À propos du discours de Macron sur la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv, l’une des plus terribles caricatures de la haine de soi, le juif Sand qui vomit sa judéité écrit : « L’ancien étudiant en philosophie, l’assistant de Paul Ricœur a-t-il si peu lu de livres d’histoire, au point d’ignorer que nombre de juifs, ou de descendants de filiation juive se sont toujours opposés au sionisme sans, pour autant, être antisémites ? »[1],

Je me devais de répondre à cette ignominie qui vient encore obscurcir la mémoire du monde en proie au révisionnisme de pseudo-intellectuels.

Monsieur Sand, vous n’avez pas le monopole de cette mémoire que vous prétendez rappeler et qui vient misérablement s’échouer sur la côte du pays obscur de la nostalgie du juif errant et maudit.

Votre reconnaissance fielleuse d’une prise de position claire du Président Macron, quant à la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la déportation de juifs, n’était que pur stratagème trop visible pour laisser deviner l’une de vos multiples manipulations intellectuelles dont seul Mediapart pouvait en permettre le dépôt.

Placer sur le même plan, au titre de crimes contre l’humanité, le colonialisme, aussi détestable fût-il, nonobstant les massacres du FLN [2], constitue un mensonge indigne d’un intellectuel, car, si ces massacres furent commis à chaud, la déportation fut froidement planifiée en vue de préparer la victime à l’Holocauste.

La Shoah est le seul génocide où le bourreau ne va pas chercher sa victime, mais prépare la victime, parée dans son indignité ultime, puis amenée au bourreau.

Cela est un crime contre l’humanité !

Mais, vous ne pouviez que l’ignorer, vous qui, dans votre « chef-d’œuvre littéraire », n’êtes aussi qu’une invention de l’Histoire.

Ce sont vos dires, et encore…

Vous vivez dans la plus belle démocratie du monde, je veux parler d’Israël, la seule du Moyen-Orient, qui dans son absurdité démocratique et commune à toutes les vraies démocraties, « la dérive du cœur », vous autorise à critiquer le Premier ministre israélien, élu démocratiquement et adulé par les Israéliens, faut-il le rappeler ?

Votre sort aurait été différent sous un Erdogan et vous devriez consacrer vos efforts à défendre la liberté d’expression en Turquie ou à dénoncer les massacres commis contre les chrétiens d’Orient, les Yésédis et les civils syriens plutôt que de juger le discours du Président Macron qui, sur le coup, a été irréprochable.

Là encore, il faut avoir du cran et du courage, deux qualités qui vous font défaut.

Mais, nous voilà arrivés au « problème du sionisme » qui semble étrangler votre intellect.

Il faut, de nouveau et inlassablement, remettre les pendules à l’heure pour ne pas que la jeunesse mondiale en fasse les frais, par votre imposture, en appréhendant le mot « sionisme » comme un crachat que l’on devine au coin de vos lèvres.

Non, le président Macron, et bien d’autres encore avant lui l’avaient signalé, ne s’est pas trompé : « L’antisionisme… est la forme réinventée de l’antisémitisme », ne vous en déplaise et cette assertion n’est pas une marque de courtoisie ni d’inculture politique.

Vous confondez le tout et la partie et c’est une faute de débutant.

Depuis Datan et Aviram jusqu’aux Nétoré Karta, il y a des traîtres juifs. Peut-être en êtes-vous le guilgoul [3] ?

Mais, ils ne sont qu’une poignée de sable que vous jetez à la face du monde pour mieux aveugler l’opinion dans un combat déloyal.

Vos références historiques et intellectuelles sont d’un clair-obscur tant elles appartiennent au monde de l’islamo-gauchisme, antisioniste et judéophobe le plus pur qui a conduit l’Europe dans le chaos dont nous essayons de sortir après les attentats qui ont ensanglanté les démocraties et pour lesquels vous n’avez pas un seul mot de réconfort ou mieux de repentance.

Mais, là, il ne faut pas rêver !

Vous enfoncez le clou de façon malhonnête en entretenant une confusion entre le sionisme politique et le sionisme religieux, et comble de l’ironie, vous « mettez Dieu dans votre poche », car, ici, cela vous arrange bien.

