Le Grand rabbinat a établi de nouvelles directives de cacherout pour les hôtels, se limitant uniquement aux critères alimentaires des plats servis par les établissements. Les nouvelles directives ont été publiées la semaine dernière en réponse à une requête de l’ONG israélienne « Hidoush » (Nouveauté) œuvrant pour la liberté de culte et l’égalité. L’ONG avait menacé de saisir la Cour suprême si le grand rabbinat continuait à se fonder sur des considérations étrangères pour octroyer des certificats de cacherout aux hôtels.

Les établissements où l’on joue de la musique ou dans lesquels des photos des convives sont prises le Chabbat, ainsi que ceux qui installent un sapin de Noël pour les fêtes de fin d’année se voyaient jusqu’à présent refuser un tel certificat de cacherout. Dans un communiqué, l’ONG Hidoush se félicite de ce progrès : « Après des années de coercition religieuses en matière d’observance du Chabbat et de Noël, le Grand rabbinat a enfin modifié ses pratiques. »

YA israpress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.