Tsahal déjoue une attaque terroriste le long de la barrière frontalière syrienne : 4 terroristes éliminés.

Une cellule de quatre hommes a traversé la ligne Alpha en Israël et a posé des bombes sur la clôture avant d’être touchée par les forces aériennes et terrestres.

Tsahal passe à la phase « offensive »

i24NEWS

« Il y a peu de temps, une force de Tsahal a déjoué une tentative de placer des engins explosifs le long de la frontière avec la Syrie », a déclaré l’armée dans un communiqué. «Les forces spéciales qui tenaient une embuscade près d’un poste de Tsahal dans le sud du plateau du Golan ont repéré une cellule avec un certain nombre de terroristes posant des engins explosifs le long de la frontière. Une force de Tsahal et un avion ont ouvert le feu ensemble sur la cellule de quatre membres et les ont touchés.

Les forces de l'armée israélienne près de la frontière entre Israël et le Liban sur le plateau du Golan le 27 juillet 2020
David Cohen / Flash90 Les forces de l’armée israélienne près de la frontière entre Israël et le Liban sur le plateau du Golan le 27 juillet 2020

Quatre terroristes ont été éliminés

Quatre terroristes ont tenté de déposer des explosifs auprès d’une barrière de sécurité le long de la frontière avec la Syrie sur le plateau du Golan, a déclaré l’armée lundi dans un communiqué.

« Nous venons de contrecarrer une tentative de 4 terroristes de placer des explosifs près de la barrière de sécurité entre Israël et la Syrie. Nos troupes et l’aviation ont tiré sur le groupe et l’ont atteint. Nous sommes prêts à n’importe quel scénario et tenons le régime syrien responsable de tous les événements en Syrie », a publié l’armée israélienne dans un communiqué.

Les tensions sont toujours très vives entre Israël et la Syrie.

Le mois dernier, des hélicoptères israéliens ont touché des cibles militaires dans le sud de la Syrie en représailles à des précédents tirs de « munitions » sur Israël.

L’Etat hébreu n’a pas directement accusé Damas de ces tirs mais a affirmé qu’il tenait le gouvernement syrien responsable de cet incident.

Plusieurs médias israéliens ont avancé que les interventions israéliennes s’expliquaient par une menace accrue de la part du Hezbollah, le groupe chiite libanais soutenu par l’Iran, qui a une présence significative en Syrie.


Selon le porte-parole de Tsahal, le brig.-général Hidai Zilberman, alors que l’armée ne peut pas dire avec certitude quel groupe est derrière l’ attaque déjouée, l’armée israélienne considère le régime syrien comme responsable de «toute action entreprise depuis son territoire» et ne permettra aucune violation de la souveraineté israélienne.
«Nous ne savons pas qui les a envoyés, il y a beaucoup d’acteurs en Syrie, certains agissant pour l’Iran et d’autres non», a-t-il déclaré. «Nous ne pouvons pas dire pour l’instant qu’il s’agit d’une attaque du Hezbollah, mais nous ne pouvons pas non plus l’exclure.
L’armée israélienne a déclaré que le commandement du Nord était en état d’alerte au cours des 10 derniers jours, se préparant à une attaque du Hezbollah à la suite de la mort d’un membre dans une supposée frappe aérienne israélienne en Syrie.
Au cours des derniers jours, l’armée a identifié plusieurs bergers suspects dans la zone, la transformant en une zone hostile pour Tsahal qui ont déployé des troupes de l’unité de reconnaissance d’élite de Maglan.
Tsahal a identifié plusieurs endroits le long des hauteurs du Golan où ils savent que le Hezbollah recueille des renseignements sur Israël en utilisant des bergers dans la région pour prendre des informations sur les mouvements de troupes.
Dimanche soir, les observateurs ont d’abord identifié des mouvements suspects de deux bergers vers 20 heures et vers 23 heures, la cellule de quatre hommes s’est approchée du même secteur et a placé des explosifs le long de la clôture.
La cellule a traversé la ligne Alpha entre la Syrie et Israël, les plaçant en territoire israélien mais n’a pas franchi la barrière frontalière, a déclaré Zilberman. Ils ont été frappés et tués par les deux dispositifs aériens et la force Maglan au sol en même temps.
Le porte-parole a déclaré aux journalistes que l’attaque déjouée avait eu lieu près d’un poste militaire abandonné dans le sud du plateau du Golan, à la frontière syrienne, où Tsahal exploitait la clinique de terrain de Mazor Ladach (dont le nom se traduit par Bandaging those In Need Prendre soin de ceux dans le besoin) qui a été ouverte en août 2017 et fermé un an plus tard.
La clinique a fourni des soins médicaux aux habitants des hauteurs syriennes du Golan, traitant quelque 6 800 Syriens.
Suite au retour des forces du régime dans le sud du pays et à la reconstruction de l’Armée Arabe Syrienne qui a été décimée au cours de la guerre civile en cours, l’influence du Hezbollah libanais sur l’armée arabe syrienne (ASA) s’est accrue.
La semaine dernière, Tsahal a contrecarré une attaque d’une cellule du Hezbollah après qu’elle a traversé la frontière – également connue sous le nom de Ligne bleue – à plusieurs mètres en territoire souverain israélien et a été identifié par l’armée israélienne, qui a ouvert le feu sur eux, les faisant fuir au Liban sans tir sur les troupes de Tsahal.
Tsahal reste en état d’alerte le long de la frontière nord pour de nouvelles attaques du groupe terroriste libanais.
Israël a déclaré qu’il ne permettrait pas au Hezbollah de se retrancher sur les hauteurs du Golan et, selon des rapports étrangers, a mené plusieurs frappes contre des membres du groupe terroriste libanais dans la région.
Alors que le Hezbollah avait l’habitude d’agir contre les forces de Tsahal dans la région du mont Dov dans les fermes de Sheeba, le secrétaire général du groupe, Hassan Nasrallah, a averti qu’il agirait le long de toute la frontière libanaise et syrienne si Israël tuait l’un de ses combattants.
jpost.com
Adaptation : Marc Brzustowski

3 Commentaires

  1. Por mi parte muy buen trabajo Israel está en su justo derecho de defensa y atacar rotundamente al enemigo ya que el perro Libanés Hezbollah no quiere entender… entonces habrá consecuencias nefastas para Líbano… Israel está muy bien Armado…

    • Inutile de faire de la désinformation, au moment où on voit clairement sur l’écran -et que le communiqué de Tsahal le confirme – le titre aussi : Israël élimine : ce qui veut dire désintègre, dissout à l’acide, pulvérise, soit réduit en poudre – les 4 terroristes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.