Le chef d’Etat-major de Tsahal en avait fait mention lors de son interview au quotidien saoudien ‘Elaf’ qui paraît à Londres: Israël est prêt à fournir des informations sensibles à Riyad concernant leur combat commun contre l’Iran.

Le président iranien Hassan Rohani, le 22 septembre 2017, à Téhéran.President.ir/Handout via REUTERS

En fin de semaine, une source haut placée des renseignements israéliens a révélé à ce même journal que le Qatar a versé 35 millions de dollars au Hezbollah le mois dernier. Selon cette source, l’organisation terroriste chiite est dans une situation financière de plus en plus difficile en raison de son implication dans les combats en Syrie et en Irak.

Deux raisons à ce « geste » qatari: son net rapprochement avec l’Iran et sa mise en quarantaine par l’Arabie saoudite, les émirats du Golfe, Bahreïn et l’Egypte.

Cette aide providentielle du Qatar est toutefois surprenante car ce pays et le Hezbollah ont eu de graves divergences du fait du soutien du Hezbollah au régime syrien. En Israël on estime que pour Doha, sa crise avec Riyad est encore plus importante d’où son aide au Hezbollah, honni par la cour royale saoudienne.

La source israélienne a précisé que ces 35 millions de dollars ne sont qu’un « acompte » des sommes qui seront encore transférées au Hezbollah, notamment au profit des familles des terroristes tués au combat ou des blessés.

Photo Illustration

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.