Les Syriens ont abattu un drone iranien, non israélien

4
3965

Tsahal : le drone armé abattu par les forces syriennes est iranien, et non israélien

Les autorités syriennes ont déclaré avoir capturé et démantelé le drone, équipé de bombes à fragmentation, près des hauteurs du Golan. Le porte-parole de Tsahal en langue arabe a tweeté : “Se pourrait-il que la main droite ne sache pas ce que fait la main gauche? Aujourd’hui, nous avons obtenu la preuve, de la part des Syriens, que[le commandant de la Force Qods iranienne] Qassem Soleimani fait ce qu’il veut en Syrie et ne va certainement pas en parler au régime Assad “.

Un drone armé qui aurait été contraint par les forces du gouvernement syrien d’atterrir près du Mont Hermon sur le Golan, samedi, appartiendrait à l’Iran, et non à Israël, a déclaré samedi soir le porte-parole de Tsahal en langue arabe, Avichai Edrei.

Les autorités syriennes ont déclaré avoir capturé et démantelé le drone piégé à l’aide de bombes à fragmentation près de la frontière avec Israël, a annoncé l’agence de presse officielle SANA.

SANA n’a pas donné plus de détails sur le drone mais a posté plusieurs photos du véhicule aérien sans pilote.

“Se pourrait-il que la main droite ne sache pas ce que fait la main gauche?! Aujourd’hui [samedi], nous avons obtenu la preuve, de la part des Syriens que le [commandant de la Force Qods iranienne] Qassem Soleimani fait tout ce qu’il veut en Syrie et qu’il ne le raconte certainement pas au régime Assad “, a tweeté Edrei.

La Force Qods est la branche opérationnelle à l’étranger, du corps des gardes de la révolution islamique d’Iran.

“Le drone que les Syriens ont prétendu avoir abattu [samedi] matin près du Hermon, se situait étonnamment au même endroit où les membres de la Force Qods de Soleimani, parmi lesquels deux ressortissants libanais, ont tenté de lancer l’attaque de drones [contre Israël] il y a un mois et qui a échoué “, a ajouté Edrei.

“Ce n’est pas un drone de Tsahal”, a poursuivi Edrei dans son tweet. “Est-ce encore une activité iranienne non coordonnée sur les hauteurs du Golan syrien? Merci à SANA pour les photographies. Grâce à votre aide, nous avons reçu de nouvelles preuves montrant la nature de l’activité iranienne dans la région.”

L’observatoire syrien des droits de l’homme basé en Grande-Bretagne, un observateur de la guerre, proche de l’opposition, a déclaré qu’il n’était pas clair de savoir si les troupes syriennes ou le Hezbollah avaient abattu le drone.

L’incident est survenu deux jours après la destruction d’un autre drone au-dessus d’Aqraba, une banlieue de la capitale, Damas. C’est la même banlieue où une frappe aérienne israélienne a tué deux membres du Hezbollah le mois dernier.

Au Liban voisin, une enquête gouvernementale a révélé jeudi que deux drones israéliens auraient été en mission d’attaque lorsqu’ils se sont écrasés dans la capitale, le mois dernier, l’un d’eux muni de 4,5 kg d’explosifs.

israelhayom.com

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.