Le président de l’Etat d’Israël Reouven Rivlin, en visite officielle en Allemagne, a assisté à l’inauguration d’un mémorial en souvenir des onze sportifs israéliens assassinés lors des JO de 1972.

Le mémorial a été érigé dans ce qui fut à l’époque le village olympique, où le commando de l’organisation Septembre Noir liée à l’OLP prit en otages la délégation israélienne le 5 septembre 1972.

Lors de la cérémonie d’inauguration, le président israélien a dévoilé une plaque en même temps que le président allemand Frank-Walter Steinmaier et des représentants des famille. Une minute de silence a ensuite été observée par l’assistance en souvenir des victimes du terrorisme arabe palestinien.

Le président Reouven Rivlin a pris la parole. Il a commencé par remercier l’initiateur de ce mémorial: « Nous remercions le Premier ministre de Bavière Horst Seehofer pour cette initiative et pour sa sollicitude envers l’Etat d’Israël et le peuple juif ». Lors de son intervention, le président israélien a également rappelé que 45 ans après ce massacre, le terrorisme international continue à frapper et à menacer des innocents à travers le monde: « Il y a même des endroits où ces attentats sont présentés comme des actes de bravoure. Le Fatah a célébré récemment cet attentat comme un modèle à suivre. L’inauguration de ce mémorial doit donc être un message adressé à toute la planète: il ne faut en aucun cas être indulgent avec le terrorisme. Le terrorisme doit être dénoncé et combattu en tout endroit, à Barcelone comme à Londres, à Paris comme à Berlin ou à Jérusalem. Nous devons tous nous unir contre ce fléau ».

Plusieurs personnalités ont pris la parole lors de cette émouvante cérémonies, parmi elles le président allemand, le Premier ministre de Bavière, le maire de Munich, le président du Comité olympique international mais également la veuve d’Andrei Spitzer hy »d, entraîneur de l’équipe d’escrime, qui était âgé de 27 ans au moment de sa mort. Elle s’est exprimée au nom des familles des victimes.Ilana Romano, la veuve de l’haltérophile Yossef Romano hy »d a exprimé sa grande émotion et estimé que ce mémorial constituait une dette morale envers les onze victimes. Elle et souligné que la présence des présidents allemand et israélien donnait plus de poids et de symbole à cette cérémonie.Le président israélien soit aussi se rendre en visite au camp de concentration de Dachau.

Photo Tomer Reichman / porte-parole présidence israélienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.