Et, lorsque vous quantifiez le nombre de juifs, vous omettez de préciser la Diaspora juive forcée, suite à la destruction des Temples de Jérusalem, vidant la Terre sainte de ses élites et laissant cette terre aux quatre vents et à une succession d’envahisseurs peu scrupuleux (euphémisme !)

Israël n’est pas une république comme vous tentez de nous le faire avaler, mais une démocratie parlementaire et, le Premier ministre est le chef de l’exécutif de fait et de droit, le titre de président n’est qu’honorifique.

En invitant M. Netanyahou, le président Macron fait mieux que vous, il a compris la continuité entre Israël et le Peuple juif disséminé dans le monde.

Le sionisme politique peut-être fade à vos yeux, mais, Sion est la Ville de Jérusalem, plus exactement ce lieu où selon la Tradition juive, deux frères s’enlacèrent ce qui décida l’Éternel d’y construire le Saint des Saints.

Le mot « Sion » est un idéal d’amour que chantent les « reggaeman ».

Le mot « Sion » est prononcé des centaines de fois dans la Bible et les évangiles pour désigner Israël et Jérusalem, et, il me faudrait plus qu’une vie pour en citer les références.

Une seule question, à la lecture des commentaires déchaînés contre Israël et les juifs que vous avez suscités, me hantera jusqu’à mon dernier souffle, pourquoi existe-t-il des Shlomo Sand ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Frank Khalifa pour Dreuz.info.

[1] https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/200717/lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique-francaise

[2] https://www.dreuz.info/2017/06/10/de-melouza-a-oradour-dun-crime-contre-lhumanite-a-lautre-monsieur-le-president-macron/

[3] Réincarnation

11 Commentaires

  1. « (les ) descendants de filiation juive se sont toujours opposés au sionisme sans, pour autant, être antisémites ? »
    Des juifs se seraient toujours opposés au sionisme?
    Le sionisme en tant que mouvement politique est relativement récent aussi le « toujours », si j’étais directeur de thèse, j’en aurais demandé la suppression à mon étudiant. En histoire, il faut savoir utiliser à bon escient le mot « toujours ».
    Des juifs auraient été antisionistes? Je ne suis pas bien informée (un travail de thèse et des sondages d’opinion ont-ils été faits?) mais j’ai beaucoup de mal à croire à cette théorie fumeuse. A part les juifs communistes de l’Union soviétique et d’Europe (combien de divisions?), je ne pense pas que les juifs étaient contre la création de l’Etat d’Israël. En revanche dire que les ou des juifs d’Europe n’avaient pas envie d’aller s’installer dans ce futur état, je le crois aussi mais cela n’est pas, en tout cas pour moi, de l’antisionisme. Peut-être la crainte de l’inconnu ou tout simplement un attachement fort pour le pays de leur enracinement. Une autre crainte. Avec la création de cet état, la peur d’être expulsé vers ce pays. Ne pas manifester son enthousiasme pour le sionisme était-ce de l’antisionisme qui milite pour la disparition d’Israël.
    Ceux qui se disent antisionistes, alors que l’état d’Israël existe, et est une belle réussite, ne réclament-ils pas la disparition de cet état?
    Faire la preuve que l’antisionisme n’est pas de l’antisémitisme par les juifs c’est assez tordu comme raisonnement. Il y a des juifs antisionistes mais comme le juif ne peut pas être antisémite donc cqfd l’antisioniste n’est pas de antisémite.
    Notre président semble découvrir que l’antisionisme est de l’antisémitisme. Avec la naissance du sionisme est né l’antisionisme, position acceptable et confortable pour manifester sa haine du juif sous couvert de bons sentiments et d’humanisme.
    Shlomo Sand est maso en restant dans un pays détestable alors qu’il pourrait demander l’asile à un pays arabe.

