L’EUROPE SE TOURNE VERS ISRAËL POUR LE GAZ ALORS QUE LE HEZBOLLAH MENACE DE GUERRE – QUI TIRE LES FICELLES ?

Alors que l’Europe se dirige vers l’hiver, sa dépendance au gaz russe pour le chauffage et l’énergie commence déjà à faire des ravages. Bien qu’Israël ne dispose pas des approvisionnements en gaz pour remplacer tout le gaz que la Russie a maintenant cessé d’envoyer en Europe, il en a encore beaucoup de réserves gazières.

Le différend actuel entre le Liban et Israël au sujet de leur frontière maritime et du champ gazier de Karish a des implications considérables, non seulement pour Israël, mais pour l’Europe et au-delà. Depuis plusieurs années, Israël extrait et exporte du gaz juste au large de ses côtes. Aucun autre pays n’a revendiqué ces champs jusqu’à présent.

Il est facile de supposer que la raison la plus simple est que le Liban veut une part de l’action, mais dans le Grand Jeu de la géopolitique du Moyen-Orient et de l’Eurasie, le simple n’est jamais la vraie raison. Preuve en est, malgré l’accord maritime potentiel du gouvernement libanais avec Israël, le Hezbollah a toujours menacé d’attaquer le champ gazier si Israël l’active – avec ou sans accord avec le Liban.

Nous comprenons tous que le Hezbollah veut éventuellement déclencher une guerre avec Israël. Feraient-ils cela sur le champ gazier de Karish ? Sont-ils assez audacieux pour non seulement combattre Israël directement sur le gisement de gaz, mais face à un accord que le Liban a signé avec Israël ? Le Hezbollah s’est toujours enorgueilli de travailler avec soin au sein de l’arène politique libanaise.

Le Hezbollah ne déclencherait une guerre sur le champ gazier de Karish que si quelqu’un de bien plus puissant que le Liban lui disait de le faire. Alors qui est ce quelqu’un ?

La première pensée est son allié l’Iran. Battu et meurtri en Syrie, l’ayatollah aurait des raisons de riposter et le champ gazier de Karish apparaît à première vue comme un déclencheur raisonnable. Cependant, l’Iran n’est pas encore prêt à aider le Hezbollah à combattre Israël.

Le joueur le plus probable est la Russie. Toute la stratégie de Poutine en Ukraine et au-delà a consisté à utiliser la dépendance de l’Europe vis-à-vis du gaz russe comme une arme et jusqu’à présent, cela a fonctionné de manière magistrale. Néanmoins, cette arme ne fonctionne que s’il n’y a pas d’autres acteurs proposant d’injecter du gaz sur le continent européen.

Alors que l’ascension d’Israël en tant qu’exportateur de gaz se poursuit, l’État juif perturbe la stratégie européenne de Poutine, ce qui en fait un ennemi de la Russie. Alors que l’Iran pourrait être impliqué dans le soutien du Hezbollah au cas où une guerre éclaterait, Poutine pousse très certainement le Hezbollah vers le type de conflit nécessaire pour forcer Israël à suspendre ou à retarder la production.

La Russie et l’Iran travaillent actuellement ensemble, comme en témoigne l’achat par la Russie de drones d’attaque iraniens destinés à être utilisés en Ukraine. Il n’est pas exagéré de supposer qu’ils travaillent également ensemble contre Israël par le biais du Hezbollah.

Où tout cela mène-t-il ?

Malheureusement pour Israël, l’avenir immédiat semble être dicté par la guerre en Ukraine et la stratégie énergétique de Poutine. Tout conflit direct avec cela, le place dans le collimateur de la Russie – que ce soit directement ou indirectement.

JForum.fr – Israël-uniwired

2 Commentaires

  1. Israel est au courant mais en fait n’a cure de Poutine et ses manœuvres politiciennes qui ont échoué en Ukraine, échoueront aussi au moyen orient, le Hezbollah sait qu’il ne pourra pas affronter Israel ça sera le début de la fin de cet organisation terroriste et tant mieux, les russes devront même déménager de Syrie manque de personnel pour l’Ukraine ….

  2. Pour priver l’Europe de toute indépendance énergétique, Poutine instrumentalise aussi bien les mercenaires arabes du Hezbollah que la 5ème colonne soi disant écolo qui combat bec et ongles l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste – moyennant finances via Gazprom et ses comptes offshore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.