Journal koweitien : Israël a surtout attaqué des usines d’armement iraniennes camouflées en  Syrie

Selon ce reportage, la majorité des sites pris pour cibles ont un trait commun. 

Au cours de ces derniers mois, Israël a frappé des usines d’armement militare iranien en Syrie, dont des usines camouflées à l’intérieur de zones industrielles civiles, selon un rapport publié samedi dans le journal koweitien Al-Jarida.

Le journal cite des sources dans les renseignements et des experts militaires pour mettre en lumière les caractéristiques des attaques attribuées aux forces aériennes d’Israël au cours de ces derniers mois. La Syrie et d’autres parties impliquées ont refusé de détailler la nature de ces sites pris pour cibles pour des raisons devenant alors évidentes.

Selon le reportage,la majorité des sites qu’on décrit comme ayant subi des attaques aériennes ont que caractéristique commune, dont parmi eux,  Hisya, près de Homs, le « centre de recherches » chimiques de Jamariya, à l’ouest de Damas, les faubourgs de Damas, à Al-Kiswah et Masyaf.

Ces sites prennent tous l’apparence de l’industrie civile, mais sont, en réalité, des usines d’armement militaire iranien construites en Syrie depuis le début de la guerre civiles syrienne en 2011.

Le reportage mentionne le site Jamariya, qui comprend un centre scientifique, détruit dès le début de la crise syrienne, par Israël et des centres de renseignements et de sécurité proches qui ont été transformés en bases militaires sur le Mont Qsioun, surplombant Damas, qui ont été attaqués à de multiples reprises.

Le site et ses environs comprennent aussi des bases de radar qu’Israël pense être utilisées pour court-circuiter les capacités des chasseurs-bombardiers, en plus d’usines produisant des missiles sol-air développés par l’Iran sous la supervision du Hezbollah.

Selon les sources d’Al-Jarida, Israël est passé à l’action à travers toute la Syrie dans le but « d’aveugler les capacités défensives de la Syrie », avant de lancer une opération militaire israélienne majeure en coopération avec les Etats-Unis, résultant de la perception israélienne de la présence militaire iranienne en Syrie, en plus de sa présence au Liban comme autre menace tangible.

La base d’Al-Kiswah comprenait des installations iraniennes et des bases du Hezbollah, en supplément de dépôts d’armement et d’une usine de construction de missiles de pointe. Selon ce reportage, Téhéran construit des usines et des dépôts d’armements dans différentes zones de Syrie et a transféré des pièces de missiles vers ces sites, où ils sont assemblés selon les besoins sur le terrain.

En d’autres termes, l’Iran n’a pas construits ses missiles en un seul endroit par crainte que cet endroit ne soit irrémédiablement détruit [sur le même modèle utilisé dans la répartition des sites nucléaires en Iran pour rendre leur destruction plus fastidieuse et incomplète].

De nouvelles informations concernant Hisya, près de Homs, ont aussi été publiées. Selon des reportages étrangers, Israël a attaqué ce site en novembre 2017.

Cette base, située à 30 km au sud de Homs, était utilisé pour la production de missiles de précision iraniens. Les missiles étaient fabriqués dans une usine appartenant à un homme d’affaires libanais lié au Hezbollah, Abd Al Nur Shalan, qui a été mis sur liste noire par le Département du Trésor iranien en 2015 à cause de ses interactions avec les activités militaires et terroristes du Hezbollah.

Selon ces informations, Shalan agit sous le pseudonyme de Yasser Muhmad. Un autre homme d’affaire libanais, Abd Al-Kareem Ali, a aussi fait l’objet d’une mention spéciale, dans ce reportage, du fait de ses relations à l’industrie militaire iranienne et de sa coopération avec le Hezbolklah sur le sol syrien.

A la différence d’autres bases qu’on dit avoir été des cibles d’Israël,  l’installation d’Hisya est située en plein milieu d’une zone industrielle civile.

Des experts militaires ont confié au journal koweitien ue cette installation prouve que Téhéran a commencé à dissimuler ses activités militaires en Syrie, comme il l’a déjà fait en Iran et qu’il développe l’armement syrien dans des installations civiles, comme à l’intérieur de centres de recherche agricole et technologique, comme il le fait déjà au Liban. Là,l’Iran a mis sur pied des usines et des bases pour le Hezbollah dans des zones industrielles situées entre différentes villes et cités du Liban.

Par YASSER OKBI/MAARIV

 

 16 Décembre 2017 14:38

 

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

7 Commentaires

  1. Les iraniens savent qu,ils n’auront pas l’ avantage en cas de confrontation avec les USA et se servent d, israël comme d,un otage!…
    Militairement parlant, l’ armée sioniste ne peut écraser l’ Iran que si elle utilise la bombe !
    Et les iraniens se donnent les moyens , a partir de son sol, du Liban et maintenant de la Syrie de frapper les sionistes comme ils ne l’ ont jamais été auparavant depuis 1946!!!!
    Missiles tactiques , drones tueurs, opérations suicides enfin la totale pour titiller une armée qui se cache derrière la technologie!…
    L’ Iran n’est pas une victime et les juifs ne pourront pas regarder sa destruction a la télé sans voir la destruction de certaines de leurs villes frontalières !
    Ils sont forts ces putains de chiite car avec les loups il ne faut pas se contenter d,aboyer!…..

  2. L’Iran EN EFFET N’A PAS ENCORE LA BOMBE, ET C’EST BIEN POUR CELA
    QU’ELLE N’ATTAQUE PAS Israël MAIS je ne suis pas assuré qu’elle en resterait là si elle la possédait. C’est pour cette raison qu’il faudra frapper les premiers en profitant naturellement des vents favorables, le problème est qu’on ne sait pas de façon affirmative de ce qui se produira après. Tant qu’a les attaquer conventionnellement, c’est une population de 75 millions contre 6 millions. Ils disposent d’énormément de chair a canon

  3. C est quoi cette affirmation démentie par les.experts de l AIEA ? L Iran n a pas la possibilité d avoir une bombe nucléaire. Il faut arrêter de se faire peur !

  4. une très bonne raclée avec les américains ferait taire une bonne foi pour toute ces personnes qui persiste à dire qu’ils ne ce mêle pas des affaires intérieurs de ce pays ! ces comme l’accord sur le nucléaire ! une bouffonnerie de première et un secret de polichinel ! israël avait pourtant répéter à qui voulait l’entendre que ce pays ferait tout pour avoir la bombe ! mais personnes n’a écouter israël qui pouratnt savait de quoi elle parler !!!!!!

    • Mr Cohen, je ne peux pas m’empêcher de signaler 12 fautes d’orthographe dans votre commentaire en français. Je me permets donc de réécrire votre texte :
      une très bonne raclée avec les américains ferait taire une bonne fois pour toutes ces personnes qui persistent à dire qu’ils ne se mêlent pas des affaires intérieures de ce pays ! c’est comme l’accord …secret de polichinelle ! Israël avait pourtant répété …mais personne n’a écouté Israël qui pourtant savait de quoi elle (ou il s’il s’agit de ce pays) parlait !!!!!!
      S’il vous plait ne prenez pas mal ma critique mais je suis une mamy qui aime beaucoup la langue française, ce qui ne m’empêche pas d’avoir des attaches avec Israël qui a tout mon amour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.