Terrorisme : la « ‘houtzpa » de l’Union européenne

Un représentant de l’Union européenne a demandé à rencontrer les dirigeants des six organisations « civiles palestiniennes » décrétées organisations terroristes par le ministre de la Défense Benny Gantz. Après l’entrevue, le délégué européen a déclaré qu’aucune preuve ne montre que l’argent européen versé à ces organisations ait servi à des activités terroristes et, comme l’Administration Biden, il a annoncé vouloir demander des « explications » au gouvernement israélien sur cette décision. Le délégué de l’Onu a poussé loin dans le ridicule et est allé jusqu’à dire que l’UE « continuera à soutenir des organisations qui luttent pour la promotion des valeurs démocratiques et des droits de l’homme » !!!

Dans un communiqué commun, Matan Peleg (Im Tirstou) et Maor Tsema’h (Lakh Yeroushalaïm) ont écrit : « Honte à l’Union européenne ! A part avoir transformé le conflit israélo-palestinien en business juteux dans lequel les organisations terroristes et les organes de propagande s’enrichissent, elle n’a jamais fait quoi que ce soit pour calmer la situation. La subversion politique et l’insolence coloniale de l’UE ne connaissent aucune limite. Nous espérons que le Premier ministre Naftali Benett ne montrera pas une nouvelle fois de la faiblesse et se dressera contre cette insupportable ingérence étrangère et qu’il soutiendra le ministre de la Défense dans sa décision ».

Suite à la décision du ministre de la Défense, l’organisation « Im Tirtsou » a annoncé qu’elle portera plainte à la police contre les organisations et les députés de gauche qui ont apporté leur soutien à ces six organisations, ce qui est formellement interdit par la loi . Il s’agit d’ONG telles que B’Tselem, Yesh Din, Shovrim Shetika, Rabbins pour les droits de l’Homme, Ma’hsom Watch, le Centre pour la défense du citoyen, Ir Amim etc, ainsi que des députées de Meretz Gaby Lasky, Tamar Sandberg et d’autres.

La loi stipule clairement que quiconque exprime ou apporte un soutien concret à des organisations terroristes sera passible d’une peine de prison allant jusqu’à cinq ans. La loi va très loin et inclut de simples propos de soutien ou de glorification, l’exhibition de drapeaux ou de symboles d’organisations terroristes ou l’interprétation d’hymnes. Si cette loi était réellement appliquée, les députés des deux partis arabes à la Knesset seraient derrière les barreaux tout comme certains députés juifs d’extrême gauche.

Photo Pixaba

 par Shraga Blum octobre 26, 2021

Les Etats-Unis persistent à contredire Benny Gantz

Guerre des versions entre Israël et les Etats-Unis à propos de la décision du ministre de la Défense Benny Gantz d’inclure six organisations « civiles palestiniennes » dans la liste des organisations terroristes. Après la demande  américaine « d’explications » de la part d’Israël, Benny Gantz avait répondu que les Etats-Unis avaient été avertis à temps de ses intentions. Lundi soir, démenti du State Department, dont le porte-parole Ned Price a répété que les Etats-Unis n’ont pas reçu « d’avertissement spécifique sur une telle intention ». Un scénario qui montre que la nature des relations israélo-américaines a bien changé depuis l’accession au pouvoir des démocrates à Washington et du gouvernement Benett-Lapid à Jérusalem.

Revoir la normalisation avec le Soudan

Le porte-parole du State Department a également évoqué le coup d’Etat militaire qui s’est produit au Soudan et a déclaré qu’il fallait reconsidérer les efforts de normalisation entre ce pays et Israël. Les Etats-Unis ont également suspendu l’aide de 700 millions de dollars prévus le Soudan.

Photo Wikipedia

 par Shraga Blum octobre 26, 2021

1 COMMENTAIRE

  1. Israël doit rencontrer tous les dirigeants indépendantistes européens, « non antisémites », et les aider dans leur lutte légitime pour la liberté de leur peuple et la fin de l’occupation de leur pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.