Netanyahu Critique le Ralentissement des Livraisons d’Armes Américaines à Israël

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, continue de s’opposer publiquement à l’administration américaine, exprimant une nouvelle fois son mécontentement quant au ralentissement des livraisons d’armes vers Israël. Lors d’une interview accordée au site Punchbowl ce vendredi, Netanyahu a vivement critiqué cette décision, soulignant l’impact négatif sur la sécurité nationale d’Israël.

Netanyahu a indiqué qu’il y avait un ralentissement significatif dans l’approvisionnement en munitions et autres armes essentielles, excluant les avions de chasse F-35 et F-16, dont les livraisons sont prévues pour les années à venir. « Ce dont nous avons besoin immédiatement, c’est de matériel pour gagner rapidement la guerre à Gaza et pour prévenir une éventuelle guerre au Liban. Sans ces ressources, le risque de conflit s’accroît », a-t-il précisé.

Mardi dernier, le Premier ministre avait déjà publié une vidéo en anglais, dans laquelle il avait déclaré avoir eu une discussion franche avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken, lors de sa récente visite en Israël. Dans cette vidéo, Netanyahu avait exprimé sa gratitude pour le soutien continu des États-Unis depuis le début de la guerre, mais avait également manifesté son incompréhension face au refus de l’administration américaine de fournir des armes et des munitions à Israël au cours des derniers mois.

« Israël, en tant qu’allié le plus proche de l’Amérique, se bat pour sa survie contre l’Iran et d’autres ennemis communs. Blinken m’a assuré que l’administration travaillait sans relâche pour éliminer ces obstacles. J’espère sincèrement que ce sera le cas, car cela doit être le cas », a insisté Netanyahu.

Il a comparé la situation actuelle à celle de la Seconde Guerre mondiale, rappelant les paroles de Winston Churchill aux États-Unis : « Donnez-nous les outils et nous ferons le travail ». Netanyahu a conclu en disant : « Donnez-nous les outils et nous accomplirons notre mission beaucoup plus rapidement ».

Le sénateur républicain de l’Arkansas, Tom Cotton, s’est immiscé dans la querelle publique entre le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président américain Joe Biden, accusant ce dernier de ralentir délibérément les livraisons d’armes à Israël en utilisant des tactiques bureaucratiques.

Cotton a spécifiquement évoqué une cargaison de bombes lourdes que Biden a décidé de retenir, exprimant des préoccupations quant à leur éventuelle utilisation à Rafah. En outre, il a accusé l’administration Biden de retarder la livraison d’autres équipements militaires essentiels, tels que des avions de chasse, des véhicules tactiques, des mortiers, des obus de chars et diverses munitions, en négligeant de notifier le Congrès des plans d’expédition de ces armes.

Dans une lettre adressée à Biden, Cotton a dénoncé ce qu’il considère comme une manœuvre bureaucratique de l’administration. « Votre administration peut alors prétendre que le processus de livraison des armes est en cours sans jamais les livrer, » a-t-il écrit. Il a souligné que le Président américain dispose du pouvoir d’invoquer des situations d’urgence pour contourner l’approbation du Congrès, mais qu’il choisit de ne pas le faire.

Bien que l’administration Biden ait débloqué un navire transportant une partie de ces armes, Cotton a jugé cette mesure insuffisante. « Cette modeste mesure ne répare pas les dommages causés par le retard, » a-t-il déclaré. Il a ajouté que tout retard dans le soutien militaire à Israël constitue un « mépris flagrant du mandat bipartisan du Congrès de fournir à Israël tout ce dont il a besoin pour vaincre les terroristes du Hamas et d’autres groupes soutenus par l’Iran. »

Les critiques de Cotton mettent en lumière une tension croissante entre les alliés de longue date, les États-Unis et Israël, concernant le soutien militaire et la sécurité régionale. Les accusations de retard dans les livraisons d’armes soulignent des divergences stratégiques sur la manière de gérer les menaces posées par des groupes militants dans la région.

Cette confrontation publique souligne les tensions croissantes entre Israël et les États-Unis concernant les questions de défense et de sécurité, mettant en lumière les défis diplomatiques auxquels les deux pays sont confrontés dans un contexte géopolitique complexe.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires