De graves affrontements entre les milices fidèles à l’Iran et celles fidèles à la Russie en Syrie

De violents affrontements ont éclaté entre la milice 5 de l’armée syrienne, fidèle aux Russes, et la milice « Patmion », fidèle à l’Iran, dans la zone rurale de Palmyre (Tadmor), à l’est de Homs.

Le porte-parole d’Ein al-Prath, Amjad al-Sari, a déclaré dans un communiqué à l’agence de presse Zeitoun que les affrontements avaient commencé après qu’une patrouille de patrouille avait attaqué un soldat en train de recruter après qu’il les avait insultés.

À la suite des affrontements entre les deux parties, deux membres de la milice « Patmiyon » ont été blessés, tandis que le recruteur 5 n’a été blessé, a rapporté al-Sari.

Un hélicoptère russe est intervenu pour protéger les soldats recrutés 5, au milieu des tensions persistantes entre les deux parties, après que les blessés aient été transportés à l’hôpital militaire de la ville de Palmyre.

Le 11 mars, des membres d’une milice de la division 4 de l’armée syrienne, sous le commandement du frère de Bachar, le général de division Maher al-Assad, ont tué plusieurs combattants des milices des gardiens de la révolution iraniens dans la zone rurale orientale d’Alep.

 Des soldats de la 4e division ont tué 4 combattants des gardiens de la révolution, tirant des mitrailleuses parce qu’ils ne se sont pas arrêtés à l’un des postes de contrôle de la ville d’Al-Nashama dans le quartier pauvre, à l’est d’Alep.

Dans ce contexte, la milice pro-iranienne « appât » a arrêté 8 combattants de la division 4 et a également amené des renforts militaires de la ville d’Alep à l’usine sucrière, au sud d’une ville pauvre, composée de plusieurs véhicules et de 33 combattants, la plupart d’entre eux des citoyens afghans.

Il convient de noter que des affrontements éclatent de temps en temps entre les membres des milices, qu’ils soient fidèles à la Russie ou à l’Iran, en raison de différends sur une variété de vols et de pillages, ainsi que de leur réticence à lutter pour gagner de l’influence dans les zones ils fonctionnent.

Selon les dernières informations, les Iraniens ont une présence militaire massive dans la zone de la ville de Tadmor tout en effectuant de vastes opérations de mise à la terre dans toute la zone.

  L’Iran

1 COMMENTAIRE

  1. Avant c’était plus simple, il y avait les gentils et les méchants.
    Maintenant, il faut choisir les moins pires.
    Entre la peste et le choléra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.