A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil Dépêches Simone Veil z »l Une voix ardente dans la défense d’Israël

Simone Veil z »l Une voix ardente dans la défense d’Israël

44 vues
0
De nombreux détracteurs, dont le site du néonazi aux petits-pieds Soral, ne s’illustrent réellement qu’en se penchant négativement sur la tombe de personnalités ayant atteint les étoiles de leur vivant et que la plupart de leurs contemporains plébiscitent pour leur entrée au Panthéon. 
Non qu’il soit impossible ou impensable d’émettre la moindre critique sur tel et tel positionnement ou solidarité  (coresponsabilité) politique à l’égard d’un gouvernement, à tel moment. Mais après tout, ces donneurs leçon éternels qui se pensent une stature tellement plus large que ceux-là même qui en sont revenus et ont fait, leur vie durant, oeuvre d’humanité, ont eu tout loisir de faire des opposants politiques convenables tout au long de leur vie. Que ne l’ont-ils fait qu’après le décès de celle qu’ils fustigent? il y a, certes, des parts d’ombre, des zones à risques de compromission, à chaque étape d’une carrière politique. Mais une personnalité de cette envergure ne peut être interprétée que dans le texte de son oeuvre, tout le reste ne relevant que du commentaire off, fréquemment malveillant, comme lors de cette fameuse Loi qui porte son nom comme une étoile jaune.. 

Simone Veil z »l Une ardente défenseur d’Israël

 

Une grande dame nous a quittés… A quelques jours de son 90e anniversaire, Simone Veil s’est éteinte. Elle fait partie des grands de notre génération qui laisseront pour toujours une empreinte dans le monde. Et comme l’a écrit Nicolas Sarkozy dans son hommage  »Simone Veil reste immortelle ».

Pour lui rendre hommage, LPH a donné la parole à Claude Brightman, Présidente du Campus Francophone de Netanya, elle a connu Simone Veil personnellement.

 

Simone Veil: l’amour de la vie, une vie pour la réconciliation

 

 »Par une étrange coïncidence, ma mère était une amie de Simone Veil », commence Claude Brightman,  »Elles se sont connues au moment de la loi sur l’IVG, ma mère étant gynécologue ».

« Puis lorsque j’ai dû composer mon comité de soutien du Collège académique de Netanya, je lui ai tout de suite propose d’être présidente d’honneur des amis français du Collège académique. Elle a accepté avec beaucoup de plaisir. C’était il y a 15 ans. Elle voyait en l’éducation, en la capacité de créer des ponts entre Israël et la France, une mission fondamentale ».

Ces ponts, Simone Veil a passé sa vie à les construire. En effet, dès le lendemain de la Shoah, elle occupe un poste en lien avec l’Allemagne. Elle sera parmi les plus grands partisans de l’Europe, visage de la réconciliation franco-allemande. Elle présidera même le Parlement européen.

 »Malgré toutes les tragédies qu’elle a traversées, elle a toujours été une amoureuse de la vie. Le couple qu’elle formait avec Antoine était beau, ils ont fondé une magnifique famille, le lien familial était primordial pour elle. Je me demande toujours comment a-t-elle réussi à trouver la capacité de surmonter, d’aller de l’avant, d’avoir cet humour et cette gaité ».

Une grande femme juive

Simone Veil venait d’une famille ashkénaze agnostique, mais son identité juive est restée très forte tout au long de sa vie.

« Simone Veil a été une grande femme juive », se souvient, émue, Claude Brightman,  »Quand j’étais enfant, je la considérais comme une reine, elle était d’une telle beauté! Elle était une mère formidable, elle avait cette tendresse en elle. En même temps, son regard bleu insoutenable était celui d’une femme qui a tout vu ».

Son attachement à Israël était puissant.  »Elle ne manquait pas de l’exprimer », nous dit Claude Brightman,  »A la tribune de l’ONU, elle n’a pas hésité à dire sa fidélité à l’Etat d’Israël et sa colère face à la mise en cause de l’éthique de l’Etat et de l’armée d’Israël, qu’elle savait être irréprochables ». Elle prônait là aussi la réconciliation pour le développement d’Israël qui lui était si cher.

La mémoire, le courage

Le courage c’est certainement l’une des plus grandes qualités de Simone Veil.  »Elle a toujours assumé ses convictions et ses valeurs. Nous avons pu le constater dans tous les combats de sa vie pour les femmes et pour toutes les causes dans lesquelles elle croyait ».

La mémoire, la transmission sont aussi deux mots qui collent à l’œuvre de cette grande femme.  » Elle était d’une exigence absolue concernant le devoir de mémoire face à la Shoah. Ces dernières années elle s’inquiétait face à la résurgence de l’antisémitisme ». Claude Brightman poursuit:  »Mais elle avait toujours cette foi en l’homme même si elle connaissait les déceptions et les trahisons ».

 »J’avais beaucoup d’affection pour ce qu’elle était et pour sa famille. Nous lui rendrons un hommage digne d’elle au Campus Francophone de Netanya ».

יהיה זכרה ברוך

 

 Guitel Ben-Ishay

 

  • Juil 02, 2017
  • lphinfo.com
  • ————————————
  • Tel Aviv (Daniel Rouach). Juive de coeur et soutien permanent à Israël et au sionisme, Simone Veil est décédée ce vendredi matin à 89 ans. En Israël une grande tristesse touche les franco-israéliens qui l’ont connu.

    Très peu de personnes le savent. Elle avait signé lors de son passage au Ministère de la santé un accord franco-israélien de dons d’organes. En effet Israël manquait cruellement de donneurs. Cet accord réel mais appliqué avec une très grande discrétion aura permis à de nombreux israéliens de rester en vie.

    France3-regions. : « Plusieurs fois ministre sous les mandats de Giscard d’Estaing et Miterrand, elle aura marqué la vie politique française avec notamment sa loi sur l’IVG en 1975. C’est aussi la première femme élue présidente au Parlement européen.

    Simone Veil est décédée ce vendredi matin à l’âge de 89 ans selon ses proches. C’est l’une des grandes figures politiques du XXe siècle qui s’est éteinte, mais également une grand militante féministe et une grande europhile.

    Rescapée de la Shoah après sa déportation à Auschwitz, Simone Veil se lance dans une carrière de magistrate après la guerre. Elle s’engage en politique quelques années après et devient ministre de la Santé en 1974. Grande militante pour les droits des femmes, c’est à son initiative qu’est votée la loi qui porte son nom en 1975 qui dépénalise l’interruption volontaire de grossesse.

    De par son histoire personnelle, Simone Veil est toujours restée attachée aux idéaux européens. C’est la première femme élue présidente du Parlement européen à Strasbourg, en 1979. 

    Après avoir été de nouveau ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville sous Balladur, Simone Veil s’écarte peu à peu de la vie politique et continue de siéger au conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

    Simon Veil aurait eu 90 ans le 13 juillet prochain. Le maire de Strasbourg, Roland Ries a réagi à ce décès, partageant son émotion devant la disparition « d’une femme politique d’un courage et d’une détermination immenses, dont la vie toute entière a été marquée par la lutte, parfois acharnée, pour ses convictions ».

    Disparition de Simone Veil. Beaucoup d’Israéliens lui doivent la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.