’allégeance à Al-Qaïda et sert de principale aile d’Al-Qaïda en Afrique de l’Est, est responsable de nombreuses attaques terroristes meurtrières, y compris des attaques qui ont coûté la vie à des Américains. Récemment, al Shabaab s’est lancé dans une série d’attaques terroristes dans le cadre d’une opération prétendument en réponse à la décision des États-Unis de déplacer son ambassade en Israël à Jérusalem, que le groupe a surnommée «l’opération Jérusalem ne sera jamais judaïsée/Juive». En particulier, ces attaques terroristes perpétrées par al Shabaab comprennent une attaque le 15 janvier 2019 dans un hôtel de Nairobi, au Kenya, qui a entraîné la mort d’environ 21 personnes, dont un ressortissant américain et un survivant de l’attaque du 11 septembre d’Al-Qaïda contre le World Trade Center à New York, Etat de New York; une attaque du 30 septembre 2019 contre une installation militaire américaine en Somalie; et une attaque le 5 janvier 2020 contre une autre installation américaine au Kenya, dans laquelle trois Américains ont été tués.

Comme allégué dans l’acte d’accusation, Abdullah était un membre d’al Shabaab qui a participé à un complot visant à détourner des avions commerciaux et à les faire s’écraser contre un bâtiment aux États-Unis. À partir de 2016, sous la direction d’un haut commandant d’al Shabaab qui était responsable, entre autres, de la planification de l’attaque de l’hôtel de Nairobi en 2019, Abdullah s’est rendu aux Philippines et s’est inscrit dans une école de pilotage (la «Flight School»), pour le but d’obtenir une formation pour mener à bien l’attaque de type 9/11. Entre 2017 et 2019, Abdullah a fréquenté l’école de pilotage à plusieurs reprises et a obtenu une formation de pilote, complétant finalement les tests nécessaires pour obtenir sa licence de pilote.

Alors qu’Abdullah obtenait une formation de pilote à l’école de pilotage, il a également mené des recherches sur les moyens et les méthodes de détournement d’un avion de ligne commercial pour mener l’attaque prévue, y compris la sécurité sur les avions de ligne commerciaux et comment percer une porte du cockpit de l’extérieur, des informations sur le le plus haut bâtiment d’une grande ville américaine, et des informations sur la façon d’obtenir un visa américain.

Grâce au travail extraordinaire du FBI, les forces de l’ordre ont déjoué ce complot. Abdullah est resté en détention depuis son arrestation pour des accusations locales aux Philippines.

Abdullah, 30 ans, du Kenya, est accusé de complot en vue d’exécuter et de fournir un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère désignée (al Shabaab), de complot en vue d’assassiner des ressortissants américains, de complot en vue de commettre le piratage aérien, de complot en vue de détruire des avions et de complot en vue de commettre des actes du terrorisme transcendant les frontières nationales. Abdullah risque une peine maximale de prison à vie et une peine minimale obligatoire de 20 ans de prison. Les pénalités spécifiques pour chacune des peines encourues sont indiquées dans le tableau ci-dessous. La peine potentielle maximale dans ce cas est prescrite par le Congrès et est fournie ici à titre informatif uniquement, car toute condamnation de l’inculpé sera déterminée par un juge.

Le procureur général adjoint Demers et Mme Strauss ont salué les efforts remarquables du groupe de travail conjoint sur le terrorisme du FBI à New York, qui se compose principalement d’agents du FBI et de détectives du NYPD. Ils ont également remercié le bureau du FBI de Hudson Valley et la police de l’État de New York. Mme Strauss a également remercié les bureaux de l’attaché juridique du FBI à Nairobi, au Kenya, et à Manille, aux Philippines; la Section de la lutte contre le terrorisme de la Division de la sécurité nationale du ministère de la Justice; le Bureau des affaires internationales de la Division pénale du ministère de la Justice; le département américain de la Défense; «… la Direction kényane des enquêtes criminelles, l’Unité de police antiterroriste kényane, le Groupe de travail conjoint sur le terrorisme au Kenya et le Bureau kenyan du directeur des poursuites publiques; et la police nationale philippine, le Département de la Justice Philippine, le Groupe d’Investigations sur le Financement du Terrorisme des Philippines, et le Bureau de l’immigration des Philippines, pour leur assistance.

Ces poursuites sont gérées par l’Unité de l’anti-terrorisme et de lutte contre le trafic des stupéfiants internationaux du Bureau. Les avocats adjoints américains David W. Denton, Jr., Sidhardha Kamaraju et Elinor Tarlow sont en charge des poursuites, avec l’assistance de la section de lutte contre le terrorisme de la division de la sécurité nationale.

Les charges retenues dans l’acte d’accusation ne sont que des accusations et l’inculpé est présumé innocent à moins que et jusqu’à ce que sa culpabilité soit établie.


[1] Comme l’indique la phrase introductive, l’intégralité du texte de l’acte d’accusation et la description de l’acte d’accusation qui y figurent ne sont que des allégations, et chaque fait décrit doit être traité comme une allégation.

justice.gov

4 Commentaires

  1. jamais existe que dans l'imaginaire UNE SEULE CHOSE A DIRE,PAUVRE BELGIQUE MEME PAS CAPABLE DE REUNIR WALLONS ET FLAMANDS ALORS,LES JUIFS.............

    IL FAUT RETABLIR LA PEINE DE MORT ACCELEREE POUR TOUS CES MONGOLIENS !!!!!

  2. YERUSHALAHIM n’a guère besoin de devenir Juive ! Elle l’est depuis plus de 3000 ans et n’a jamais été vendue à qui que ce soit , , surtout pas aux musulmans nés aux 7 ème siècle de notre ère !!!!
    Le PENTATEUQUE ( Ancien Testament ) cite JERUSALEM 700 fois , avant l’invention de l’ Islam ! Pour ceux qui ne savent pas comment est né l’ Islam , je répète ce qu’a dit un émérite professeur de Théologie et Imam de la réputée Université du Caire , AL AZHAR :  » au PROCHE ORIENT vivaient les juifs et les nouveaux chrétiens qui adoraient un Seul DIEU , et le reste de la population , les polythéistes ! Mahomet par son grand-père fréquentait cette tribu , une secte judéo-chrétienne , et a eu l’idée lumineuse de créer une nouvelle religion monothéiste pour le reste de la population qui vénérait de nombreux DIEUX , en gardant toutefois la Pierre Noire . »
    Voilà une nouvelle religion qui se croit la meilleure parce que née en dernier !!!!

    L’ IMAM dont je parle a été condamné à mort et a fui son pays en changeant son nom ( il vit encore ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.