Terreur palestinienne résurgente : un 3ème mort en 3 jours©

0
484

Résurgence du terrorisme palestinien. Un 3ème mort en 3 jours

 

Adiel Coleman, 32 ans, père de quatre enfants, est le troisième Israélien à avoir été tué par un terroriste palestinien, au cours de ces 3 derniers jours. Il a été poignardé dans Jérusalem, dimanche 18 mars, par un Palestinien  d’un village près de Naplouse -Sichem, qui a ensuite été éliminé par un policier. Vendredi, un autre terroriste palestinien de Barta’a, a conduit son véhicule à une vitesse élevée pour écraser un groupe de soldats israéliens à l’extérieur de Mevo Dotan, tuant le capitaine Ziv Daos et le Sergent Nathanel Kahlani et en blessant grièvement deux autres.

Samedi, une quatrième explosion d’une bombe déposée sur la barrière de sécurité frontalière  en moins d’un mois, a eu lieu à la lisière de la Bande de Gaza. Ces engins sont destinés à sauter au moment du passage d’une patrouille militaire israélienne circulant près de la barrière, mais elles ont, cette fois, explosé prématurément et n’ont blessé personne. Tsahal a répliqué en rendant impraticables deux tunnels terroristes du Hamas, avant qu’ils ne puissent être réellement activés.

Toutes ces actions prises ensemble appuient les efforts de l’Autorité Palestinienne et du Hamas pour précipiter le déclenchement d’un soulèvement de violence, en vue d’affrontements majeurs, programmés pour exploser en pleines festivités et commémorations nationales, qui vont s’étaler entre aujourd’hui et la mi-mai.

En plus des fêtes de Pessah et la Pâque chrétienne – quand des centaines de milliers d’Israéliens et de visiteurs convergeront vers Jérusalem – les Arabes israéliens se joindront

Ensuite, le 15 mai, Israël célébrera son 70ème anniversaire de l’Indépendance de l’Etat -un événement annuel appelé “la Naqba”, par les Palestiniens et souvent entaché par des manifestations anti-israéliennes violentes. Cette année,le Jour de Jérusalem sera une célébration toute spéciale, puisque le Président américain Donald Trump a reconnu la ville comme la capitale d’Israël.

Dans la Bande de Gaza les préparatifs sont sur pieds pour que les Palestiniens se jettent en masse sur la barrière de sécurité, lors d’un événement surnommé “La Grande Marche vers le Retour”. Toutes les organisations palestiniennes se sont rassemblées pour monter un “comité national” qui a embauché des équipes de relations publiques professionnelles, afin de promouvoir la couverture la plus large au sein des arènes palestiniennes et internationales.

Ils ont hâte que la Grande Marche déclenche des événements identiques en Judée et Samarie, à travers les frontières de Syrie, de Jordanie et du Liban, ainsi que parmi les Arabes Israéliens.

Cette marche est programmée pour s’échelonner plus de six semaines, du 30 mars -“Jour de la Terre” – jusqu’au “Jour de la Naqba”, à la mi-mai (14), dès qu’il est prévu que l’Ambassade américaine soit inaugurée à Jérusalem, après avoir été transférée de Tel Aviv, et tout ceci est destiné à survolter d’énormes manifestations débouchant sur des incidents de violence sauvage et débridée, à Tel Aviv comme à Jérusalem.

Les services de renseignements, de sécurité et forces de l’ordre sont avertis que les Palestiniens organisant ces “protestations” ne les perçoivent encore que comme un simple hors-d’oeuvre des opérations terroristes censées exploser. Ils sont pleinement mobilisés pour mener des opérations de contre-terrorisme et des actions préventives.

  

Adaptation : Marc Brzustowski.co.il

Palestinian terror resurgent. Third Israeli death in three days

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.