  2. Des êtres aussi abjects que ce Shlomo Sand ou Noam Chomsky ou Rony Braumann ou Gisèle Halimi ou de Pascal Cherki récemment viré de son siège par un inconnu et bien d’autres dont les noms vous refilent une immédiate nausée, lorsqu’ils s’expriment, le font de bonne grâce pour des raisons soi-disant politique mais très rapidement, dans un but purement mercantile. Shlomo Sand a pu se payer un appartement à Paris avec les droits d’auteur de son bouquin.
    Que ces gens souffrent encore d’un profond mal-être, cela ne fait aucun doute. Mais sont-ils assez sots pour se salir en public ?
    Ne se rendent-ils pas compte qu’ils sont méprisé par ceux qui les utilisent ?

    Quelques uns d’entre nous sont anti-Israéliens mais ils s’expriment très peu sur ce sujet qui les trouble, à l’instar d’Emmanuel Krivine qui à ma connaissance, ne s’est jamais étalé au delà de ce que la décence permet.
    Ce n’est pas le cas de cette bourgeoise de Mme G. Halimi qui croit encore faire parti de la gente intellectuelle alors que la pauvre vieille pleure toutes les larmes de son corps pour publier ses ringardises dans l’Humanité.
    La traîtrise est en eux car leur fond de commerce

    • Vous remarquerez bien tous que ces « gens » ne sont jamais attaqués bille en tête par Notre Establishment financier comme intellectuel qui se contente de cacher sa courdise derrière les grands Principes démocratique du Premier Amendement Américian :
      Free Speech sacré oour ceux qui déblatères des mensonges sur le peuple juif et le trahissent>.
      Croyez vous donc que parmi les 5.895000 Déportés morts, tous étaient de Braves Juifs???????
      « La Saloperie règne toujours en Israel » comme disait le Prphète avec ses mots théologiques…!
      Il y a de quoi fuir dans une ile déserte et ne plus se préoccuper de ces sordides… Sauf les flinguer….Mais c’est Interdit! On n’a le droit de faire justice qu’après la Shoah, et encore!!!! On a vu comme les Alliés sic ont vendu la justice pour l’aide des nazis à la Guerre Froide qu’ils pensaient plus grave que la Justice…….
      Au lieu de pleurnicher contre l’antisémitisme des Goyim, le peuple juif ferait mieux de balayer devant Sa Porte

  3. Comment un obscur assistant de faculté d’histoire de la très provinciale université de Tel Aviv accéda-t-il à une notoriété mondiale ?
    Par la profondeur de ses travaux et par une recherche persévérante et originale de la vérité historique ? La lecture de « Juifs et Arabes au XX°siècle » par Michel Abitbol réserve des surprises de taille concernant la créativité de Sand.
    « Le travail de l’Irakien Ahmad Soussa développe des thèses déjà formulées en est probablement l’une des contributions les plus achevées.
    Né en 1902 à Hilla dans une famille juive très imprégnée de culture arabe, Ahmad Nissim Soussa se convertit à l’islam après un long séjour aux Etats-Unis.
    Selon lui, la dissémination du Judaïsme, s’est produit en Europe où le judaïsme s’est répandu par l’intermédiaire des Khazars judaïsés en Russie et en Europe orientale tandis que, plus à l’ouest, le Judaïsme ashkenaze adoptait les traits culturels, ethniques et linguistiques des populations environnantes. En somme, conclut Soussa, la religion fut de tout temps l’unique dénominateur commun entre toutes les communautés juives du monde entier; c’est elle et non pas l’existence d’un mythique «peuple juif» qui permit aux Juifs de survivre ». Ce tissu de cuistreries malveillantes sert de source à divers plagiaires, à commencer par Shlomo Sand, les Neturei Karta, et même Ovadia Yossef.

  4. Ça ne sert à rien d’opposer des arguments religieux (e.g. Datan & Aviram) à des athées… C’est ridicule. Du bla bla inutile. C’est comme si je disais à un athée “mais si, regarde, D.ieu existe, la preuve, il y a la Torah”. Voyons. Grandissez.

  5. Chlomo Sand, le schmekélé, est un monument pour les gauchistes qui lui tendent le micro en l’invitant sur les plateaux, il adore être à l’antenne, bouffi d’orgueil
    mais il est intelligent, le bougre, tout comme Faust a vendu son âme au diable, lui il l’a vendu pour quelques euros afin de s’acheter un appartement à Paris, pour cela il a écrit ce que les gôchos veulent lire contre Israël, le judaïsme et le sionisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.