Francis Huster : cet ultimatum qu’il a osé poser à Emmanuel Macron

Dans une interview accordée au Figaro Magazine, Francis Huster a dévoilé qu’il avait posé un ultimatum à Emmanuel Macron. Ultimatum qui pourrait bien signer la fin de sa carrière.

Francis Huster a deux passions. La première : ses filles nées de sa relation avec Cristina Reali, Elisa, vingt-trois ans, et Toscane Rose, dix-huit ans, dont il est « fou », comme il le disait dans une interview accordée à Voici, en novembre dernier. La deuxième : Molière, alias Jean-Baptiste Poquelin.

Au cours de sa carrière, Francis Huster a joué de nombreuses pièces du dramaturge français, notamment à la Comédie-Française, où il a été engagé en 1971 : Le Bourgeois gentilhomme, en 1972, L’impromptu de Versailles, en 1973, L’école des femmes, en 1974, L’école des maris, en 1974, Le Misanthrope, en 1975, Dom Juan, en 1979. Il a également joué L’Avare, en 1973, pièce dans laquelle il donnait la réplique à Isabelle Adjani, rien que ça.

Une passion dont il a carrément fait non pas un mais deux livres : Dictionnaire amoureux de Molière et Poquelin contre Molière, sortis en octobre dernier. Mais son amour pour Jean-Basptiste Poquelin pourrait signer la fin de sa carrière…

Francis Huster a posé un ultimatum à Emmanuel Macron : « J’ai toute confiance »

Dans une interview accordée au Figaro Magazine, publiée jeudi 30 décembre, Francis Huster a révélé qu’il avait évoqué Molière avec… Emmanuel Macron. Et qu’il avait carrément posé un ultimatum au président de la République. « J’ai dit à Emmanuel Macron – et je ne plaisante pas – que s’il ne fait pas entrer Molière au Panthéon, je ne jouerai plus jamais sur une scène de théâtre », a confié le comédien de soixante-quatorze ans.

Il reste quatre mois à Emmanuel Macron, avant la fin de son mandat, pour répondre à la requête de Francis Huster. Mais l’acteur n’est pas inquiet : « On verra. Mais j’ai toute confiance dans le président de la République. »

Dans ce même entretien accordé au Figaro MagazineFrancis Huster a profité pour rappeler tout son amour pour Molière. Depuis son plus jeune âge, il lui porte une grande admiration. « Un coup de foudre en voyant Robert Hirsch jouer Sosie dans Amphitryon, au théâtre de Paris. Je me suis dit que c’était un métier génial qu’il me fallait exercer à tout prix. » Aujourd’hui, le comédien âgé de 74 ans regrette la manière dont le théâtre est enseigné à l’école et donc aux plus jeunes.

Francis Huster veut donner envie aux jeunes d’aimer et de faire du théâtre

« Il faudrait faire trois choses pour y remédier : rentre obligatoire le fait d’emmener les élèves au théâtre ; recevoir en classe des auteurs et des metteurs en scène pour parler de leur métier – et -, surtout, instituer des cours d’interprétation dans les lycées« , a-t-il ainsi déclaré. Des propositions qu’il a sans doute déjà proposé au mari de Brigitte Macron. N’ayant pas sa langue dans sa poche, Francis Huster dit toujours ce qu’il pense.

Jforum avec www.voici.fr (Manon Moreau) et www.closermag.fr (Marine T.)

 

4 Commentaires

  1. Elie Kakou mérite aussi une place au Panthéon….c’était notre Moliére à Nous .

    Madame Sarfati l’accompagnerait naturellement :  » Mna ichi à la benti  » elle nous manque tellement la pauvre chérie .
    Comme elle était devenue belle depuis sa cure d’amaigrissement .

  2. Habibi non ce n’est pas sot , le théâtre c’est l’ancêtre du cinéma, c’est le miroir de la vie, des livres écrit sur l’histoire humaine, si vous ne comprenez pas , pas la peine de raconter des inepties….Molière a a sa place au panthéon…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.