Les succès 2018 dans la lutte contre l’Antisémitisme

2
907

Les succès 2018 dans la lutte contre l’Antisémitisme

 

Par Manfred Gerstenfeld

Au cours de l’année 2018, il y a eu toute une gamme d’actions importantes menées contre l’antisémitisme. Synthétiser les plus importantes à la fin de l’année fournit un certain contrepoids au rapport annuel des pires incidents antisémites – qui augmentent régulièrement en volume de pages – qui est publié actuellement depuis un certain nombre d’années, par le Centre Simon Wiesenthal[1].

Une évolution importante concerne l’acceptation croissante de la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance Internationale pour la Mémoire de la Shoah (IHRA)[2]. On ne peut pas essayer de lutter efficacement contre l’antisémitisme, à moins de disposer d’une mesure commune de ce que cela implique.

Jusqu’à présent, la définition de l’antisémitisme par l’IHRA a formellement été adoptée pour un usage interne par plusieurs pays : le Royaume Uni, Israël, l’Autriche, l’Ecosse, la Roumanie, l’Allemagne, la Bulgarie, la Lituanie et l’ancienne République Yougoslave de Macédoine. Elle a aussi été acceptée par un large éventail d’autres entités, comme des universités et des villes, dont les villes de Londres et Berlin[3].

Un deuxième développement conséquent concerne les succès dans la lutte contre le mouvement “BDS” ou “Boycott, Désinvestissement, Sanctions”, qui vise à délégitimer l’Etat d’Israël. Les mesures judiciaires jouent un rôle important pour entraver BDS. En novembre 2018, le Kentucky est devenu le 26ème état des Etats-Unis à voter une législation visant à bannir les contrats d’attribution de marchés publics à des entreprises qui approuvent le mouvement BDS[4].

Les gouverneurs de la totalité des 50 états ont signé une déclaration condamnant le mouvement BDS comme antithétique aux valeurs américaines[5]. Le Chili a récemment interdit à ses municipalités de boycotter Israël en s’alignant sur les exigences du mouvement BDS comme s’il s’agissait d’une bonne raison pour ne pas faire d’affaires avec Israël[6]. Diverse municipalités d’Espagne ont aussi tenté d’appliquer les recommandations de BDS dans leurs pratiques courantes. Cependant, un certain nombre de tribunaux ont rendu ces mesures nulles et non avenues, par exemple, à Barcelone[7] [8].

La nomination de commissaires à l’antisémitisme en Allemagne constitue encore une autre évolution positive. C’est advenu au niveau national, mais aussi dans une grande variété d’états fédéraux. Le commissaire national Felix Klein est déjà répondu à beaucoup d’aspects de l’antisémitisme et des incidents survenus en Allemagne dans ce domaine. Il a, par exemple, indiqué qu’il a l’intention de s’attaquer à la déformation politique dans la manière de rapporter les statistiques des actes antisémites.

Les crimes commis contre des Juifs par des auteurs inconnus sont enregistrés comme ayant été commis par des individus d’extrême-droite, alors que les attaques sur des Juifs commis par des Musulmans sont bien plus nombreuses que ce qui est enregistré[9]. Parmi les commissaires d’états, Ludwig Spaenle de Bavière a lancé une fonction d’observatoire qu’on prévoit de devenir opérationnelle l’an prochain[10].

La commission européenne a déjà nommé, en 2015, Katharina von Schnurbein en tant que coordinatrice de la lutte contre l’antisémitisme. Elle a entrepris diverses initiatives, cependant, nulle part on ne lui a donné les ressources adéquates pour remplir sa mission et exposer l’antisémitisme massif parmi les plus de 500 millions de citoyens de l’U.E.

Un quatrième développement important concerne les garanties croissantes prises pour la sécurité des synagogues et d’autres institutions juives. La Suisse est très négligente dans ce domaine. Cette année, finalement, la première ville suisse, Bâle, a tardivement décidé de se lancer dans ce processus et d’assigner des agents de police à la garde des synagogues[11] . C’est un précédent important et à un défi lancé aux autres villes du pays.[12] [13].

Un cinquième développement important réside dans la publication d’études supplémentaires sur l’antisémitisme. En décembre, l’Agence sur les Droits Fondamentaux (FRA) a diffusé un rapport qu’il dit être le’étude la plus vaste jamais entreprise sur l’antisémitisme. Elle enquête sur douze pays de l’Union Européenne et est intitulée : “Expériences et perceptions de l’antisémitisme”. L’étude révèle que la déclaration antisémite la plus communément rencontrée par les Juifs en Europe dit que les Israéliens  se comportent comme des Nazis envers les Palestiniens[14]. L’antisémitisme musulman est mentionné comme étant la source dominante identifiée de harcèlement des Juifs en Europe. Il est suivi par l’antisémitisme d’extrême-gauche ety l’antisémitisme d’extrême-droite[15]. C’est un problème largement européen que, du fait d’un faible suivi, la plupart des victimes d’incidents antisémites ne portent pas plainte devant les autorités[16].

Il existe de nombreuses autres questions incidentes ou de moindre importance. L’une concerne un Manifeste français lancé contre l’antisémitisme musulman. Il a été signé par 250 personnalités Juives et non-Juives. Ce document résume les principaux cas de violence et d’incitation contre les Juifs émanant de certaines franges de la communauté immigrée. On ne peut qu’espérer que d’autres, l’an prochain suivront leurs traces et révéleront ce qu’une brochette de gouvernements européens tentent de masquer ou de blanchir[17] . Quinze trop tard, le Président français Emmanuel Macron a formellement accepté que le meurtre du DJ (Disk-Jockey) LamSe (Sebastien Selam), en novembre 2003, par son voisin musulman, Adel Amastaibou, était bien un acte antisémite[18].

