Lieberman conseille à Nasrallah de rester caché dans son Bunker©

2
618

 

Le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman a balayé d’un revers de main les menaces continuelles du leader du  Hezbollah, Hassan Nasrallah, en disant mardi sur Galei Tsahal, la radio de l’armée, ” qu’un chien qui aboie ne mord pas”

“Je lui conseille vivement de continuer à ses terrer dans son bunker, à faire ses petites apparitions de temps en temps. Je n’ai aucune intention d’avoir la moindre sorte de controverse publique avec lui”, a déclaré Lieberman.

Le chef du groupe terroriste chiite a continué, mardi à proférer ses chapelets de menaces contre Israël, en attaquant par le fait que son groupe terroriste libanais n’aurait “aucune ligne rouge, au cours de la prochaine guerre contre Israël”.

Dans une interview avec la Chaîne I d’information iranienne, Nasrallah a réitéré ses menaces précédentes concernant les capacités supposées du Hezbollah à frapper l’installation nucléaire israélienne de Dimona, une ville au sud,ainsi que le site d’amoniaque de Haïfa, dont la fermeture est prévue.

“Israël devrait y repenser un million de fois avant de lancer une guerre contre le Liban”, a t-il dit. “Le Hezbollah se prépare à n’importe quelle menace”.

“Nous ne cherchons pas la guerre. Nous sommes en position de défense”, a déclaré le chef du Hezbollah, en ajoutant que “Face aux menaxces d’Israël de détruire l’infrastructure du Liban, nous ne serons à aucune ligne rouge, en particulier ne ce qui concerne les réserves d’ammoniaque de Haïfa et le réacteur nucléaire de Dimona. Israël possède pleinement le courage de faire ça” [d’envoyer ses missiles se faire intercepter par Dôme de Fer ou la Fronde de David]. 

Lorsqu’on lui a demandé si son organisation terroriste chiite appuyée par l’Iran reconnaîtrait l’Etat d’Israël dans l’éventualité d’un accord de paix avec les Palestiniens, Nasrallah a indiqué que l’animosité demeurerait le sentiment dominant du Hezbollah envers l’Etat Juif.

“Même s’il y a un accord de paix avec Israël, cela ne retirera pas le label “terroriste” ni celui de “l’occupation” de ce qu’est [Israël], a t-il déclaré à la chaîne iranienne.

“Israël ment quand il parle de la solution à deux-Etats et il trompera les Palestiniens s’ils donnent leur accord”, a t-il ajouté.

Dans ses remarques à IRIB en Iran,lundi soir, avant une conférence internationale de deux jours sur les Palestiniens à Téhéran, Nasrallah a rassuré les Palestiniens pour leur dire qu’ils ont l’appui de pays forts.

“Le résultat et le message le plus important  de cette action, pour la nation palestinienne est que vous n’avez pas été abandonnés et qu’un pays important et puissant dans la région vous soutient”, a t-il dit, à propos de l’Iran, sponsor mondial du terrorisme.

Les remarques de Nasrallah, mardi matin, surviennent après qu’il ait appelé Israël à démanteler son réacteur nucléaire de Dimona, en avertissant que les missiles du Hezbollah seraient capables de toucher cette installation. A la suite de ses menaces, le Ministre des Renseignements Yisrael Katz a avertit que “Si Nasrallah ose tirer contre le front intérieur d’Israël ou contre son infrastructure nationale, c’est tout le Liban qui sera à feu et à sang”.

Nasrallah avait proféré des menaces similaires contre le réservoir d’ammoniaque de Haïfa, l’an dernier, en disant qu’un missile frappant cette installation pourrait avoir l’effet d’un bombe nucléaire. Au début février , un Tribunal de Haïfa a ordonné la fermeture du réservoir, en citant les menaces à sa sécurité.

S’exprimant lors d’un discours télévisé commémorant les dirigeants éliminés un par un du Hezbollah, Nasrallah a déclaré que le Hezbollah perçoit la suppression, par Israël, de ce réservoir d’ammoniaque comme le signe qu’il redoute le groupe chiite libanais.

“J’appelle Israël, non seulement à vider son réservoir d’ammoniaque de Haïfa,mais aussi à démanteler le réacteur nucléaire de Dimona. Nos capacités militaires frapperont Israël et ses implantations” a t-il averti.

Depuis 2006, les hostilités entre Israël et le Hezbollah se sont limitées à des tirs occasionnels à travers la frontière et à de présumées frappes aériennes d’Israël contre les principaux dirigeants du Hezbollah et son équipement militaire en Syrie, où le groupe combat pour le compte du Président Bachar al Assad.

La semaine dernière, le Général-Major Michael Beary, chef de la Mission et Commandant des forces de la FINUL, a présidé une rencontre régulière tripartite avec des responsables de haut-rang des Forces Armées Libanaises et les Forces de Défense d’Israël (Tsahal) sur une position de l’ONU à Ras Al Naqoura.

Les réunions tripartites se tiennent régulièrement sous les auspices de la FINUL depuis la fin de la guerre de 2006 et c’est un mécanisme essentiel de gestion de conflit entre les deux parties.

Selon un communiqué de presse, les discussions au cours de cette rencontre se sont focalisées sur lesquestions relatives à l’instauration du mandat de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701 de l’ONU, les violations aériennes et terrestres, la situation le long de la Ligne Bleue et son marquage visible durable, ainsi que sur la question du retrait des forces israéliennes du nord du village de Ghajar (qui délimite la frontière en son épicentre).

Les parties ont reconnu le rôle important et stabilisant joué par ce forum tripartite dans le contexte de la cdessation des hostilités et la volatilité régionale prévalente actuellement”, rappelle le communiqué.

Le Général-Major Beary a appelé : ” à un effort concerté de toutes les parties pour faire plus afin de préserver l’intégrité de la ligne bleue”, en ajoutant que les deux camps doivent faire leur maximum en patière de retenue et n’entreprendre aucune action dans les zones sensibles le long de la ligne”.

“La coordination préalable à travers les canaux de liaison de la FINUL est la seule façon pratique d’éviter les tensions et les incidents dans ce contexte”.

 

Par 
21 Février 2017 11:36

jpost.com

2 COMMENTS

    • Vous m’avez enleve l’adjectif que je lui attribute depuis des annees: RAT des goutieres puantes pires que celles de Gaza. Ces branleurs n’ont pas l’audace de se montrer au grand jour. Ils tremblent des qu’ils voient un soldat de D ieu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.