L’UNESCO vote une motion déclarant qu’ Hébron serait un « site en péril »

L’ONU a à nouveau mis Israël en colère pour la deuxième fois en trois jours, après avoir voté une résolution dénonçant l’activité israélienne dans la Vieille Ville de Jérusalem. 

 

L’Organisation pour l’Education, les Sciences et la Culture des Nations-Unies déclenche à nouveau la colère d’Israël, pour la deuxième fois en moins d’une semaine, vendredi, par le vote d’une motion déposée par les Palestiniens, afin que le Tombeau des Patriarches dans la vieille ville d’Hébron, en Judée-Samarie, soit inscrit comme un site du patrimoine mondial exclusivement palestinien.

La Commission du Patrimoine Mondial de l’organisme de l’ONU, actuellement réunie à Cracovie, en Pologne, doit décider de cette proposition, vendredi, trois jours après avoir voté une résolution dénonçant l’activité israélienne dans la vieille ville de Jérusalem.

Mardi, la commission du patrimoine a soutenu la résolution sur Jérusalem à 10 contre 3, et 8 abstentions. La motion sur Hébron va probablement être votée dans les mêmes proportions.

Le vote requiert une majorité des deux-tiers des 21 pays-membres habiliter à déposer leur scrutin.

Si elle passe, le Tombeau des Patriarches pourrait devenir le troisième site culturel sur la liste  » du Patrimoine Mondial en Danger » de l’UNESCO, qui est enregistrée comme situé dans « l’Etat de Palestine ». Les deux autres sont le présumé lieu de naissance de Jésus à Bethléem et le « paysage culturel du Sud de Jérusalem » autour de Battir.

Israël affirme que la résolution d’Hébron -qui fait référence à cette ville abrahamique comme « Islamique » – nie des milliers d’années de connexion juive avec cette ville.

Le porte-parole du Ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon a délcaré à l’AFP que le plan palestinien de faire voter la motion d’Hébron correspond exactement à la défiinition de ce que sont des « Fake News ».

« Ils essaient de réécrire l’histoire juive et l’histoire de la région », dit-il.

Nachshon a accusé l’Autorité Palestinienne de chercher à prétendre que le Tombeau des Patriarches « fait véritablement partie du patrimoine national palestinien ».

Israël travaille en coulisse contre cette résolution, avec l’aide de l’Ambassadrice américaine à L’ONU, Nikki Haley, qui a fait appel à l’attention et à l’intérêt de l’UNESCO en lui demandant de « ne pas se perdre par cette soirte d’actions symboliques ».

Si cette résolution passe, cela représentera encore une victoire pour les Palestiniens et Israël pourra la citer au compte des derniers exemples de distorsion anti-israélienne inhérente à l’ONU.

En mai, Israël a réagi furieusement quand le bureau exécutif de l’UNESCO a ratifié une résolution litigieuse de 2016, niant tous les liens juridiques et historiques d’Israël avec Jérusalem et désignant Israël comme « la puissance occupante » dans sa propre capitale. Cette résolution critiquait aussi le gouvernement israélien pour ses projets archéologiques dans la capitale et à Hébron et fustigeait son blocus naval de la Bande de Gaza.

Dans cette résolution, l’agence de l’ONU a écrit qu’Hébron (et Bethléhem) font « partie intégrante du Territoire Palestinien Occupé » et qu’elle « déplore la poursuite des fouilles israéliennes, des travaux et constructions de routes privées pour les Colons et d’un mur à l’intérieur de la vielle ville d’Al-Khalil/Hebron qui sont tous illégaux dans le cadre des lois internationales et qui affectent gravement l’authenticité et l’intégrité du site ».

La résolution sur Jérusalem mardi a quelque peu modéré ses propos, en insistant sur « l’importance de la vieille ville de Jérusalem et de ses murs pour les trois religions monothéistes » et en ne faisant pas uniquement référence au complexe du Mont du Temple sous son nom musulman : « Mosquée Al Aqsa/Al Haram al-Sharif », comme l’a fait la résolution 2016, en le définissant comme « Le lieu saint de pèlerinage musulman ».

Cette résolution clamait  : »le refus des autorités israéliennes d’occupation de cesser leurs fouilles, creusement de tunnels, travaux, projets persistantes et d’autres pratiques illégales dans l’Est de Jérusalem, en particulier dans et autour de la Vieille Ville de Jérusalem, … qui sont illégales selon les lois internationales ».

Les responsables israéliens ont rejeté avec colère cette résolution, en dépit de l’adoucissement de sa formulation,le Ministère des affaires étrangères disant que la décision ne peut pas changer la réalité ni le fait avéré que Jérusalem est bien la capitale du peuple juif.

« Une autre décision bizarre et non pertinente de l’UNESCO, qui agit pour le compte des ennemis de l’histoire et de la vérité », a déclaré le Ministère des affaires étrangères, dans un communiqué. « Jérusalem est la cpaitale éternelle du peuple juif et aucune décision de l’UNESCO ne peut changer cette réalité. C’est triste, absolument pas nécessaire et pathétique. Cela vaut la peine de noter que cette décision n’a même pas pu emporter la majorité des suffrages ».

Le mouvement Fatah du Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a accueilli très favorablement ce vote. Le porte-parole du Fatah en Europe, Jamal Nazzal a déclaré qu’il n’était que de simple « Justice historique » et que c’était un « autre reflet de la position internationale qui s’oppose à la politique israélienne et de notre position qui rejette toute reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’occupation »

Le vote annuel d’une résolution axée sur Jérusalem devait à l’origine se dérouler la semaine prochaine. Mais les diplomates palestiniens ont fait avancer la date du débat, vraisemblablement afin d’aveugler les responsables israéliens qui étaient occupés à combattre la motion portant sur Hébron.

