Un hélicoptère turc dépose armes et officiers aux Islamistes ©

2
465

Selon le Conseil Démocratique Syrien, un certain nombre d’officiers turcs dotés de plusieurs boîtes au contenu suspect (armes chimiques, munitions?) ont été emmenés par un hélicoptère turc vers le village d’Atme, près de la frontière turco-syrienne dans le nord de la Province syrienne d’Idlib. 

 

L’hélicoptère militaire Bell UH-1 Iroquois des forces aériennes Turques (Photo: jetphotos.net / Aldo Bidini)

Un hélicoptère turc a atterri dans une zone proche d’un barrage routier, situé dans le village d’Atme, près de la frontière, au Nord de la province d’Idlib, selon Rizan Hado, un membre important du Conseil Démocratique Syrien :

“L’hélicoptère transportait un certain nombre d’officviers turcs et plusieurs caisses, dont le contenu reste indéterminé, mais que des sources affirment qu’elles sont pleines d’armes sophistiquées et qui ont été déchargées” souligne Hado. .

Au même moment, selon des sources kurdes, des avions de combat de la Force Aérienne Turque, survolent actuellement les villages situés près de la ville d’al-Qahtaniyeh, dans le secteur nord-Est d’Hasaka et isl bombardent toute la région, alors que les troupes turques et leurs véhicules militaires se sont déployés dan la zone des frontières syro-turques.

A la fin du mois dernier, on a révélé que plusieurs camions bourrés de munitions ont été livrés aux terroristes du Fateh al-Sham (connu précédemment sous le nom de  Front al-Nusra) et à Ahrar al Sham (connu également sous le nom de Harakat Ahrar al-Sham al-Islamiyya), qui sont déployés dans une base militaire près d’Atme, dans la région frontalière. On a alors parlé d’au moins 20 camions, bourrés de munitions, qui étaient livrés par Ankara aux islamistes du Nord de la Syrie. Il y a deux jours, d’autres camions sont entrés à Atme par la région de Bukulmez, qui traverse la frontière bordant le village de Deir Balut, situé dans la partie Nord-Ouest d’Alep.

Selon des reportages datant d’octobre, un certain nombre d’islamistes du groupe Jahat Fateh al Sham, faits prisonniers par les forces syriennes, dans le secteur de  Sheikh Saeed, dans la partie sud de la ville d’Alep, ont avoué qu’ils avaient récemment reçu un entraînement militaire dans des camps situés sur le territoire de la Turquie.

southfront.org

Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

  1. La Turquie n’est ce pas ce grand pays démocratique ami des européens qui luttent en théorie contre daesh…mais qui finalement ne font que le jeu de la destruction massive des kurdes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.