Négociations de Vienne : les Iraniens vont changer de tactique…

Le durcissement supplémentaire du régime iranien qui fait suite à l’élection du nouveau président Ebrahim Raïssi se fait déjà sentir dans le domaine international. Mojtaba Zonour, membre de la commission de sécurité nationale et de politique étrangère au parlement iranien a fait dimanche une déclaration importante concernant les pourparlers entre l’Iran et les puissances signataires de l’Accord de Vienne.

Il a annoncé que le nouveau président Ebrahim Raïssi n’abandonnera pas le dialogue mais que dorénavant les pourparlers se dérouleront selon un format différent. Il a résumé ce qui attend les puissances signataires : « Jusqu’à présent, l’Iran n’a fait qu’assumer les charges, il est temps maintenant que l’Occident paie son dû à l’Iran ». Parmi les avantages que l’Iran va exiger des Etats-Unis sera la levée de l’embargo sur l’achat et la vente d’armes.

Pendant ce temps, les Etats-Unis, par la voix de Ned Price, porte-parole du Department of State, continuent à dénoncer l’attitude iranienne, mais cela reste de pure rhétorique puisqu’il n’y a aucune nouvelle sanction forte à l’horizon. Par ailleurs, les puissances signataires n’ont même pas encore commencé à envisager quelle serait leur attitude en cas d’échec définitif des pourparlers qui doivent reprendre à la mi-août dans la capitale autrichienne.

Photo: Joe Klamar Agence France-Presse Abbas Araghchi (à droite), vice-ministre des Affaires étrangères et chef de l’équipe des négociateurs iraniens, et l’ambassadeur iranien auprès de l’AIEA, Kazem Gharib Abadi (à gauche)

1 COMMENTAIRE

  1. L’Iran cherche par tous les moyens à gagner du temps afin de produire plusieurs bombes nucléaire l’une d’entres elles destinées à Israel les autres pour l’occident

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.