Les enfants du Premier ministre pakistanais ciblés par des remarques antisémites

Après qu’Imran Khan a critiqué sa famille, Maryam Nawaz a fait un commentaire sur les enfants que le Premier ministre a eus avec son ex-femme Jemima Goldsmith, d’origine juive

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan s’est retrouvé au cœur d’une dispute publique cette semaine avec un rival politique qui a déclaré que les deux enfants du Premier ministre ont été « élevés sur les genoux des Juifs. »

Maryam Nawaz, fille de l’ancien Premier ministre Nawaz Sharif et vice-présidente de la Ligue musulmane pakistanaise, s’exprimait après que M. Khan a accusé sa famille de corruption et de privilèges et a attaqué son fils, Junaid Safdar, pour avoir joué au polo  l’université de Cambridge.

Dans un discours électoral samedi dernier, Khan a fait référence à des photos récentes de Sharif – un ancien Premier ministre pakistanais évincé en 2017, puis condamné pour corruption et emprisonné pendant deux ans – regardant le match de polo de son petit-fils.

Sharif a quitté le Pakistan sous caution en 2019 pour suivre un traitement médical à Londres, où il était resté depuis.

« Les pauvres vont en prison et les puissants [comme Nawaz Sharif] obtiennent un accord NRO [ordonnance de réconciliation nationale] pour aller à l’étranger et regarder le match de polo de leur petit-fils », a déclaré Khan, selon Sky News.

« Le commun des mortels ne peut pas jouer au polo – un sport de rois. Il faut beaucoup d’argent pour entretenir un cheval et jouer au polo. Alors dites-nous où ce cher petit-fils a trouvé cet argent. C’est l’argent du peuple », a-t-il poursuivi.

Sur cette photo prise le 15 juin 2017, le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif s’adresse aux médias après s’être présenté devant une commission anticorruption à l’Académie judiciaire fédérale à Islamabad. (Aaamir Qureshi/AFP)

Nawaz a ensuite répondu aux remarques, en disant : « Mon fils [Junaid] est le capitaine de l’équipe de polo [de l’université de Cambridge] et fait honneur au Pakistan ».

« Il est le petit-fils de Nawaz Sharif, pas celui de Goldsmith, et il n’a pas été élevé sur les genoux des Juifs », a-t-elle ajouté, selon Sky News.

Maryam Nawaz, fille de l’ex-premier ministre pakistanais Nawaz Sharif. (Capture d’écran)

Khan a deux fils avec son ex-femme Jemima Goldsmith, dont le père, le magnat et homme politique James Goldsmith, était d’origine juive.

Ils ont été mariés pendant neuf ans, entre 1995 et 2004, période pendant laquelle Goldsmith s’est convertie à l’islam et s’est installée à Lahore, au Pakistan, pour vivre avec Khan, qui était alors une star du cricket.

Goldsmith a répondu directement à la remarque de Nawaz, se rendant sur Twitter cette semaine pour dire qu’elle « a quitté le Pakistan en 2004 après une décennie d’attaques antisémites de la part des médias et des politiciens (et des menaces de mort et des manifestations hebdomadaires devant ma maison). Mais cela continue ».

Sur cette photo d’archive du 22 juillet 1995, Imran Khan, à droite, ancien joueur de cricket pakistanais, ainsi que sa nouvelle épouse Jemima, vêtue de la robe traditionnelle pakistanaise, réagissent à une foule rassemblée devant sa résidence à Lahore, au Pakistan. (AP Photo//B.K.Bangash, file)

Nawaz a répondu en anglais : « Je ne m’intéresse absolument pas à vous, à vos fils ou à votre vie personnelle car j’ai mieux à faire et à dire, mais si votre ex traîne dans la boue les familles des autres par dépit, d’autres auront des choses plus méchantes à dire. Vous n’avez que votre ex à blâmer. »

Par TIMES OF ISRAEL STAFF 25 juillet 2021

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan s’adresse à la cérémonie de pose de la première pierre du corridor de Kartarpur à Kartarpur, le 28 novembre 2018. (Arif Ali/AFP.)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.