Rafeh, chef des séides palestiniens d’Assad, tué à Alep ©

0
296

 

Le chef des brigades palestiniennes Al Quds auxiliaires du régime Assad tué à Alep

Le commandant militaire de Liwa al-Quds Mahmoud Rafeh a reçu une médale de la part d’officiers supérieurs de l’armée russe. 

BEYROUTH – Le chef suprême de la Liwa al-Quds (Brigade de Jérusalem) favorable au régime Assad, a été  dans des combats à l’Est d’Alep, quelques mois après avoir obtenu une médaille militaire de la part de la Russie.

Les forces de combat palestiniennes obnt annoncé que leur commandant militaire Mohammad Mahmoud Rafeh est mort le 27 novembre, en guidant ses troupes au rond point de Baydin, l’une des zones de la ville divisée pripar les forces du régime, au cours des 48 heures passées, en pelin effondrement des lignes rebelles.

 

deathposter

Affiche annonçant le Martyr de Mohammad Rafeh. (Facebook/alqudsbrigade.sy)

 

“Aujourd’hui, il a été choisi par D.ieu, afin de demeurer près de Lui en tant que Martyr, après avoir achevé sa mission de prise de contrôle du rond(-point de Baydin”, explique le communiqué d’éloge annonçant la mort de Rafeh publié par Liwa-al-Quds.

Rafeh, dont le surnom était “Le Parrain”, du fait de ses moeurs mafieuses qui lui valent sa proximité à ce régime, avait été récompensé par les officiers supérieurs russes, il y a seulement trois mois, lorsqu’ils lui ont attribué une médaille.

awardedmedal

Cérémonie de remise de médialle par les Russes. (Facebook/Adnan as-Sayyed/profile.php?id=100012906455964)

Lors de la cérémonie, au début août, Rafeh vêtu comme d’habitude, a reçu la médaille russe du “Renforcement de la Coopération Militaire”, une récompense créée par le Ministère de la Défense russe depuis 1995.

 

medal-2

Certificat Russe pour la médailkle attribuée à Rafeh.(Facebook/Adnan as-Sayyed/profile.php?id=100012906455964)

La Liwa-Al-Quds de Rafeh, une des principales forces auxiliaires de combat pour le Régime à Alep, a été formée en 2013.

Cette milice est essentiellement composée de miliciens palestiniens de la Province, provenant entre autres du camp de réfugiés d’Handarat, situé au nord d’Alep, qui a été le lieu de champs de bataille parmi les plus fé”roces autour de la ville divisée.

 

Albin Szakola (@AlbinSzakola) a écrit le reportage. Amin Nasr ta traduit les sources d’information en arabe 

Publié : 28/11/2016 05:16

now.mmedia.me

Adaptation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.