Le Conseil de l’Union Européenne (U.E) a approuvé la première déclaration de ce genre, disant combattre l’antisémitisme et renforcer la sécurité des communautés juives en Europe[19]. L’Ambassadrice sortante des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley a fustigé l’ONU en disant : “Nous ne tolérerons pas une situation où un organisme mondial de 198 pays peut perdre la moitié de son temps à attaquer un seul et unique pays : Israël[20]“.

Les médias britanniques, tels que le Daily Mail et le Telegraph ont démontré l’antisémitisme l’antisémitisme débordant du sein du Parti Travailliste britannique, qui est dirigé par Jérémy Corbyn, grand ami des terroristes génocidaires, associé aux pires négateurs de la Shoah, incitateur antisioniste et antisémite à temps partiel[21].

Il y a aussi eu beaucoup d’autres actes méritoires d’individus qui se sont dressés contre l’antisémitisme. Alyssa Milano a refusé de s’exprimer lors de la Marche des Femmes, aux Etats-Unis, après que ses dirigeantes Tamika Mallory et Linda Sarsour  ont refusé de rompre leurs relations avec l’antisémite n° 1 aux Etats-Unis, Louis Farrakhan[22] . Un autre développement important a été le limogeage de l’incitateur extrémiste antisioniste Marc Lamont, par CNN.[23]

Cela pourrait devenir une tradition de ne pas seulement publier les injures antisémites majeures, à la fin de chaque année. Il y a aussi la possibilité de publier les victoires dans la lutte contre l’antisémitisme.

 Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

——————————————-

[1]

www.wiesenthal.com/site/apps/nlnet/content.aspx?c=lsKWLbPJLnF&b=8776547&ct=15008847[2] www.holocaustremembrance.com/working-definition-antisemitism

[3] www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/22096

[4] www.usnews.com/news/best-states/kentucky/articles/2018-11-15/bevin-signs-order-to-support-israel-against-bds-movement

[5] www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/All-50-American-governors-sign-anti-BDS-statement-492085

[6] www.jpost.com/BDS-THREAT/BDS-declared-illegal-for-all-cities-in-Chile-573723

[7] https://forward.com/fast-forward/409090/2-spanish-cities-reverse-bds-motions-following-legal-action/

[8] https://unitedwithisrael.org/victory-bds-suffers-3-further-defeats-in-spain/

[9] http://besacenter.org/wp-content/uploads/2018/08/916-Germany-Anti-semitism-Commissioner-Gerstenfeld-final.pdf

[10] www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/22814

[11] www.thelocal.ch/20181205/basel-to-pay-for-armed-security-to-protect-jewish-institutions

[12] www.20min.ch/schweiz/basel/story/Acht-neue-Polizisten-zum-Schutz-der-Basler-Juden-17701265

[13] https://m.bazonline.ch/articles/5bd97764ab5c371d77000001

[14] file:///D:/Users/Manfred/Dropbox/downloads/fra-2018-experiences-and-perceptions-of-antisemitism-survey_en%20(4).pdf page. 11

European Agency for Fundamental Rights, Experiences and perceptions of antisemitism, Second survey on discrimination and hate crime against Jews in the EU Luxembourg)  2018; https://fra.europa.eu/en/publication/2018/2nd-survey-discrimination-hate-crime-against-jews

[15] Ibid, pages 12 and 13.

[16] Ibid, page 16.

[17] www.jpost.com/Opinion/15-years-too-late-French-manifesto-against-Muslim-antisemitism-557922

[18] https://eurojewcong.org/news/communities-news/france/french-president-recognises-antisemitic-nature-jewish-djs-murder-2003/

[19] www.israelnationalnews.com/News/Flash.aspx/439977

[20] www.haaretz.com/us-news/.premium-13-times-nikki-haley-stood-up-for-israel-at-the-un-and-aipac-1.6545972

[21] https://besacenter.org/perspectives-papers/uk-labour-party-antisemitism/

[22] www.independent.co.uk/news/world/americas/us-politics/alyssa-milano-womens-march-linda-sarsour-tamika-mallory-islam-noi-rallies-me-too-a8622971.html

[23] www.washingtonpost.com/politics/2018/11/29/cnn-fires-marc-lamont-hill-wake-remarks-criticizing-israel-calling-free-palestine/?noredirect=on&utm_term=.91daf9c790f4

2 COMMENTS

  1. Il faudra bien partir, finalement.
    Ce sont de petites, minuscules concessions que le mal fait au bien…
    L’irrationnalité de l’antisémitisme saute aux yeux !
    Loin de dedouaner les antisémites, ce triste constat doit nous orienter vers autre chose, et quoi d’autre sinon rentrer à la maison ? Et là-bas notre office ?
    Même s’ils disent que, en définitive, nous n’en n’avons pas, de Maison.
    L’antisémitisme est “leur” problème, mais ses consequences le notre.
    Le Peuple instructeur a fini son boulot. Il a donné, beaucoup, et finalement, premier des Peuples, Son aîné, il demeure une pincée au milieu des Nations, le “moindre”, et pourtant le plus condamné et le plus commenté…
    Que donner encore ?
    Dieu va reprendre le Dossier en mains.

  2. L’antisémitisme a diminué auprés des Chrétiens mais se développe au sein de l’islam .

    En effet :

    Ce qui est nouveau c’est le rapprochement des Juifs et des Chrétiens face aux dangers que subit la France .

    Les Juifs n’ont jamais autant aimé la France malgré tout ce que l’on prend dans la gueule .

    C’est compliqué car seuls Israël et son Gouvernement nous protégent .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.