©JForum avec agences


 

Le BNVCA condamne la nouvelle résolution votée à  l’UNESCO qui refuse aux juifs leur présence dans la ville de Jérusalem capitale de tout le peuple juif.

Encore une fois l’UNESCO ment, encore une fois l’UNESCO se fait le roquet des palestiniens et leur instrument pour tenter, par des moyens obséquieux, de déposséder l’Etat juif de sa capitale, de ses lieux saints et de sa terre.
Ainsi encore une fois, l’UNESCO se fourvoie, et toujours sous couvert de prétendues décisions internationales inspirées par des nations islamistes hostiles, des dictatures arabes dont le but est de priver le peuple juif de son patrimoine ancestral, historique et légitime.
Contrairement au texte présenté dans la dernière résolution le BNVCA affirme que Jérusalem n’est pas en danger, bien au contraire.
Le BNVCA considère que si les diplomates et les fonctionnaires de l’UNESCO, otages des palestiniens et leur suppôts, veulent justifier leur existence et leurs émoluments, ils s’honoreraient à se préoccuper des problèmes dramatiques, plus nombreux et plus graves qui ensanglantent la planète.
Ces résolutions à répétition d’une UNESCO inique, ignorante et menteuse, révèlent un antisémitisme flagrant.
Le Mur occidental de la Vielle ville de Jérusalem, la ville de Hébron (dont l’Hébreu tire son nom), vile des patriarches et matriarches du judaïsme, ont appartenu au peuple juif, lui appartiennent et lui appartiendront toujours en dépit des fausses déclarations de l’UNESCO.
L’Etat Juif d’Israël en est le gardien et le garant.

 

7 Commentaires

  1. Encore un déni de l’histoire pourtant bien connue avant le moyen-âge. Et le déni de la Shôa ?
    Qui sont ces personnes de l’Unesco qui ont organisé cette mascarade de l’histoire ? Sûrement des descendants de Hagar, servante de Sarah, et mère d’Ismaël, chassée de la maison d’Abraham par son comportement et celui de son fils. Ne pouvant s’en occuper dans le désert, elle l’abandonne, en le jetant sous un arbuste. Cela rappelle bien la mentalité des femmes palestiniennes qui envoient leurs enfants se faire exploser en tuant des innocents.
    On n’est plus à un mensonge près ! et une bande d’ignares antisémites anti-israëliens ne demandent qu’à le croire.

  2. Non seulement ils veulent voler nos terres, et maintenant ils veulent notre Histoire !
    Fallait être Juif mon pote ! t’es du mauvais côté !
    Mais combien de terres musulmanes tu trouveras dans le monde !
    A vrai dire, c’est une manœuvre politique, de façon a revendiquer ensuite ces lieux comme terre palestinienne.
    Plus vous continuerez comme cela, moins vous aurez votre pays (que vous ne saurez quoi en faire).

  3. Le tireurs de ficelle sont à l’abri, ces mêmes tireurs qui veulent profiter de l’intelligence Israélienne, et poussent le pion palestiniste à travailler pour arriver à leurs fins à tous : spolier Israël petit à petit et en faire leur dhimmi mais l’Iran, lui, veut le détruire. Les pays occidentaux ne sont pas courageux et certains s’abstiennent aux lieu de clamer haut et fort la Vérité!!!!!!!!!!!!!

  4. Arrêtez de nous bassiner avec ces Crétins nouveaux créateurs de la Scie,ce physique de l’Ether (voir Nazis pour les ignares) et laissons les se ridiculiser pour toujours…
    Israel et les USA n’ont qu’à quitter ces aréopages de cinglés méchants et bêtes

  5. si ont avaient un gouvernement qui a des couilles,c’est maintenamt,qu’il faut clamer au et fort qu’il n’y aura jamais d’état palestinien,et que tous les lieux saints des juifs resteront a israel,et que JERUSALEM,et la capitale éternelle de ,, d’israel,et ne sera jamais divisée,aller à HEBRON,et virer tout ces arabes,au temps de BEGUIN(Z.I)et de SHAMIR(Z.I),ISRAEL été respecté,maintenant plus aucun pays ne la respecte,il faut changer de politique,et appliquer la loi du talion.

  6. Le tombeau des Patriarches, comme son nom l’indique, est le tombeau d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ainsi que leurs épouses : Sarah, Rebecca et Léa.
    Que je sache, aucun de ses personnages n’a un quelconque rapport avec les dits « palestiniens » qui ont une fâcheuse tendance à vouloir s’approprier l’histoire d’autrui avec l’aide des escrocs de l’Unesc(r)o.
    Signalons par ailleurs que depuis qu’Israël a libéré Hébron, chacun peut venir y prier en paix.
    Tel n’était pas le cas à l’époque de l’occupation jordanienne, où toutes les synagogues d’Hébron furent détruites par l’occupant arabe, dont la magnifique synagogue Abraham Avinou, datant de 1540.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Synagogue_Abraham_Avinou

  7. la question palestinienne? l’arnaque du siecle. il n’y a jamais eu dans l’histoire d’entité arabe appeléé les palestiniens. c’est un tissu de mensonge de a a z. un piege pour les nations, un gouffre financier sans fin pour les nhations aussi. et surtout un pretexte pour nuire au peuple juif.
    les nations pour avoir rejeté la bible, (ecrite par des juifs, que dieu a choisi pour se faire connaitre et donner ses lois a l’humanité) vont beaucoup souffrir.
    jesus , yeshua, a dit le salut vient des juifs. parole que les pays dit de culture chrétienne devraient méditer.
    shabbat shalom!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.