Ukraine: enjeu majeur pour la Russie et les USA?

Un sénateur américain évoque une troisième guerre mondiale (nucléaire) avec la Russie

Roger Wicker, un sénateur américain membre du Comité sénatorial des forces armées et des services nucléaires (R-MS), a déclaré au réseau américain Fox : » Et nous veillerons à détruire la capacité militaire russe. Ce qui n’empêchera pas d’envoyer des troupes américaines combattre au sol avec les forces russes. »

 Je tiens d’ailleurs à souligner que « les Etats-Unis ne se limiteront pas à n’utiliser qu’avec des armes conventionnelles. Nous n’excluons pas le recours primaire à l’action nucléaire ».

Pendant ce temps, des observateurs de pays étrangers rapportent qu’une invasion militaire de près de 200 000 soldats russes est actuellement prévue le long de la frontière russo-ukrainienne.

Selon plusieurs médias, les agences de renseignement britanniques, américaines et d’autres agences de renseignement occidentales indiquent à des experts militaires et de sécurité ukrainiens comment faire face à une attaque russe qui pourrait bientôt avoir lieu en Ukraine. Le New York Times a rapporté lundi que des unités de guerre informatique des États-Unis et de la Grande-Bretagne ont été envoyées en Ukraine. Leur mission est apparemment d’aider l’ancienne république soviétique à faire face aux cyberattaques à grande échelle de Moscou.

Le journal britannique « Daily Mirror » a rapporté hier (lundi) que les agences de renseignement américaines opéraient secrètement en Ukraine pour entraîner et entraîner des soldats ukrainiens et les préparer à mener une guérilla contre les forces russes pendant l’invasion. Le journal a rapporté que des réunions avaient eu lieu pour discuter de ces plans entre des responsables de la Central Intelligence Agency et de la Security Intelligence Agency. Le but d’un tel effort est d’illustrer le soutien américain à l’Ukraine.

Déploiement russe près de l’Ukraine :

Annonce de prochaines discussions sécuritaires entre la Russie et les USA

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à Moscou, en Russie, le 18 octobre 2021.(Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères via AP)Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à Moscou, en Russie, le 18 octobre 2021.

La Russie entamera une série de discussions avec des négociateurs américains sur la question des garanties sécuritaires qu’elle souhaite obtenir de la part des Occidentaux, au début de l’année prochaine », a annoncé mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov.

Le renforcement militaire russe à la frontière ukrainienne ces dernières semaines, inquiète l’Europe et les Etats-Unis.  L’Ukraine et les Occidentaux ont accusé la Russie de planifier une nouvelle attaque contre celle-ci, et cela dès le mois prochain.

La Russie, pour sa part, conteste ces allégations, bien qu’elle ait déplacé des dizaines de milliers de soldats vers des postes de relais proches de l’Ukraine. Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi que la Russie n’avait aucune marge de manœuvre dans son bras de fer avec les Etats-Unis, jugeant inadmissible que l’Occident vienne en aide militairement aux Ukrainiens.

« Nous serions forcés de réagir fermement si l’Occident ne renonce pas son attitude agressive », a-t-il dit.

M. Poutine a souligné qu’il exigeait des garanties sécuritaires de la part de l’OTAN, notamment que certaines armes offensives ne soient pas déployées dans les pays voisins de la Russie, et que l’Alliance atlantique mette un terme à son expansion à l’est.

 

3 Commentaires

  1. Je ne sais toujours pas quels intérêts sont ici en question et comment une guerre nucléaire ente Russie et USA peut être menée et gagnée par qui que ce soit????
    Les journaleux ne savent rien et nous le disent bien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.